15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Le site aller-retour de Luxembourg

Publié le 16 mars 2011
2 min

L’arborescence et le zoning du site web de l’office de tourisme de la ville de « Luxembourg »:http://www.lcto.lu/fr/index, joliment nommé ??lcto.lu?? me laissent songeur. En général, ils sont le reflet d’une recherche d’audience et d’un trafic commercial : de l’image, de la notoriété, des flux de visiteurs, touristes et résidents. On promeut donc des contenus attractifs pour séduire, informer et convaincre le grand public tout en facilitant la mise en avant des prestataires locaux. Là, je découvre par le menu une arborescence de type BTP : les fondations avec des faits et chiffres (nombre de ménages, population année par année depuis 1821, nombre de constructions…), puis on propose les attractions culturelles et enfin la logistique touristique. Clairement, la conception-production et la commercialisation ne sont pas une priorité. Un request est proposé pour quelques *arrangements forfaitaires*.

Le zoning de ce site entièrement repris fin 2010 est construit sur la base d’un empilement d’espaces quasi tracés au ppt. En tête une vidéo sans grand attrait et une sélection de vues à 360° géolocalisées et traitées via l’appli Arounder. En dessous, quelques actualités touristiques et culturelles du moment, un plan de ville interactif et une suggestion de produits parmi les 5 du site, aux noms peu inspirés et au marketing peu convaicant. Et tout en bas, avant le footer qui n’a pas encore été revu via « Wibiya »:https://www.etourisme.info/article/1330/quand-mon-footer-devient-social-et-communautaire, les hébergements. D’ailleurs, le plug-in des favoris et partages, localisé sous la page du header, est bien discret. A ce même niveau, très bon point pour l’accessibilité qui est conforme aux recommandations du WAI. Une synthèse vocale existe dans les 3 langues du site (FR, DE, E). Les pages peuvent être vocalisées, entendues directement ou enregistrées en format mp3. Grâce à une charte d’accessibilité et de raccourcis, l’utilisateur malvoyant ou aveugle peut parcourir les pages web en n’utilisant que le clavier.

J’ai beaucoup apprécié (vraiment beaucoup) le rapport *Bilan d’avenir* à télécharger, modèle du genre en matière de constance historique pour les Metteurs en Scène de Territoire. On s’amuse bien à l’accueil de l’OT de Luxembourg avec quelques exemples de questions de touristes rapportées par les personnels dans ce document :
– Peut-on payer au Luxembourg en euros français ?
– Y a-t-il un décalage horaire par rapport à la France ?
– On voudrait bien visiter les Jardins du Luxembourg !

Pas de page fans, ni de fil Twitter. Côté site mobile, faudra repasser. Idem pour l’esthétique de la maquette : des cases cousues de fil bleu. Quant au traitement éditorial, il est…je cherche mon mot…minimaliste : pas de balisage sémantique sur la home page, 710 mots détectés pour 25% de textes seulement. Dans les mots clefs, hotel ou restaurant sont absents. C’est peut-être normal pour un site touristique 😉

Ca fait du bien de passer un peu de temps, genre aller-retour, sur ce type de site qui nous rappelle que toutes les destinations ne sont pas logées à la même enseigne. Luxembourg est une ville-capitale, parfaitement accessible au coeur de marchés émetteurs riches et à ce titre, elle bénéficie d’une aura naturelle qui n’impose pas une approche marketing poussée.

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
274 articles
François Perroy est aujourd’hui cofondateur d'Agitateurs de Destinations Numériques et directeur de l’agence Emotio Tourisme, spécialisée en marketing et en éditorial touristiques. Il a créé et animé de 1999 à 2005 l’agence un Air de Vacances.  Précédemment, il a occupé des fonctions de directeur marketing au sein de l’agence Haute Saison (DDB) et de journaliste en presse professionnelle du tourisme à L’Officiel des Terrains de Camping et pour l'Echo Touristique. Il [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info