15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Le marketing RH au services des entreprises touristiques

Publié le 21 septembre 2022
6 min

Un peu plus tôt cette année, je partageais avec vous un article au sujet de pénurie de main d’oeuvre, marketing et tourisme. Aujourd’hui, je souhaite aller plus loin sur un des points soulevés dans cet article, soit le déploiement d’une marque employeur (employer branding) forte, à travers les communications numériques notamment. Voici donc quelques bonnes pratiques observées par les destinations et entreprises afin de mettre en valeur les avantages et bénéfices de bosser dans leur organisation.

Différentes approches pour mettre de l’avant votre marque employeur

1. Illustrer un avantage ou bénéfice

Votre entreprise fait les choses différemment et propose notamment la semaine de travail de 4 jours? C’est bien. Mais c’est encore mieux de le montrer ou de l’exprimer de manière décalée. Le dire ne suffit pas. Les gens aiment se projeter et imaginer ce bénéfice de manière concrète. Publier sur Facebook avec le meilleur ami de l’Homme et un bon feu de foyer… ils ont compris, à la Boulangerie St-Donat!

Exemple de publication sur la Page Facebook de la Boulangerie Saint-Donat

2. Montrer l’ambiance au travail

La plupart des organisations vous diront qu’il est plaisant d’y travailler, évidemment. Personne n’affirmera le contraire, on s’en doute bien. Mais ici encore, une image vaut mille mots… et une vidéo en vaut bien un million, ou presque, non? N’hésitez donc pas à montrer l’ambiance de travail et les gens en action. Une plateforme de choix pour ce faire est de plus en plus TikTok qui, par son aspect ludique, ses tendances décalées et l’utilisation de musique actuelle, parvient souvent mieux à illustrer le message voulu.

Le Spa Eastman, dans les Cantons-de-l’Est, au Sud-Est de Montréal, a publié quelques vidéos ludiques dans un effort de recrutement qui s’est avéré fructeux!

3. Montrer l’esprit d’équipe, hors les murs

Mais il n’y a pas que le boulot dans la vie, hein? On aime bien participer à des activités bénévoles les soirs et fins de semaine, ou participer à des compétitions sportives ou caritatives, par exemple. Sans oublier le pique-nique annuel, le BBQ sympa ou le party de Noël des employés. Si votre organisation prend part à ce genre d’activités, pourquoi ne pas le partager via les médias sociaux?

L’Hôtel Chateau Laurier, à Québec, utilise les stories, sur Instagram, pour montrer les partys de Noël d’années précédentes… ou encore les cours de yoga offerts aux employés!

Un autre bel exemple, du côté de la page Facebook Les Soeurs Clément, service-traiteur de la région de Maskinongé, au Québec.

Vous sortez pour aller prendre un verre? Voilà un bel exemple d’esprit d’équipe, de convivialité, qui exprime beaucoup en une seule image…

4. Mettre en avant vos employés

Les restaurants McDonald’s ont innové dans les années 70 et 80 avec leur concept d’employé du mois. On montrait ainsi, bien en évidence, un membre de l’équipe qui s’était distingué au courant du mois précédent, avec photo encadrée bien en vue de tous les employés et consommateurs d’un restaurant.

Aujourd’hui, ce sont à travers les médias sociaux que l’on peut témoigner de notre appréciation envers une personne. Que ce soit pour souligner un anniversaire ou un accomplissement, il s’agit d’une marque d’empathie qui contribue à façonner le sentiment d’appartenance que l’on aura (ou pas) avec une organisation, et surtout avec collègues et supérieurs.

Exemple de publication Linkedin, soulignant les 5 ans de service d’une employée au service de Tourisme Cantons-de-l’Est

Ce genre de publication peut bien sûr aller dans les deux sens, et on voudra s’assurer d’obtenir la permission des gens concernés avant de publier. Ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise de se voir ainsi « exposer » sur les médias sociaux, mais en général il s’agit d’une démarche fort appréciée, surtout lorsqu’il s’agit d’éloges ou de récompenses, notamment.

Publication Facebook des Hôtels Jaro, à Québec.

La publication ci-dessus est particulièrement efficace à deux égards. Non seulement on met de l’avant un employé connu de l’entreprise – on remarque d’ailleurs le niveau élevé d’interactions sur une telle publication – mais on contribue au positionnement de l’employeur. Dans ce cas-ci, on met en relief le fait qu’on peut débuter en bas de l’échelle et gravir les échelons et poursuivre une longue carrière dans l’organisation. Bref, plusieurs messages subtils, sous le couvert d’une mise en lumière d’un équipier apprécié de ses pairs.

5. Miser sur vos employés comme ambassadeurs

Maintenant, on sait que malgré tous les efforts et publications faisant rayonner votre entreprise, ce n’est plus aussi simple qu’avant de récolter des candidatures lors d’un affichage d’emploi. On a beau créer une section « Carrières » ou « Emplois » sur le site web, payer pour afficher ces postes sur des sites spécialisés et partager sur les comptes officiels de l’entreprise sur divers médias sociaux, le résultat est souvent inégal.

Or, on sous-estime l’apport de nos employés actuels, ainsi que les fournisseurs et partenaires. N’hésitez pas à solliciter votre réseau immédiat en les invitant à partager certains affichages névralgiques. Ces partages ont plus de chance de porter fruit car ils proviennent d’une source crédible dans notre réseau, plutôt que d’un affichage payant ou d’une publication officielle.

Exemple de publication vue sur Linkedin, relayée et/ou aimée par des gens de mon réseau.

BONUS: N’oubliez pas votre newsletter!

Un dernier outil que je souhaite mentionner est la newsletter consommateur que vous utilisez fort probablement, mais uniquement pour véhiculer vos dernières offres, activités ou promotions dans la région ou votre établissement. Or je remarque enfin que certaines entreprise ont compris que « consommateurs » et « employés » ne sont pas mutuellement exclusifs et que les deux peuvent s’avérer complémentaires en certaines occasions.

Je suis ainsi abonné à quelques newsletters de restaurants, hôtels, destinations et autres prestataires touristiques. Et certains n’hésitent pas à mentionner les postes disponibles dans leur organisation… entre deux topos au sujet des plus récentes offres promotionnelles!

Exemple de newsletter dédiée au recrutement… mais envoyée à la base d’abonnés de l’entreprise PAL+, du côté de Magog, au Québec.

Au courant de l’été, par exemple, j’ai reçu cette newsletter (voir ci-dessus) de PAL+, qui opère un bateau sur le Lac Memphrémagog, de même qu’un hôtel et différents restaurants. Or, comme consommateur, je pourrais être intéressé à partager à des gens de mon réseau qui sont dans le domaine de l’hôtellerie et de la restauration. Les taux d’ouverture et de clics seront mieux ou pires que les envois traditionnels aux abonnés? Il faut voir les résultats, mais une chose est sûre: on mise sur un nouveau canal afin de mousser les candidatures et tenter de pallier la pénurie de main d’oeuvre par le fait même.

Un travail en continu

Évidemment, ce ne sont là que quelques exemples et je suis sûr que vous avez certainement vu passer de belles initiatives dans vos réseaux sociaux au cours des derniers mois. N’hésitez pas à en partager dans les commentaires, ci-dessous. Qui sait, je les utiliserai peut-être dans le cadre de mon atelier à Pau le mois prochain… 🙂

L’important ici est de souligner que le façonnement d’une marque employeur est un processus de longue haleine, qui se travaille à long terme. Trop souvent, je vois des initiatives fort originales en début de saison estivale, pour recruter en vue de l’été. Puis, puis… eh bien, puis rien! Par la suite, les publications redeviennent promotionnelles et on oublie de mettre de l’avant un storytelling de la marque. Autant auprès du consommateur que de l’employé actuel ou potentiel.

Enfin, le mois prochain j’aurai le plaisir de me joindre à une délégation internationale à Nice, à l’occasion des 9e Rencontres des Francophonies de l’innovation en tourisme (RFIT). Le sujet sera justement les transformations humaines au coeur de nos entreprises et destinations! Je vous invite d’ailleurs à lire l’article de l’ami Brice Duthion sur le sujet.

On poursuit la conversation à Pau pour les ET19 sinon à Nice pour les RFIT9 ?

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
35 articles
Frédéric Gonzalo est un passionné du marketing et des communications, oeuvrant depuis plus de 25 ans dans le monde du tourisme et du voyage. Début 2012, il fonde Gonzo Marketing et agit à titre de consultant en stratégie marketing, conférencier et formateur sur l’utilisation des nouvelles technologies (web, médias sociaux, mobilité). Il écrit régulièrement pour le bulletin TourismExpress ainsi que PAX Magazine, en plus de rédiger en anglais pour plusieurs [...]
Voir les 0 commentaires
Également sur etourisme.info