L’habitant, le [sur]touriste et le salopard !

Publié le 25 juillet 2023
3 min

Une petite variation sans prétention sur le thème de l’identité, « être ou ne pas être » un touriste, telle est la question…

Je suis chez moi, je suis un habitant
Je suis chez moi, j’héberge des copains pour la semaine, ce sont des touristes
Ces mêmes copains vont ensuite passer quelques jours à l’hôtel sur le Vieux Port, ce sont des [sur]touristes
Je vais me balader dans le marais à côté de chez moi je suis un habitant
Je vais me balader dans le marais à 20 km de chez moi je suis un touriste
Je vais me balader dans le marais qui entoure le Mont Saint-Michel, je suis un [sur] touriste
Je vais au restau au mois d’août sur le Vieux Port, je suis un [sur]touriste
Je vais dans le même restau en novembre, je suis un habitant
Je vais pisser contre un arbre dans mon jardin, je suis un habitant
J’ai picolé, je vais pisser contre un mur dans la vielle ville, je suis juste un gros dégueulasse
Je passe la soirée sur un voilier avec des amis, je suis un habitant
Je passe une soirée sur un voilier commercialisée par un professionnel, je suis un touriste
Je viens voir mon équipe jouer perdre contre le stade rochelais et dors à l’hôtel, je suis un touriste
Je viens voir gagner le stade rochelais, je dors à l’hôtel parce que j’habite un peu loin, je suis un habitant
Je viens aux Francofolies, j’aime La Rochelle, la musique et les artistes francophone, on s’en fiche de savoir si je suis un touriste ou un habitant

Suricates
To riste or not to riste, that is a the question ! Crédit Pixapay

Je vais en vacances dans le Vercors, je suis un touriste
Je vais en vacances dans le Vercors, mes grands parents y sont enterrés, je ne suis pas un touriste, mais je ne suis pas non plus un habitant
Je fais une croisière sur un bateau luxueux en Antarctique, nous sommes 200 sur le bateau, je suis un [sur]touriste très privilégié
Je fais une croisière sur le MS… en Méditerranée, nous sommes 5000 sur le bateau, je suis un [sur]touriste
Je vais à Bordeaux, je bois du bordeaux, je suis un touriste
Je vis à Bordeaux, je bois du vin mais pas du bordeaux, je suis juste snob
Je vais à Barcelone, je suis un [sur]touriste
Je vais à Barcelone, je prends l’avion, je suis un salaud
Je vais à Barcelone, je prends le train, je suis un héros bobo qui a le temps
Je remplis ma piscine, je suis un habitant
Je me baigne dans la piscine du camping, je suis un salaud de touriste qui vide les réserves en eau destinées aux habitants
J’arrose ma pelouse et mes fleurs, je suis un habitant
J’arrose la pelouse et les fleurs du camping, je suis un acteur du tourisme de masse
Je loue ma maison l’été sur les plateformes pour payer les études de mes enfants, je suis un habitant
J’ai acheté un immeuble en SCI, je l’ai retapé pour en faire des appartements, et les loue à la nuitée sur les plateformes, je suis aussi un habitant
Je suis étudiant, j’essaie de me loger, je suis un habitant
Je suis de passage j’essaie de me loger, je suis un touriste
Je me déplace toujours à pied, à vélo ou en transports en commun, je suis un habitant (ou un touriste)
Je me déplace toujours avec mon SUV, même pour aller acheter le pain, je suis un habitant (ou un touriste)

Salut à toi, oh mon frère
Bérurier Noir

Je suis à Nantes, je fais le Voyage, je suis un habitant
Je suis à Rouen, je fais un voyage, je suis un touriste
Je viens de Madrid, j’arrive en France, je suis un touriste
Je viens de Conakry, j’arrive en France, je suis un migrant
Je suis un chien, je me balade dans Paris, je suis un habitant (ou un touriste)
Je suis une vache, je ne me balade pas dans Paris, j’y suis dans une assiette, je suis morte
Je suis un loup, je me balade dans le Mercantour, je suis un habitant, prédateur / proie (rayer la mention inutile)
Je suis un Directeur d’Office de Tourisme (de CDT, de CRT…), je suis toujours un habitant, parfois un touriste, parfois un bobo, sans doute parfois un salaud…

Et toi, qui es-tu ?

Vérité en-deçà des Pyrénées, erreur au-delà.
Blaise PASCAL
Tou(tou)ristes ou habitants ? Crédit Pixapay
Je partage l'article
Voir les commentaires
6
5 articles
Arrivé dans le tourisme "par effraction" il y a une vingtaine d'années Nicolas MARTIN a successivement exercé son activité en montagne dans différentes stations et vallées (Piau Engaly, Val Thorens, Méribel, Vallée du Louron), puis à Bordeaux Métropole, dans le Pays Basque, et désormais à La Rochelle où il dirige l'Office de Tourisme et les espaces de congrès de l'agglomération (Espace Encan, Forum des Pertuis). Ce parcours lui donne une [...]
Voir les 6 commentaires
Également sur etourisme.info