15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Pour un tourisme responsable

Publié le 20 mai 2007
2 min

Le développement durable, la protection de l’environnement ou le tourisme responsable sont au cœur des problématiques actuelles de notre société. Cette prise de conscience est partagée par les voyageurs. Une étude de « TripAdvisor »:http://www.tripadvisor.fr, réalisée auprès de plus d’un millier d’entre eux dans le monde, atteste de leur volonté d’implication dans la préservation de la planète, lors de la préparation de leurs voyages :

* Près de 25 % des personnes interrogées préconisent d’éviter de prendre l’avion chaque fois que cela est possible ;
* 38 % sont favorables au paiement d’une taxe éco-aérienne ;
* 26 % accepteraient de payer un supplément de 5 à 10 % sur le prix du billet ;
* Une majorité est prête à payer un peu plus cher pour résider dans un hôtel utilisant par exemple l’énergie solaire en complément de ses sources d’énergie ou pour louer une voiture hybride ;
* Selon une « étude »:http://www.tns-sofres.com/etudes/sesame/160407_tourismeresponsable.htm de TNS Sofres, 91 % des français désirent être mieux informés en matière de tourisme responsable ;
* 65 % sont aussi disposés à compenser leurs émissions de dioxyde de carbone.

Plusieurs initiatives ont été engagées sur internet. En France, « voyages-sncf.com »:http://www.voyages-sncf.com fait figure de bon élève. Il y a eu tout d’abord « l’Eco Comparateur »:http://www.voyages-sncf.com/dynamic/_SvMmComparator, lancé en janvier dernier, permettant de comparer sur un même trajet : prix, durée de voyage et émissions de CO2. Depuis fin mars, nous pouvons faire des dons en faveur de projets environnementaux pour compenser les émissions de CO2 liées à nos déplacements. De plus, la société vend une vingtaine de voyages « responsables » en partenariat avec plusieurs tours opérateurs.

Cette tendance à informer le voyageur sur son empreinte écologique se retrouve à l’étranger. En Angleterre, « Climate Care »:http://www.climatecare.org milite activement dans ce domaine. Cette organisation suggère aux agences de voyages en ligne et aux compagnies aériennes de proposer à leur clientèle de payer une taxe (optionnelle) sur le prix de leur voyage. L’association utilise ensuite l’argent récolté pour développer des projets en faveur de l’écologie dans le monde entier (reforestation, participation au développement économique local…)

Aux Etats-Unis, « LastMinute »:http://www.lastminute.com/site/travel/climatewise et « First Choice »:http://www.firstchoice.co.uk/environment se sont engagés depuis peu dans cette démarche. Sur lastminute.com, les internautes peuvent calculer les émissions de CO2 liées à leur voyage et en déduire une somme compensatrice qui est automatiquement ajoutée à la facture (« British Airways' »:http://www.britishairways.com/travel/climateimpact/public/en_gb a adopté une approche similaire). First Choice donne la possibilité à ses clients de faire des dons comme sur voyages-sncf.com.

Sources :
« Tripadvisor survey reveals concern for the environment »:http://www.travelmole.com/stories/1117562.php?mpnlog=1
« US Travelers : two thirds would stay at green hotels »:http://www.travelmole.com/stories/1117577.php?mpnlog=1
« On your marks, offset, go »:http://travel.guardian.co.uk/article/2006/dec/02/green.saturday
« L’e-tourisme passe au vert »:http://www.voyage-global.com/index.php?2006/12/18/21/42/19-l-e-tourisme-passe-au-vert

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
182 articles
Stéphanie a 34 ans, elle assura, entre juin 2007 et décembre 2011, la fonction de webmaster éditorial pour le site de l’agence de voyages pour célibataires à Paris CpourNous.com. Elle a suivi le master professionnel web éditorial de l’université de Poitiers, après une maîtrise des sciences de l’information et de la documentation à Bordeaux. Depuis mai 2012, Stéphanie est Community Manager pour Belambra Clubs. Passionnée d’Internet, Stéphanie avait mis à [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info