15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Moi, Simon, jeune touriste visiteur d’OT européens #2

Publié le 20 décembre 2013
4 min

 Rien de tel que d’avoir le retour des consommateurs sur des produits et services pour mesurer leur pertinence. Dans le fameux rapport des 90% des touristes en séjour qui ne transitent pas par l’office de tourisme, on sait que les jeunes sont ultra majoritaires. Aussi, observer leurs comportements in situ peut se révéler intéressant au regard des préoccupations de pros de l’etourisme qui nous animent. Cet été, Simon Perroy, 19 ans, a visité diverses villes européennes via son pass Interrail (interrail.eu) et pour le compte de Touristic, il est passé en simple voyageur par les OT de ses villes. Il nous livre ici son retour d’expérience, sans avoir été particulièrement sensibilisé au préalable sur les enjeux numériques qui nous intéressent ici. Son retour de jeune européen est d’ailleurs plus marqué du sceau de la gratuité ou pas des services et du sens de l’accueil et du service rendu que de l’équipement numérique, bien que Simon soit parfaitement de la génération Y. Aujourd’hui, suite et fin via le témoignage de Simon sur les OT de Prague, Vienne et Venise.

 

PRAGUE

IMG_6142 IMG_6146 IMG_6147 IMG_6149

Situé en face de la vieille place centrale de la ville, à l’arrière de l’horloge astronomique, l’office de tourisme de Prague http://www.praguewelcome.cz/fr/ a le charme et l’atmosphère d’une librairie ou d’une brocante. Sa situation géographique est idéale : une rangée de carrosses avec des chevaux attend en face de l’entrée. Les murs sont recouverts d’une quantité phénoménale de brochures, livres et dépliants de toute sorte. Un seul poste d’ordinateur est installé dans un coin. Il semble peu fréquenté.

Mes questions sont répondues en anglais par un jeune homme à peine plus âgé que moi, qui allait et venait entre le présentoir et l’arrière de la boutique. L’ensemble est simple mais très agréable, presque convivial. Au présentoir, un homme de la cinquantaine, l’air savant mais sympathique, peut-être le chef, répond longuement à un jeune couple, comme s’il les aidait à tracer leur itinéraire dans Prague pour les jours à venir, penchés sur la carte touffue de cette ville perdue dans le passé.

 

VIENNE

venise IMG_6682 IMG_6685 IMG_6686

Les 4 femmes qui se trouvaient derrière le guichet de l’office de tourisme de Vienne www.wien.info avaient la trentaine, et affichaient un air cordial et professionnel. Très peu de familles, à peu près la même clientèle qu’à Amsterdam. Il n’y a pas profusion, ni de documentation ni de merchandising.

La culture est prioritaire sur les flyers et les brochures… Mozart et les musées, en particulier.  L’intérieur est sobre et blanc, l’accueil se fait en anglais. Il se dégage une impression étrange, très impersonnelle de l’ensemble : l’endroit n’est ni chaleureux ni repoussant, il m’a en fait laissé indifférent, à l’image de la ville : classique, classieuse, mais sans véritable charme, sans authenticité.

 

VENISE

IMG_7559

L’office de tourisme de Venise en.turismovenezia.it, en tout cas celui que j’ai trouvé, est assez inoubliable. Il a la taille d’un stand de glaces, et semble avoir été posé en face de la gare pour la même raison : rassasier les touristes impatients de prendre le vaporetto. L’accueil a été… halluciné. La jeune femme m’a répondu dans un mélange d’italien, de français et d’anglais assez confus. J’ai tenté de lui demander s’il s’agissait bien de l’office de tourisme principal de Venise, la réponse a été un mélange de rires, de moquerie et de charabia insensé, un peu du même esprit que ce que crient des forains pour attirer des clients dans leur attraction.

Je n’ai rien compris à ce qu’elle m’a dit, mais j’ai quand même eu mon plan de Venise (qui est resté au fond de mon sac). Quelque part j’étais heureux de plonger dans la folie de Venise d’une manière aussi joviale et surréaliste.

 

Merci à Simon pour son oeil vif, frais et vierge de toutes contraintes/habitudes/nombrilisme professionnel que nous pouvons avoir, nous professionnels du tourisme. Simon a pu mettre en pratique ce que nous préconisons si souvent à tous les acteurs que nous avons la chance de croiser, quelques journées de « Vis ma vie de touriste » ou de « Vis ma vie de sociopro adhérent/partenaire » sont toujours d’une extrême richesse. 

Sur ce, au nom de tout le blog, nous vous souhaitons de très belles fêtes de fin d’année, beaucoup de courage pour ceux qui resteront fidèles au poste pour accueillir et conseiller de manière éclairée les touristes et nous vous donnons rendez vous le 6 janvier 2014 pour de nouvelles aventures. D’ici là, nous vous proposerons comme à notre habitude une relecture ou une découverte des articles de 2013 qui ont eu le plus de succès. 

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
148 articles
Pierre Eloy est le fondateur de Touristic et le co-fondateur d'Agitateurs de Destinations Numériques, entreprises bordelaises dédiées aux solutions numériques pour les professionnels du tourisme. Les interventions de Pierre, son cœur lorrain et sa vie dans le Sud Ouest en font un personnage incontournable du tourisme digital et relationnel ! Ne vous étonnez pas si un jour vous le croisez dans une boulangerie californienne, il a promis qu'un jour il serait boulanger [...]
Voir les 0 commentaires
Également sur etourisme.info