15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

I Hate Thaïland: Une campagne choc

Publié le 2 décembre 2014
1 min

Ce ne sont pas toutes les destinations touristiques qui peuvent se permettent une campagne choc comme l’a fait dernièrement l’office de tourisme de la Thaïlande avec sa vidéo choc I Hate Thaïland. Un pari risqué, diront certains, pour l’image de marque d’une destination. 

Enjeu de taille

La Thaïlande faisait face à un enjeu majeur: la baisse drastique du nombre de visiteurs à destination depuis la dernière année. Le coup militaire de mai dernier et le meurtre de deux voyageurs britanniques sur une plage idylique de la Thaïlande ont donné mauvaise presse à la destination et ont définitivement refroidi plusieurs touristes potentiels.

Stratégie déployée

La destination a alors opté pour une stratégie de psychologie inversée avec la réalisation de la vidéo I Hate Thaïland. Cette vidéo raconte l’histoire d’un jeune voyageur qui se fait voler son portefeuille et son passeport et se retrouve complètement désarmé, sans un sous, en Thaïlande.

La vidéo, d’une durée de 5 minutes, est à mon avis beaucoup trop longue pour capter l’attention de l’utilisateur jusqu’à la fin. Son message reste toutefois percutent et suscite une émotion chez le voyageur. Un storytelling bien utilisé.     

Résultats

Avec plus d’un million et demi de vues sur YouTube, on peut dire que la vidéo a bénéficié d’une portée importante. Comme le dit le viel adage, parlez en bien ou parlez en mal, mais parlez-en.

Qu’en pensez-vous? Seirez-vous prêts à jouer la carte de l’audace avec une campagne choc pour votre destination? Quels sont les plus gros risques selon vous? Au plaisir de vous lire! 

Je partage l'article
Voir les commentaires
5
68 articles
Directrice de la stratégie digitale chez Parkour3 à Montréal (Québec, Canada) et blogueuse etourisme, Karine Miron est passionnée par la stratégie web et particulièrement par ses applications dans le secteur du tourisme. Elle possède plus de 7 années d'expérience en agence digitale et de publicité au niveau de la stratégie. Diplômée à la maîtrise en commerce électronique de l’Université de Sherbrooke, elle a également complété un B.A.A. en gestion du [...]
Voir les 5 commentaires
Également sur etourisme.info