Aujourd’hui, entretien prospectif avec Jean Michel Blanc sur des scénarii touristiques à la suite de cette incroyable pandémie. Le tourisme est particulièrement affecté. Son taux de croissance était largement supérieur à l’échelle mondiale à celui de l’économie en général. Le tourisme international a généré deux fois plus de touristes internationaux en 2018 qu’en 2000. Nous avons été frappés du parallèle signifiant en Europe entre destinations touristiques majeures et impacts du Covid-19.

Pourtant le tourisme est bien plus riche que ces statistiques mondiales : ses effets domestiques sont immenses. 1,5 milliard de nuitées en France qui sont le fait de Français et d’étrangers. Le tourisme représente un apport permanent, lissé, de plus de 4,2 millions d’habitants en France. Pour une consommation totale de 168 milliards d’euros dont 64 sont le fait de touristes étrangers.

Au moment le plus fort de cette crise, les impacts ont été considérés de manière cloisonnée par les filières professionnelles : TO, agences, hôtels, campings, musées, transporteurs… Mais de nombreuses activités connexes ont été et seront touchées dans les prochains mois : activités culturelles et sportives, commerces locaux, guides, artisans d’art et producteurs locaux… De même qu’un tourisme moins visible : location de résidences secondaires, de meublés touristiques…

“La prévision est difficile surtout lorsqu’elle concerne l’avenir”.

Salutations amicales à Pierre Dac dans cette période habitée par l’incertitude. Pour autant, des techniques de prospective permettent de tracer des perspectives en utilisant et croisant des ressources variées selon une démarche scientifique.

Jean Michel Blanc, enseignant à l’IREST Paris 1 – Panthéon Sorbonne, administrateur Aida-Irest, ancien directeur de SPOT Auvergne et en charge de prospective pour un acteur majeur du tourisme social s’est rompu à l’exercice pour la revue Futuribles International.

Publié le 22 mai, son travail est accessible ici sur le site de Futuribles. Il retient 3 scénarii possibles et un choc extrême. A comprendre la reprise des activités touristiques et les levées du confinement, en France et dans les autres pays européens, on entrevoit une direction vers le scénario 2 qu’il a nommé Vers un tourisme domestique. Le tourisme international redémarre à plus ou moins long terme, il est principalement focalisé sur les marchés intérieurs mais sous contrôle sanitaire, certains pays restant encore fermés durablement.

Nous avons eu le plaisir d’échanger avec Jean Michel Blanc lors d’un entretien vidéo d’environ 8 minutes autour de sa recherche et production sur ces scénarii. La solidité du travail est étayée par la méthode prospectiviste, ses sources et sa passion pour toute ce qui touche au tourisme, notamment sur les caractéristiques sociales et responsables.