15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

#ET11, des révélations tu auras !

Publié le 20 octobre 2015
7 min

Alors qu’aujourd’hui débutent les ET11 avec les ateliers destinés aux ANT, l’équipe des Hack’AGEST est de retour pour encore plus d’espionnage, d’enquêtes et d’indices. Notre objectif : soutirer des informations exclusives sur l’organisation et le déroulé des rencontres. Pour ce faire, nous avons soudoyé des proches des organisateurs et participants, afin qu’ils obtiennent discrètement des informations et anecdotes. Ludovic Dublanchet, Laurent-Pierre Gilliard et Guy Raffour ont répondu avec humour et bienveillance à leurs questions.

 

# Ludovic Dublanchet, fondateur des Rencontres du Etourisme, il revient aujourd’hui sur la création de cet événement, son évolution depuis ces dix dernières années et nous confie ses perspectives pour le secteur.

Ludovic Dublanchet

Hack’AGEST : Pourquoi as-tu créé les rencontres du Etourisme ?

Ludovic Dublanchet : “ A l’origine, en tant que chargé de mission etourisme à l’Agence Régionale du Numérique en Midi-Pyrénées, on m’avait demandé en 2003 d’organiser une manifestation à l’intention des acteurs touristiques régionaux, sur une journée. L’assistance fût beaucoup plus nombreuse qu’attendue, avec notamment beaucoup de personnes des régions limitrophes. Vu qu’il n’y avait aucun événement spécifique sur le sujet, nous avons lancé en 2005 les Premières Rencontres Nationales du etourisme institutionnel à Toulouse. Après six éditions, la Région Aquitaine s’est proposée pour reprendre le flambeau et poursuivre l’accueil de ces Rencontres dans le Sud-Ouest, qui se tiennent depuis cinq éditions à Pau. Les rencontres permettent de se poser en dehors de son quotidien, pour échanger, rencontrer ses collègues et écouter des experts de ce domaine qui évolue très rapidement. ”

 

Hack’AGEST : Tu es donc le fondateur des Rencontres du Etourisme, comment les as-tu vu évoluer depuis ces 10 dernières années ?

Ludovic Dublanchet : Après les raz-de-marée qu’ont constitué les réseaux sociaux et l’avènement du mobile, on en revient davantage au facteur humain et comment allier les nouvelles technologies pour mieux vivre l’expérience humaine. Il faut que la technologie devienne transparente, et cela sans effort afin de pouvoir se recentrer sur le service apporté aux clients. On a cessé de séparer le en ligne/hors ligne, pour tenter d’apporter une expérience « sans coutures », où le service devient le maître mot, qu’importe comment il est distribué.

 

Hack’AGEST : Pourquoi cet événement prend il de plus en plus d’ampleur ?

Ludovic Dublanchet : La clientèle étant de plus en plus utilisatrice de ressources en ligne pour préparer, vivre puis partager ses voyages et ses expériences, les acteurs touristiques ont dû adapter et augmenter les ressources humaines et financières pour les orienter de plus en plus vers le numérique. Aujourd’hui, on a franchi une étape importante, où le terme « etourisme » devrait disparaître, dans la mesure où le numérique impacte l’ensemble des stratégies, tout comme il s’intègre tout naturellement dans le quotidien de nos clients. ”

 

Hack’AGEST : Selon toi, quelles sont les innovations qui vont révolutionner le monde du Etourisme dans les mois à venir ?

Ludovic Dublanchet :On est moins dans une période de rupture technologique que d’appropriation globale du phénomène. La technologie aujourd’hui satisfait les utilisateurs quand elle devient transparente, sans effort, qu’elle fait appel aux usages et comportements désormais quotidiens. Ce n’est plus le type de terminal qui importe (type lunettes ou montre) mais une utilisation optimale des outils déjà à disposition, notamment dans le CRM, l’email ou le sms, qui sont des outils quasi préhistoriques à l’échelle du web et largement sous-utilisés.”

Hack’AGEST : J’ai entendu dire que Michel et Augustin seront présents aux #ET11, pourquoi les avoir choisis et comment as-tu réussi à les faire venir ?

Ludovic Dublanchet : De par leur usage des médias, le storytelling sur chacune de leurs opérations, leur gestion assez particulière des ressources humaines, Michel et Augustin constitue clairement un exemple à suivre, et nous pensons que de nombreux aspects peuvent être extrapolés dans de nombreuses organisations. On n’a parfois pas assez la banane, le « parler client », pour réellement toucher les voyageurs, alors qu’on est par essence dans un domaine qui devrait, bien plus que l’agro-alimentaire, inciter à être fun.

Logo Michel et Augustin

Cela fait déjà deux ans que certains participants nous les réclamaient en intervenant (car on essaye toujours de sortir de notre secteur avec quelques intervenants hors tourisme), mais cette année, suite à leur opération avec Starbuck (#AllezHowardUnCafe), ils réclamaient de nouveaux défis ! Sur la suggestion de deux participantes des #ET11, on a donc lancé le hashtag  #allezMicheletAugustinlesET11 pour qu’ils viennent à Pau cette année. Après un début un peu dispersé, chacun a utilisé les réseaux sociaux mais aussi le twitter et la page Facebook des Rencontres pour donner un rendez-vous, une date et une heure précise, avec une suggestion de tweet et de photo. Evidemment, l’effet de masse a été important et repéré par Michel et Augustin, qui ont répondu favorablement à notre demande dans les 15minutes qui ont suivi ! ”

 

 

# Laurent-Pierre Gilliard, organisateur des #ET11 nous révèle les moindres secrets de la préparation de cet événement.

Laurent-Pierre

Hack’AGEST : Par rapport aux anciennes éditions, que nous réserves-tu cette année ?

Laurent-Pierre Gilliard : “ Beaucoup de choses! Trois grands témoignages de 3 grandes destinations touristiques (Saint-Jean de Monts, la Picardie (si si) et ValThorens), 12 ateliers retours d’expériences en binôme professionnel/client, l’application de conciergerie #ET11 boostée par le service Wiidii, un stand avec un casque immersif pour découvrir les paysages des Pyrénées Atlantiques en 360°, les 4 projets lauréats de l’appel à projets régional 2014 « médiation innovante du patrimoine culturel aquitain au service du développement touristique », une soirée Battle 5 spots Bar + DJ set animés par les OT de Lyon, Brive et Cognac, We Like Travel et Hautes-Pyrénées et bien plus encore!

En revanche il y a encore cette année 33 exposants présentant les derniers services eTourisme, le Start-up Contest où 5 startups présenteront leurs projets avec à la clé un prix de 5000€ pour le vainqueur, lesTrophées #ET11-We Like Travel des plus belles réussites en eTourisme et comme depuis 5 ans, 25°C, plein soleil, pendant 3 jours!

 

Hack’AGEST : Pourquoi n’y a t-il plus les bracelets RFID cette année ?

Laurent-Pierre Gilliard : “ Aux #ET, on fait toucher du doigt (ou du poignet) les nouveautés du secteur. Une nouveauté l’an dernier n’est plus une nouveauté de cette année…  Ça reste un très bon produit. Et si vous avez gardé votre bracelet de l’an dernier vous pouvez venir avec, je vous offrirai un verre! ” Comme nous l’a rappelé Ludovic Dublanchet, même si les bracelets RFID ne sont plus présents il est toujours possible (et même indispensable !) de crownfunder les stratups du Etourisme Contest notamment en utilisant la Taxe sur les Boissons Consommées (TBC).

 

Hack’AGEST : As tu des anecdotes à nous confier sur l’organisation ?

Laurent-Pierre Gilliard : “ La principale difficulté de cette année a été de trouver 500 verres Tumbler 22 cl pour le champion du monde de cocktails qu’amène l’office de tourisme de Lyon dans ses bagages pour animer la soirée de gala. Pour le pro du numérique que je suis, un Tumbler, jusqu’ici, c’était soit une plate-forme de microblogging mal orthographiée soit la voiture de Batman… Et bien j’ai appris que c’était aussi un verre à cocktail tubulaire étroit difficilement disponible en Béarn ! ”

Tumblr, batmobile, Tumbler

 

 

# Guy raffour, fidèle à son habitude, ouvrira les conférences par la présentation de son baromètre du Etourisme (même si NOUS on le sait, ce que tout le monde attend en secret c’est de découvrir où il a passé ses vacances). Voici un avant-goût de ce qu’il nous réserve pour ces #ET11 !

Guy Raffour

Hack’AGEST : Que nous prépares tu cette année ?

Guy Raffour : “ J’ai tenu cette année à créer une rétrospective car je suis intervenu aux 11 rencontres

  • En dix ans, le nombre de Français de 15 et + partis en courts séjours marchands et/ou longs séjours a augmenté simplement de 1,1 million
  • Parallèlement, le nombre d’internautes chez les Français de 15 ans et + a lui augmenté de 21,8 millions…
  • Le nombre de Français ayant préparé en ligne leurs séjours a augmenté en dix ans de 13,6 millions
  • Le nombre de Français ayant réservé tout ou partie de leurs séjours entièrement en ligne de 10,9 millions
 Hack’AGEST : Quelle est donc la conclusion à tout cela?

Guy Raffour : En conclusion, le nombre de Français qui partent est très faible et baisse même d’un point en % en dix ans… ceci est du au problème du revenu disponible.

Alors que l’internet fixe comme mobile a totalement impacté le secteur, modifiant la façon de préparer ses séjours (avant comme pendant) et que la réservation des séjours crée une continuité entre cette préparation, la communication-expression et la réservation par le même média, cela donne un nouveau pouvoir pour le e-touriste. ”

 

Hack’AGEST : Face à ces constats quels sont alors les enjeux pour les acteurs touristiques ?

Guy Raffour : La nécessité à la fois pour les destinations de concevoir des offres de plus en plus thématisées, expérientielles et personnalisées. Ainsi que pour tous les acteurs de l’offre privée, d’être présents de façon interactive et avec leurs disponibilités, sur ce média d’une richesse d’échanges incomparable. ”

 

 

Cher internaute, tu en sais désormais un peu plus sur les rencontres et la journée d’aujourd’hui. Nous te souhaitons une belle première journée etouristisque et te donnons rendez-vous demain ou ta mission sera de nous trouver au sein du Palais Beaumont!

Hack’Agestement et que la force soit avec toi !

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
19 articles
La rédaction du blog etourisme.info, composé de 12 blogueuses et blogueurs ainsi que d'invités réguliers. Les articles publiés sous cette signature sont des articles collectifs: du 19 au 23 octobre, à l'occasion des ET11, la rédaction invite Sophie, Guillaume, Sarah et Béatrice, étudiants de Master 2 AGEST à Bordeaux à prendre le pilotage du blog.
Voir les 0 commentaires
Également sur etourisme.info