15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Le bilan des #ET11

Publié le 12 novembre 2015
6 min

Déjà trois semaines que se sont terminées les 11èmes Rencontres Nationales du etourisme institutionnel à Pau !

Le temps de faire un bilan grâce aux 192 retours de l’enquête de satisfaction, de regarder un peu dans le détail les expressions, et voilà donc qu’il est déjà temps d’en tirer quelques conclusions…et d’embrayer sur la préparation des #ET12 😉

Vous êtes nombreux à avoir exprimé dans vos commentaires sur le questionnaire, sur les réseaux, ou à Pau en direct, qu’il s’agissait selon vous de le meilleure édition à laquelle vous ayez participé pour ceux, et ils sont nombreux, qui avaient déjà eu l’occasion de venir précédemment à Pau ou Toulouse. Bon, on va pas se le cacher, ça fait forcément très plaisir à l’ensemble de l’équipe en charge de l’organisation, et cela met une jolie pression positive pour la prochaine édition 😉

Mais quand on rentre plus dans le détail, on se rend compte que si quelques sessions ont clairement surperformé (on y reviendra), la satisfaction quant aux contenus est relativement similaire à celle des années passées ; c’est essentiellement l’ambiance générale appuyée par nombre d’intervenants, qui a fait le succès de cette édition : de l’humain en force, partout, des hugs, une soirée animée par quelques destinations partenaires, du partage, des rencontres, des échanges… un moins bon wifi ?! Bref, c’est votre entrain collectif, monté en puissance au fur et à mesure des sessions, des journées qui a fait votre satisfaction !

On avait dit à Charlotte, de Michel et Augustin, que nos participants se sentaient dans l’incertitude, liée aux diverses évolutions législatives, territoriales, baisses de budget, morosité ambiante, qu’il fallait nous redonner un peu de son power… et elle a été surprise par l’entrain avec laquelle vous l’avez suivie dans le storytelling de son aventure (revoir en vidéo) ! Et encore, elle n’a pas vu la soirée, les 15mn chrono du lendemain… Joe Pine, le gourou de l’experience economy que nous avons encore évoqué avec notamment la team Esprit de Picardie présente en masse, nous aurait peut-être dit qu’on est parvenu à passer pour certains d’entre vous de la consommation de produits, de services, de type Conférence, à de l’expérience, voire même de la transformation 😉 

 

progression-of-economic-value

Vous êtes nombreux à nous témoigner un retour dans vos pénates avec la banane, la pêche retrouvée, un cocktail plein d’énergie (avec ou sans Cognac) pour reprendre en main votre destinée…même si ce n’est pas toujours facile une fois que l’on retrouve le quotidien !

« L’heure des choix », succession de petites scènes caricaturales de face à face entre acteurs touristiques a d’ailleurs rencontré un vif succès lors de cette première journée (revoir en vidéo). La bonne volonté des uns se heurtant à la mauvaise foi des autres, ça vous connaît. Plus tôt dans la matinée, Amine Hamouche nous avait d’ailleurs brillamment alerté sur la responsabilité collective que nous avions afin de ne plus avoir le tourisme honteux, de valoriser une industrie qui pèse lourdement dans l’économie française (revoir en vidéo).

Si l’on doit retenir un temps fort de ces #ET11, au vu des taux de satisfaction, ce sera incontestablement le brillant 15mn chrono de mon collègue blogueur Pierre Eloy (revoir en vidéo) : vous avez ri jaune sur ses analyses sémantiques, été ému par la sincérité de son témoignage, avez inéluctablement intégré l’importance du voyageur (et non du touriste) connecté à des experts locaux (et non des conseillers en séjour) qui parlent la même langue (et pas celle du développeur territorial). Plus que l’anglais, c’est une langue universelle, celle de la bienveillance, de la prévenance, du service qu’il nous a exhorté à réapprendre !

Dur dur de passer derrière le GourouRoux, mais Sophie Moreau elle aussi vous a fait sortir de votre zone de confort… (revoir en vidéo). Avec son naturel, son humanité, sans artifice, mais autour d’une méthodologie affirmée, et testée sur le terrain, elle nous a convaincu que les nouveaux modes de management, de gestion de projet, dont on entend régulièrement parler, sont la seconde langue qu’il va nous falloir pratiquer si l’on veut encore apporter une plus-value aux voyageurs, aux prestataires touristiques et à l’économie de la destination sur laquelle on travaille. Et juste derrière, Falco Baudon en remettait une couche sur cette nécessaire évolution, innovation qu’il faut aujourd’hui intégrer dans notre management (revoir la vidéo).

Si comme d’habitude deux-trois ateliers ont un peu déçu, on remarquera que près de la moitié d’entre eux n’ont recueilli aucune insatisfaction ! Et vous avez été particulièrement séduit par les trois ateliers focalisés sur une seule destination, en l’occurrence, Val Thorens, Saint-Jean de Monts et Esprit de Picardie. D’ailleurs, le focus « réseaux sociaux » sur Savoie Mont-Blanc avec WeLikeTravel, ou sur les nouveaux accueils d’Offices avec OnlyLyon et Val de Garonne ont également emporté votre large adhésion. Un format que nous rééditerons donc probablement l’année prochaine, de même que « La dernière séance », l’atelier sur les vidéos pour un réveil en douceur le jeudi matin que vous êtes nombreux à avoir apprécié 😉

C’est le moment d’ailleurs du <coup de gueule – justification> aux remarques récurrentes d’année en année, même si elles se comptent sur les doigts d’une main (d’autres doivent le penser sans l’exprimer…) du type « C’est toujours les mêmes qu’on voit, des gros, Brive, ValTho, Lyon, WeLikeTravel, … ». On l’entend bien entendu, et l’an dernier, comme cette année, nous avions 40 nouveaux intervenants sur la soixantaine présente ! Vous pensez tout savoir de ValTho (qui s’exprimait l’an dernier sur sa CRM, cette année sur la production de contenus), sur Brive (qui animait l’an dernier un atelier sur les vidéos, cette année sur le street marketing qu’ils ont expérimenté avec Marcel Saucet…), il vous restait alors cinq autres ateliers avec des gens que vous n’aviez pas vu pour contenter votre soif de nouveauté ;-). Et puis si les « gros » ont souvent davantage de moyens humains et financiers, chacun pourra faire part d’imagination dans les possibles transpositions, les petites structures pouvant faire preuve parfois de davantage d’agilité… Et pensez encore une fois à la qualité des vidéos de Charlotte chez Miche et Augustin, réalisée et montée à deux en live… </coup de gueule – justification>.

Nous allons d’ailleurs en début d’année prochaine vous solliciter à nouveau pour avoir des idées de témoignages, de thématiques, pour bâtir un nouveau programme en vie des #ET12, alors n’hésitez pas à nous alerter sur les jolis projets, concepts, que vous avez repéré chez vous et chez vos collègues ! Le Campus des #ET12 se déroulera fin mars pour plancher sur vos suggestions, et d’ici là, les élections régionales passées, nous serons en mesure de vous communiquer le lieu de cette future édition (Pau, Bordeaux, La Rochelle, Poitiers, Limoges, Biarritz, ailleurs ?) en tenant compte de votre expression, ainsi que les dates (toujours sur la même fenêtre entre fin septembre et fin octobre).

Dans l’attente, n’hésitez pas à profiter de la mise à disposition des contenus sous Slideshare et à profiter du replay chapitré des plénières et quatre ateliers qui se déroulés en amphithéâtre !

Et comme d’habitude, transparence totale, vous trouverez ci-dessous le bilan complet, également sous slideshare (PS : les comparatifs avec les taux obtenus lors des #ET10 ne concernent pas forcément les mêmes intervenants et les mêmes formats) :

 

Bilan #ET11 from Rencontres Nationales du etourisme institutionnel
Je partage l'article
Voir les commentaires
0
369 articles
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis [...]
Voir les 0 commentaires
Également sur etourisme.info