15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Appmakr, le Jimdo de l’application Iphone

Publié le 5 août 2011
6 min

_Cet article a été publé dans etourisme.info en mai dernier_

Pour commencer, si vous voulez l’appli qui tue, avec réalité augmentée, circuits commentés avec déclenchement GPS… passez votre chemin, rédiger un cahier des charges et trouver le bon prestataire ! Posez-vous aussi la question de la bonne échelle de territoire, de la notoriété de votre marque, du budget communication qui doit être aussi important que celui consacré à la réalisation de votre appli. Les chiffres présentés par plusieurs territoires lors des Rencontres etourisme à #Anglet11 sont largement questionnants à ces égards (nous aurons l’occasion d’y revenir).

Néanmoins, une petite appli basique, alimentée comme nous allons le voir par des flux RSS peut remplir deux objectifs :
* avant tout, elle pourra être utile à votre clientèle : l’agenda des fêtes et manifs à venir, un album photo, une chaîne vidéo, la météo, et plein d’autres contenus que l’on pourra aisément intégrer dans un flux RSS. C’est l’appli jetable de vacances, elle peut être contributive (dépôt de photo, de vidéos), et donc, donner de l’info « fraîche ».
* elle vous permettra de répondre aux sollicitations de vos élus, de votre hôtelier, du gérant de chambre d’hôtes qui vous poussent à vous équiper d’une appli iPhone ou Androïd « parce qu’aujourd’hui, c’est incontournable ! ».

L’offre d’applis industrialisées et relativement basiques à quelque milliers d’euros fleurit, mais je vous propose de mettre plutôt un peu d’huile de coude, et de garder votre budget pour investir dans vos ressources humaines par exemple, ou dans la création de contenus que vous pourrez ensuite exploiter.

Il existe plusieurs outils bien entendu, mais je vais me focaliser sur « Appmakr »:http://www.appmakr.com/, parce qu’il est simple, et qu’il ne vous en coûtera que 79€, pour acquérir « l’iOS Developer Program »:http://store.apple.com/fr-business/product/D4521G/A (oh la frime !). Ce que Jimdo est au site web, Wirenode au site mobile, Appmakr l’est pour l’appli !

En entrant votre url ou un mot-clé sur la page d’accueil, Appmakr vous génère automatiquement une appli basique. Evidemment, c’est un peu léger ! Vous allez donc vous créer un compte, et développer votre appli avec vos flux RSS.
On commencera par choisir le nom de l’appli, le visuel qui constituera l’icône, et éventuellement un « splashscreen », quiconstitue l’écran d’accueil s’effaçant au bout d’une seconde après le lancement. Un simulateur vous permet de visualiser ce que cela donne en live.

« !https://www.etourisme.info/images/1223t.png! »:https://www.etourisme.info/images/1223.png

Le deuxième onglet est bien sûr le plus important, puisqu’il s’agit des contenus !
N’étant moi-même pas technicien, je me suis focalisé sur les flux RSS, me permettant, pour mon activité, de fournir l’info que je trouvais utile : de la curation (à partir d’un Scoop.it), de la veille (flux Google reader public), mes vidéos favorites (Youtube), et des présentations (hébergées sur slideshare).
Vous pouvez également mettre des photos (albums Flickr), du géoRSS, un onglet permettant aux utilisateurs de vous adresser un message (mais vous n’avez pas les coordonnées de la personne…juste utile pour remplir s’il vous manque un onglet à mon avis), et pour les plus techniciens d’entre vous, sachez que vous pourrez créer des onglets PhoneGap, qui est une plate-forme open source de développement pour smartphone permettant d’utiliser html ou encore javascript.

« !https://www.etourisme.info/images/1224t.png! »:https://www.etourisme.info/images/1224.png

La « customisation » vous permet de choisir les couleurs de fond, de police, d’intégrer un « header ». Par défaut, votre appli permet aux mobinautes de partager votre contenu sur Facebook, Twitter, de l’envoyer à un ami ou de l’ouvrir dans leur explorateur ; pas mal non ? Vous pouvez aussi exiger un mot de passe de la part des mobinautes pour qu’ils se connectent à votre appli. Quel intérêt me direz-vous ? Aucun pour le grand public bien sûr, mais une fois celle-ci faite, vous pourrez rentabiliser votre compte développeur Apple (oui oui, vous êtes devenu un développeur Apple, souvenez-vous !) pour développer une appli à destination de votre CA, de votre bureau, de vos prestataires (vous savez, ceux qui vous ont dit qu’il fallait absolument avoir une app’).

Les notifications vous permettent comme son nom l’indique d’envoyer des notifications (100 gratuites), l’onglet App info de donner les infos liées à votre appli, que vous retrouverez dans l’AppStore, éventuellement de fixer le coût de téléchargement. Elle sera évidemment gratuite pour le grand public, vous pourrez envisager de faire payer l’appli pro pour rembourser votre « investissement » (;D

« Monetize » vous donne l’opportunité de faire un peu d’argent en incluant de la pub à partir d’une des plates-formes proposées. Passez votre chemin, car celà est très intrusif, et au vu de ce que j’ai pu lire sur différents forums, ne rapporte que des clopinettes, de l’ordre de quelques euros pour plusieurs milliers de téléchargements.

Vous allez alors pouvoir « Publier » votre application ! Evidemment, dans un premier temps, vous n’allez faire qu’une publication de test : un lien sera envoyé par email aux destinataires spécifiés, et seuls les iPhones dont vous aurez saisi l’identifiant UDID (n° unique) pourront la tester.

« !https://www.etourisme.info/images/1225t.png! »:https://www.etourisme.info/images/1225t.png

Tout est OK ? Alors vous êtes prêts pour la publication sur l’Appstore ! La mise en ligne peut prendre un peu de temps, sans que vous ne puissiez l’anticiper. Mais sachez qu’alors que l’on parle souvent de quelques semaines, la mienne était en ligne seulement 8 jours après ma demande de publication.

Les explications sur les manipulations et « documents » divers que vous devrez aller piocher dans votre compte iTunes Connect d’Apple Developer, la connexion de votre compte, … sont très bien détaillées, mais prenez votre temps, ne soyez pas impatients ! On peut même faire l’ensemble de la démarche pour le test à partir d’un PC ! Les tutoriels et le forum pourront vous être utiles.

Les fainéants, les dépensiers pourront choisir de sous-traiter à Appmakr la publication pour 999$… ce serait dommage !

Et une fois votre appli en ligne sur l’Appstore, il ne vous reste plus qu’à créer un petit QRCode que vous placerez en signature de vos mails, sur votre vitrine, des flyers chez les commerçants et prestataires (attention le lien qui vous est fourni peut-être celui de l’appstore us, pensez à le remplacer par fr dans l’url !).

Enfin, à partir de votre développement pour iPhone, vous allez pouvoir « dupliquer » le contenu pour Androïd, pour Windows Mobile. Là aussi, il vous faudra disposer d’un compte spécifique pour déposer votre appli dans les stores afférents (le compte développeur Androïd est moins cher, 25$ seulement), mais surtout d’un smartphone idoine pour tester. De plus, la portabilité entre les plates-formes n’est pas encore vraiment au point : des flux fonctionnant bien sousiPhone plantent chez Androïd, les vidéos qui s’ouvrent dans l’appli iPhone nécessitent d’aller dans le navigateur et donc de sortir de l’appli pour Androïd. Par contre, il faut bien reconnaître que la procédure de publication est largement plus aisée chez Google que chez Apple !

Un dernier conseil, veillez à alimenter l’ensemble des infos reprises en flux RSS avec des photos, c’est quand même plus sympa à consulter !

Alors, prêts à se lancer ? Faites-nous part de vos réalisation futures, vous avez le temps d’ici le lancement de la saison !

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
372 articles
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info