15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Les bénévoles de Dallas

Publié le 14 décembre 2006
2 min

A l’office de tourisme de « Dallas »:http://www.visitdallas.com/visitors/page.php?s=volunteer_info_page, les bénévoles passent un entretien avec le directeur avant d’être recrutés.
Cette nouvelle attention donnée aux « volontaires du tourisme » résulte en partie du développement d’Internet, nous apprend un excellent article du « réseau de veille en tourisme »:http://www.veilletourisme.ca/fr/bulletin_article.aspx?sortcode=1.4&id_article=714 du Québec.
Dans ce papier trés documenté, François Gilbert Chevrier, de l’université de Québec, constate une baisse de la fréquentation dans les bureaux d’accueil et de renseignements touristiques, l’équivalent de nos offices du tourisme : – 15% à Montréal en trois ans, et – 6% à Québec.

Deux raisons sont invoquées pour expliquer cette baisse : Internet, _première source de renseignement et de planification des séjours touristiques_ informe mieux les visiteurs avant leur séjour.
De plus, la multiplication des sources d’information sur place : bornes, présentoirs, *baladodiffusion* (joli nom pour podcast touristique), etc. offre plus de possibilités d’information à toute heure et en tout lieu au visiteur.
Un constat que partagent nombre d’offices de tourisme en France.

L’auteur de l’article propose deux alternatives pour redynamiser le rôle des offices de tourisme : développer les services marchands, de la billeterie à la boutique pour faire du bureau un _super agent de service à la clientèle en mesure de répondre à une variété de demandes, de nature touristique ou autre_.
Deuxième alternative : mettre l’accent sur l’accueil plus que sur l’information. Redonner une utilité sociale à l’office de tourisme, en faire _un endroit où se réunissent les visiteurs et les visités pour prendre un café, discuter des possibilités d’activités pour la journée et échanger sur les expériences vécues._
L’auteur cite des initatives plus inattendues comme le *recours aux bénévoles* dans les bureaux de renseignements. Une manière d’agir sur la masse salariale mais aussi de privilégier ce fameux contacts entre _visiteurs et visités_. D’où l’exemple de recrutement de bénévoles, comme à « Vancouver »:http://www.tourismvancouver.com/visitors/about_us/volunteering ou à « Dallas »:http://www.visitdallas.com/visitors/page.php?s=volunteer_info_page. Au Texas, où on ne badine pas avec la morale, les bénévoles doivent se soumettre à un test antidrogue, avoir une tenue correcte et suivre une formation préalable! Et ils peuvent télécharger leur formulaire d’engagement sur le « site Internet »:http://www.visitdallas.com/shared/file.download.php?id=104.

Les bénévoles recrutés sur CV par Internet, et audités par le personnel, voilà peut-être une piste à creuser pour résoudre chez nous l’eternelle dialectique entre professionalisation et bénévolat…

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
759 articles
Jean Luc Boulin est consultant en tourisme : Intervention auprès des élus et des prestataires touristiques, coaching, accompagnement des équipes et des directions sont ses principaux champs d'intervention. Avec deux exigences : se mettre à la place du client et oser l'innovation. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin a dirigé la MONA [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info