15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Zapier, pour automatiser vos tâches quotidiennes

Publié le 5 février 2021
3 min

Lorsque ce billet est paru ce matin à 7 heures, il a été diffusé dans les secondes suivantes sur la page Facebook d’Etourisme.info (10600 abonnés), sur le compte twitter (20600 abonnés) et sur notre compte Linkedin (496 abonnés, pfff…). Magique, non, cette fantastique organisation ?

En fait, c’est grâce à l’outil Zapier que nous avons réalisé cet exploit! Zapier est en fait un des nombreux outils d’automation qui ont vu le jour ces dernières années, permettant de connecter entre elles plusieurs applications. On est dans le monde du no-code, qui permet « à des citoyens développeurs de créer des apps sans écrire une seule ligne de code » (définition de Charge Venture).

Si on est un tant soit peu geek, il est vrai que l’univers de Zapier semble sans limite : plus de 2000 applications y sont recensées, qui peuvent se connecter facilement entre elles. Prenons quelques exemples :

  • lorsque vous avez une nouvelle inscription à votre newsletter via mailchimp, Zapier peut envoyer le nom de l’abonné sur un tableur Googlesheet ou un CRM de type Zoho.
  • si vous ajoutez un libellé à un email sur Gmail, cela peut créer une carte sur Trello
  • ou encore, et ce c’est que nous avons fait au blog, si un nouvel article apparait dans le flux RSS de votre site ou de votre blog, vous pouvez poster cet article sur l’ensemble de vos réseaux sociaux.

Quand on a l’impression de maîtriser le code…

Ce qui est génial avec ce type d’outils, c’est l’impression d’inventivité que cela génère. Même si on a pas été fort en math à l’école, même si on est pas un expert en informatique, il suffit de maîtriser un peu l’anglais de cuisine informatique (et oui, désolé ce n’est pas en français…) et de faire des essais pour arriver à customiser de façon très précise son automatisation.

Le service propose tout un tas de possibilités, qui permettent de faire atterrir le document exactement à l’endroit désiré ou de présenter la vignette sur les réseaux sociaux de la façon que l’on désire.

Et quand ça marche, c’est magique!

Il existe aussi des alternatives

Zapier a donc l’avantage d’offrir cinq automatisations pour un compte gratuit. Assez peu, me direz-vous mais suffisant pour par exemple automatiser un minimum la publication sur les réseaux sociaux.

Après, les alternatives sont légion : vous connaissiez peut-être IFTTT (ai this then that) qu’avait présenté Mathieu dans ces colonnes il y a cinq ans. La populaire plateforme a depuis limité les possibilités d’automatisation à trois pour un compte en mode gratuit, ce qui est notoirement insuffisant…

Mais si on fait Zapier, + IFTT, et que l’on ajoute d’autres outils du même style, comme Automate.io ou Flow Microsoft, on arrive à avoir assez de possibilités pour automatiser l’essentiel de ses tâches répétitives. L’avantage du dernier cité (flow microsoft), c’est qu’il ravira les utilisateurs de Teams et Microsoft, puisque toutes les applications du géant américain sont interconnectables (mais c’est payant).

A savoir que ces plateformes d’automatisation proposent des multiples tâches, mais qui sont souvent plus futiles qu’utiles. Surtout qu’avec le développement de la domotique, les applications de la maison rentrent également dans le jeu.

Vous puvez ainsi créer une « recette » sur IFTTT pour dire à votre Google Home « I can’t find my phone » afin qu’il le fasse sonner. Ou encore allumer la lumière du porche de la maison lorsque vous recevez le SMS d’approche du livreur de pizza… Tout un monde, non ?

Au fait, le flux RSS du blog, c’est celui-ci : etourisme.info/feed/etourisme. Pour que vous automatisiez la parution de chaque nouvel article sur vos réseaux sociaux…

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
747 articles
Jean Luc Boulin est consultant en tourisme : Intervention auprès des élus et des prestataires touristiques, coaching, accompagnement des équipes et des directions sont ses principaux champs d'intervention. Avec deux exigences : se mettre à la place du client et oser l'innovation. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin a dirigé la MONA [...]
Voir les 0 commentaires
Également sur etourisme.info