15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Je répète : investissez Wikivoyage!

Publié le 21 janvier 2013
3 min

Le 28 août 2006, c’est à dire il y a plus de six ans, soit une éternité dans le monde du web, j’écrivais un post dans ce blog intitulé « investissez Wikitravel! » 6 ans après, je réïtère et je dis « investissez Wikivoyage! ». En quoi cet article était-t-il prémonitoire?

Parce que c’est sur la base d’un Wikitravel relooké que Wikimedia (société de gestion de Wikipedia) a lancé en grande pompe le 15 janvier son nouveau produit Wikivoyage, annoncé comme  un projet pour créer un guide de voyage libre, complet, à jour, et fiable. Bon, voir mon article de 2006, c’était déjà la baseline du projet Wikitravel. Wikivoyage n’est donc que la suite logique de ce premier projet.

Quelle différence, alors, entre le vieux Wikitravel, et le tout jeune et rutilant Wikivoyage? Pas grand chose dans la structure des pages, qui proposent toujours les mêmes rubriques « comprendre, arriver, à voir, à faire, manger, boire un verre, acheter, se loger ». Simplement, le projet ayant été récupéré par la machine Wikimedia, on passe à la vitesse supérieure. De plus,  je pense que ce temps a été nécessaire pour qu’un nombre minimum de contributions alimentent le moteur. A ce jour, il existe  2 423 destinations, guides et autres articles écrits et modifiés par des Wikivoyageurs précise le site.

Wikivoyage privilègie l’organisation administrative. Ainsi, pour la France,il existe une page par région, une par département, une par commune. Mais si on travaille à l’échelle d’un territoire différent (une vraie destination touristique par exemple), il est possible de faire la page « autre destination ». Les itinéraires ont également leur place.

Autre nouveauté dans la version  Wikivoyage : la possibilité pour l’internaute de réaliser un livre, type guide de voyage  au format PDF. Les initiateurs ont clairement pensé Wikivoyage pour de multiples utilisations, ainsi qu’il est rappelé dans la présentation du guide : 

  • permettre à un voyageur de préparer son guide de voyage (d’où l’idée de la création d’un guide)
  • permettre aux voyageurs de l’utiliser en route
  • permettre à d’autres sites ou applications d’utiliser le contenu de Wikivoyage

C’est là que Wikivoyage prend de l’importance par rapport aux Organismes de Gestion de Destination; si la notoriété de cette encyclopédie thématique arrive au même niveau que celle de sa grande soeur, son contenu figurera très vite dans de multiples sites de voyage et surtout applications mobiles généralistes. 

A ce jour, Wikivoyage (ou la version précédente wikitravel) est mal référencée. Ainsi, si je cherche sur Google une page complète d’une ville, comme Berlin, bien renseignée, le résultat n’est pas probant. Si l’article de Wikipedia arrive en deuxième position sur la première page, la version Wikitravel est reléguée à la cinquième page des résultats.

Mais je persiste à croire qu‘il faut réellement investir Wikivoyage, d’abord parce que ça va décoller très fort, avec la possiblité de réutiliser le contenu en marque blanche. Ensuite, parce que si vous ne le faites pas vous-même, en tant qu’organisme de gestion de la destination,d ‘autres le feront. En effet, il est possible sur une page Wikipedia de renseigner des adresses d’hébergement, ou de restauration. Les premiers intéressés, vos professionnels, commencent déjà à indexer des établissements. Et parfois, la page d’une commune se limite à l’adresse d’un camping. Le rôle de coordination de l’office de tourisme trouve ici tout son sens.

Enfin, si sur Wikipedia, pas mal de destinations ont eu un peu de mal avec la censure estimant que les textes étaient trop promotionnels, il semblerait que les offices de tourisme soient bienvenus dans le projet Wikivoyage, où ils sont appelés à contribuer. L’aide en français est très bien faite, et devrait vous permettre de vous lancer facilement.

Allez, c’est lundi, et ça vous fait juste un nouveau projet à mettre dans votre « todolist »… 

Je partage l'article
Voir les commentaires
6
751 articles
Jean Luc Boulin est consultant en tourisme : Intervention auprès des élus et des prestataires touristiques, coaching, accompagnement des équipes et des directions sont ses principaux champs d'intervention. Avec deux exigences : se mettre à la place du client et oser l'innovation. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin a dirigé la MONA [...]
Voir les 6 commentaires
Également sur etourisme.info