15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

La Hollande 2.0

Publié le 25 février 2009
1 min

Jean-Luc nous parlait avant-hier de nos cousins québécois, mais encore moins loin de nous, les voisins hollandais ont également démarré depuis longtemps des actions sur ce sujet.
N’allez pas forcément sur la « version francophone »:http://www.holland.com/fr/, moins séduisante et complète, où vous ne découvrirez que peu d’éléments, si ce n’est les vidéos sur Youtube, ou les « Cityweblogs »:http://citybreaks.holland.com/index.php?page=_&Language=fr, animés par des habitants du cru (est-ce réel, ou non, à l’instar des finladais avec « Briser la glace » ou des Bouches-du-Rhône avec Ne partez plus en vacances.com » ? On ne le saura pas…).
!/images/746.jpg!
« La version américaine »:http://us.holland.com/t/hotel, par exemple, au graphisme résolument moderne, vous permet de vous enregistrer, et de collecter dans votre espace de multiples, ce qui est somme toute assez banale. Vous pourrez bien entendu « partager », le mot à la mode, vos impressions, vos photos et vidéos, à travers les « Triplog »:http://us.holland.com/blog.php?sf=e.pagerank&so=DESC&sel=popular dont certains remontent à 2007, démontrant l’antériorité de nos voisins bataves.

Toujours dans la bulle 2.0, l’utilisation dès la page d’accueil du nuage de mots-clés, ou en bon anglais « Tags cloud », qui permet une recherche beaucoup plus intuitive par la combinaison de plusieurs tags : un exemple ici sur « Museum+Architecture »:http://us.holland.com/t/museum+architecture.

Les photos proviennent de Flickr, et notamment de touristes lambda, les vidéos de Youtube, auxquelles sont également associées des tags, un outil de statistiques et de commentaires, ainsi que de partage dans les réseaux sociaux comme l’illustre « cet exemple »:http://us.holland.com/e/29706/Amsterdam.php.

Enfin, vous remarquerez que l’on s’est pas embarassé à créer des outils ou des offres spécifiques, préférant reprendre par exemple en termes de packages et séjours les offres du marché (quel mode de sélection ?), ou par l’aérien le moteur de recherche en ligne Kayak, avec un widget, ou une marque blanche directement intégrée.

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
371 articles
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info