15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Mon voyage à Nantes

Publié le 30 mai 2013
3 min

À peine rentrés des Pays de la Loire avec mon acolyte Pierre Eloy avec qui nous animions une session de Managers Numériques de Destination(s), nous avions envie de partager avec vous quelques vidéos et réflexions de nos tribulations professionnelles numériques et physiques.

Je passerai rapidement sur l’épisode personnel du week-end qui a vu mes origines clermontoises et mes liens d’adoption toulousains être défaits sur la pelouse de la Beaujoire, si ce n’est pour remercier mes amis nantais de Facebook qui m’avaient excellemment renseigné préalablement sur les lieux de perdition, ainsi que notre hôte d’Airbnb qui nous a fourni une prestation en tout point excellente avec un rapport qualité/prix défiant toute concurrence, réhaussé d’un accueil parfait et de délicates attentions (capsules de café, confiture et produits alimentaires de première nécessité, lits faits, serviettes, gel-douche, et le comble, les glaçons fait du matin au congèl !).

Sonia Renaud, de la FROTSI Pays de la Loire, a introduit ces deux dernières journées avec cette toute récente vidéo projetée lors de son AG du 24 mai :

Un bel outil à n’en pas douter dont sauront tirer parti les acteurs locaux pour convaincre leurs prestataires et élus !

Quinze jours avant, c’est virtuellement que Pierre, depuis Bordeaux, et moi, depuis Toulouse, suivions quelques conférences de l’excellent Web2Day, évènement majeur du web se tenant à Nantes. Nous y avons retrouvé de nombreux discours confortant nos visions et positions, et les acteurs touristiques y était dignement représentés.

La conférence d’ouverture a consisté en une discussion entre Sylvain Distiguin (Cap Digital/FaberNovell) et Yves Tyrode, DG de Voyages-sncf.com. Ce dernier affirmait la nécessitait d’être « agile », réactif, ouvert, dans son management et aussi au sens open source ou open data. Sa plus grande crainte est de passer à côté d’une rupture technologique ou sociale, dont il estime qu’aune société n’est à l’abri. Il témoignait notamment de son plaisir à avoir pris le bon wagon de la mobilité (un billet vendu toutes les cinq secondes en mobilité), tout en estimant avec humilité ne pas être passé loin du raté. Enfin, allant dans le sens des organisateurs, il a milité pour le développement de startups dans le secteur du tourisme en France ; on espère que la récente annonce concernant l’ouverture d’un incubateur spécialisé à Paris ira dans ce sens !

D’ailleurs, Cédric Giorgi qui intervenait peu après a bel et bien lancé Cookening depuis les Etats-Unis, après avoir contribué à Goojet et Scoopit depuis Toulouse avec Marc Rougier, puis Seesmic avec Loïc Le Meur déjà den Californie. Cookening a la volonté et l’ambition d’être aux tables d’hôtes ce qu’Airbnb est aux chambre d’hôtes ! Son intervention portait avant tout sur la transformation de nos vies offline, à travers les outils et services que nous utilisons offline : objets connectés, couche sociale, co-construction et collaboratif changent désormais notre quotidien.

Le lendemain après-midi, l’on retrouvait Nicolas Ferrary d’Airbnb, que certains d’entre vous ont peut-être vu lors de Tourisme Numérique à Deauville, qui intervenait bien évidemment sur l’économie collaborative.

Enfin, puisque l’on parle Deauville, je vous propose de terminer cette longue séquence d’interventions vidéos par l’excellent quintet d’intervenants composé de Pierre Croizet, Alexis Mons, Claude Bannwarth, Pierre Eloy et Frédéric Soussin qui a été mis en ligne depuis peu sur le site de Tourisme Numérique.

 

Je partage l'article
Voir les commentaires
3
369 articles
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis [...]
Voir les 3 commentaires
Également sur etourisme.info