15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

On ne naît pas touriste, on peut aussi le devenir

Publié le 17 mars 2011
3 min

Aujourd’hui Jean Luc Boulin et moi-même vous offrons deux regards pour le prix d’un (à pas cher quand même !) sur le nouveau site web du « CRT de Bourgogne »:http://www.pasdetouristes.com/.

Ce dernier a conçu une nouvelle communication sur le thème suivant : *En Bourgogne, il n’y a pas de touristes*. C’est un brin provoc et ça consiste à revendiquer une prise de parole en s’appuyant sur une nouvelle segmentation. Les touristes conventionnels d’une part, genre les consommateurs déconnectés de la destination où ils séjournent et les découvreurs d’autre part. C’est à dire nous tous qui aspirons dans toutes les études marketing qui sont conduites, à nous imprégner d’un territoire et à partager avec ses autochtones. De l’aspiration à la réalité, il y a bien évidemment plus qu’un pas. Souvent découvreur se transforme en touriste.

Un profilage est proposé dans la rubrique Touriste or not tourist. Sympa mais peu probant dans la mesure où il n’y a pas d’interaction avec les résidents. Certes une communauté FB est annoncée (bien française, faut dire que cette communication ne ressort pas dans les versions D, NL et GB), mais si on cherche à transformer l’essai, on est un peu court. Je trouve la maquette rigolote. Conçue à partir de collages façon puzzle, elle se rapproche de créas de fringues détourées ou évocatrices d’un univers situé entre Amélie Poulain et les Triplettes de Belleville. Complété par des RP, de l’affichage et un site, le tout permet de prendre la parole sur le marché français, dont notre post de ce jour soutient modestement le buzz 😉

*L’avis de François* :
Moi j’adore quand c’est décalé jusqu’au bout façon « OT d’Islande »:http://www.inspiredbyiceland.com/ ou les vidéos de Myswitzerland.com, mais là j’ai du mal à me sentir touriste ou no tourist au regard des produits et du programme événementiel proposés. Si je veux découvrir, CB en main, faut que je me débrouille par moi-même du début à la fin. Le propos relatif au mobile que j’oublie dans la journée m’incite également à choisir une autre destination ! Du coup, je vais suivre dans un tout autre registre, celui de découvreurs émérites, échaudés après l’achat d’un package, la famille « Darkes »:http://www.visitwales.co.uk/proper-holidays/ qui arpente le Pays de Galles. C’est certes moins humoristique et moins agence de comm, mais avec 137 000 fans sur FB, ça matérialise un peu mieux les conversations que l’on peut avoir avec une destination ?

*L’avis de Jean-Luc* :
Perso, j’ai bien aimé le coté « on aime pas les touristes », avec ce descriptif : « _le touriste, c’est ce type en tenue bariolée qui parcourt des milliers de kilomètres pour manger la même pizza que chez lui_… » On est bien dans la mouvance néo-tourisme, où la frontière entre autochtone touriste et visiteur futur résident est de plus en plus ténue.

Mais à la réflexion, je plains le directeur du CRT lorsqu’il va aller présenter la campagne aux prestataires bourguignons, type le « camping 4* du lac de Panthier »:http://www.lac-de-panthier.com dont le site est traduit en allemand, néerlandais, et qui dispose d’une pizzeria… Les discussions risquent d’être houleuses lorsqu’il va reprendre la phrase de la campagne : « Ce touriste-là n’existe pas en Bourgogne »…

Par contre, les commentaires sur la « page Facebook de la campagne »:http://www.facebook.com/pages/Bourgogne-Tourisme-officiel » ont l’avantage de bien communiquer sur l’esprit de la campagne : _nous souhaitons démontrer que nous sommes différents en Bourgogne et que nous invitons le touriste de vivre une expérience touristique authentique, à visage humain chez nous où il est traité comme un individu et pas vu uniquement comme un pourvoyeur de devises_…..
Il faut juste que rapidement le nombre de fans de la page explose (606, au moment où nous écrivons l’article).

Je suis donc mi-figue mi-raisin sur l’intérêt d’une telle promo qui n’est pas décalée dans le offline. Et je serais preneur des résultats en terme de gain de notoriété pour la destination Bourgogne!

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
274 articles
François Perroy est aujourd’hui cofondateur d'Agitateurs de Destinations Numériques et directeur de l’agence Emotio Tourisme, spécialisée en marketing et en éditorial touristiques. Il a créé et animé de 1999 à 2005 l’agence un Air de Vacances.  Précédemment, il a occupé des fonctions de directeur marketing au sein de l’agence Haute Saison (DDB) et de journaliste en presse professionnelle du tourisme à L’Officiel des Terrains de Camping et pour l'Echo Touristique. Il [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info