15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Mexico, Mexiiiiiiiiico !

Publié le 10 février 2010
2 min

En 2030, les principales économiques mondiales seront par ordre décroissant la Chine, les Etats Unis, l’Inde, le Japon, le Brésil, la Russie, l’Allemagne, *le Mexique*, la France et le Royaume Uni. T’es tombé du lit ou quoi François ? Un peu oui en lisant cette information du cabinet Pricewaterhouse (PwC). Et comme je pars en mission au Mexique dans 10 jours, j’ai décidé de visiter le site Web de l’office du tourisme de ce pays. Attention, le Mexique ne joue pas dans la catégorie Amateurs avec 22 millions de touristes étrangers accueillis en 2008, ce qui le place au dixième rang mondial.

Alors ce site « Web »:http://www.visitmexico.com/wb2/ ? Déjà, il segmente les visiteurs en fonction de leur zone géographique d’origine. La maquette est similaire avec un bandeau à 6 onglets, une photo aléatoire et un ventre à 4 photos. Sur la home page, la surface consacrée au texte est minimale (rapport texte/photo de 2 à 10 à mon avis). Dans l’accès dédié aux « Français »:http://www.visitmexico.com/wb/Visitmexico/Visi_Home?show=regions, on n’a pas de possibilité de partage ni de moteur de résa.

En revanche, si la maquette est identique pour les Nord-Américains, elle intègre un moteur de résa, propose des packages et favorise du partage sur quelques réseaux sociaux, comme Facebook avec une page « Fans »:http://www.facebook.com/WeVisitMexico#!/WeVisitMexico?v=wall qui compte plus de 1600 amis. Au 9 février, le fil « Twitter »:http://twitter.com/WeVisitMexico annonçait toujours les voeux du 31 décembre et la présence de vidéos sur « You Tube »:http://www.youtube.com/WeVisitMexico est en essor. On est déjà dans le partage alors que d’autres se cherchent encore sur le sujet.

Sur le fond, on se perd un peu, comme dans beaucoup de sites d’ailleurs entre les onglets activités, thèmes et expériences (qu’est-ce qui différencie leurs contenus ?). Sur la forme, on se retrouve face à de belles photos agrémentées de textes bien trop longs. Des pavés d’ailleurs tronqués par la ligne de flottaison de mon portable et manier l’ascenseur… merci ! Quant à en savoir plus de manière pratique ça n’est pas encore probant : que voir, à ne pas rater, réaliser mon programme en ligne, dénicher des avis de voyageurs, réserver une place à un spectacle local inédit… Dans sa version française, le site est conçu comme une somme d’informations bien présentées mais peu immédiatement consommables. Mais si je bascule dans la « version »:http://www.res99.com/nexres/search/search_results.cgi?interstitial=done&city=Tijuana&chk_in=02%2F20%2F2010&doa_mm=02&doa_dd=20&doa_yy=2010&chk_out=02%2F27%2F2010&dod_mm=02&dod_dd=27&dod_yy=2010&num_rooms=1&num_adults=1&num_children=0&minorsAge1=-%3F-&minorsAge2=-%3F-&minorsAge3=-%3F-&minorsAge4=-%3F-&SearchNow.x=26&SearchNow.y=8&SearchNow=search&src=10022345&tab=tab0&src_aid=&avail=Y&country=MX&lang=FRE&currency_id=USD vouée aux Américains ou aux Canadiens francophones, alors là je peux aisément comparer et réserver des prestations.

En conclusion, je note que les choix marketing sont clairs : un site qui fait appel pour des clients lointains dont la majorité passent par des TO (Européens notamment) et un site à utiliser en autonomie pour des clients de proximité (Nord Américains).

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
274 articles
François Perroy est aujourd’hui cofondateur d'Agitateurs de Destinations Numériques et directeur de l’agence Emotio Tourisme, spécialisée en marketing et en éditorial touristiques. Il a créé et animé de 1999 à 2005 l’agence un Air de Vacances.  Précédemment, il a occupé des fonctions de directeur marketing au sein de l’agence Haute Saison (DDB) et de journaliste en presse professionnelle du tourisme à L’Officiel des Terrains de Camping et pour l'Echo Touristique. Il [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info