15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Tumblr, pour blogger simple, vite et social

Publié le 23 août 2013
3 min

Le blog de l’été

Durant ces semaines calmes du mois d’août, nous vous proposons le best-of des articles parus dans le premier semestre 2013. La rentrée de la rédaction est fixée au 26 août. 

Aujourd’hui, un article paru le 14 juin  2013

La rédaction

 

Après Waze dont nous parlait Mathieu mercredi, Instagram l’an dernier, c’est Tumblr qui a été racheté le mois dernier pour Yahoo, également pour un peu plus d’un milliard de dollars. Cela semble être devenu la nouvelle unité de mesure, faisant craindre à certains une nouvelle bulle internet comme au deébut du siècle ! Mais nous ne sommes pas économistes, et il s’agit d’un easy friday, donc intéressons-nous avant tout au pourquoi de cet investissement;

Tumblr est une plate-forme de blog créée en 2007 (presqu’un dinosaure), qui après une période d’engouement était tombé dans les limbes des nouveautés numériques. Mais depuis un an et demi, le bestiau a repris du poil de la bête, notamment grâce aux intégrations dans d’autres outils, comme Instagram par exemple. A tel point que chez le djeun’s, on aurait tendance à abandonner Facebook pour Tumblr, jugé plus fun !

Car si Tumblr est une plate-forme de blog, considérée à juste titre plus simple à prendre en main que WordPress ou même Blogger, c’est aussi un réseau social où l’on peut suivre les Tumblr de ses amis en s’y abonnant, avec un fil un peu similaire à Facebook ou Twitter. A l’origine, Tumblr faisait partie de ce que l’on appelait les Photoblogs, dans la mesure où l’on y retrouvait avant tout des visuels agrémentés d’un commentaire. La gente masculine de notre lectorat l’aura d’ailleurs peut-être découvert grâce à BonjourMadame, si tant est qu’ils auront fait dériver leur regard de la jeune fille effeuillée vers le haut pour reconnaitre la plate-forme d’édition (spéciale dédicace à… heu non, personne !).

Tumblr

Depuis, Tumblr a largement évolué et propose aujourd’hui une édition hyper simple de nombreux types de contenus : photos, vidéos, texte, citation, audio, lien, discussion, avec à chaque fois une intégration d’outils et une mise en page spécifique particulièrement adaptées. La simplicité d’usage des applications mobiles développées sous iOS et Android a sans nul doute contribué au regain d’intérêt pour cette plate-forme. Elle fût également l’une des premières à permettre de lier ses comptes twitter et Facebook, permettant ainsi une multipublication de contenus, que l’on retrouve aujourd’hui chez tous les autres acteurs, tels Instagram ou Foursquare.

photo

Tumblr, c’est aussi le partage d’informations : on incite au taggage des contenus, et avec un moteur de recherche intégré pertinent. Il est alors simple de trouver les publications intéressantes que l’on va pouvoir d’un simple clic « reblogger » pour les intégrer à son propre Tumblr. Tumblr intègre bien évidemment le hashtag dont nous parlait Pierre en début de semaine dernière, dorénavant annoncé également sur Facebook, n’en déplaise aux Inrocks et autres spécialistes adeptes du contre-courant ! Contrairement aux autres plates-formes de blogs, les commentaires ne sont pas intégrés nativement, mais certains templates proposés par les utilisateurs possèdent cette fonctionnalité, et depuis peu, Tumblr permet une intégration simplifié de Disqus.

Au-delà du choix très large de templates, les bidouilleurs pourront se faire plaisir en entrant dans le code et ainsi personnaliser de nombreuses fonctionnalités ainsi que le graphisme. On notera également la possibilité d’utiliser des brouillons, d’antidater des publications, de les programmer à l’avance, … Bref, Tumblr, il a tout d’un grand !

Si vous avez envie d’alimenter une plate-forme contributive avec du visuel, en situation sur le terrain ou au bureau, à partir d’Instagram ou en direct, en mode collaboratif, avec potentiellement la création d’autant de pages thématiques que vous le souhaitez sur un seul et même compte, allez y jeter un oeil, vous pourriez vite être séduit par sa simplicité et son efficacité ! On pense notamment aux Reporters de Destinations qui ne manqueront pas de découvrir cet outil (même si l’on se plaît à répéter « F..k the tools » !!!). Ne manque plus, de notre point de vue, que la possibilité d’intégrer un bouton « Tumblr it » qui à la façon de Pinterest permettrait d’ajouter tout type de contenu provenant du web, et là, quel outil de curation de destination incontournable cela pourrait devenir !

Des exemples d’utilisation au niveau d’une destination à nous présenter en commentaires ?

Je partage l'article
Voir les commentaires
1
372 articles
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis [...]
Voir les 1 commentaires
Également sur etourisme.info