15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Et si tourisme.fr devenait un site référence ? Épisode 2 : les données… !

Publié le 1 février 2012
4 min
Dans ce premier article « Et si tourisme.fr devenait un site référence ? », je vous exposais les grandes lignes encore un peu floues du projet d’Offices de Tourisme de France pour la refonte de tourisme.fr

Cette démarche originale avait pour but de déclencher, des réactions, un débat et des contacts et ainsi en faire presque un projet 2.0 ! Eh bien objectif atteint puisque les échanges ont été « virils mais corrects » comme on dit au Rugby, ou encore « francs et directs » comme on dit en politique…

Pas mal d’idées ont été brassées, des éclaircissements ont été donnés et au delà de l’enfilade des commentaires des contacts directs ont été pris pour faire avancer et évoluer le projet. Soyez sûrs que nous allons étudier les suggestions exposées pour enrichir notre réflexion.

Grâce à cette nouvelle façon de concevoir un projet « ouvert », toute la joyeuse équipe dont je suis le porte-parole espère que les futurs sites de CRT, d’ADT-CDT, d’offices de tourisme ne sortiront plus « de la boîte » tout cuits et démoulés voire parfois malheureusement pas assez cuits et démoulés trop tôt… L’apport d’une communauté turbulente et passionnée ouvre le champ des possibles et donne une consistance nouvelle au concept… Qu’on se le dise… et faites passer le message 🙂

Aujourd’hui, j’aimerais en quelques lignes partager avec vous notre première approche concernant l’acquisition et la gestion des données…

 

L’acquisition et la gestion des données pour tourisme.fr ou comment éviter de construire une usine à gaz ingérable…

Pari fou ? Pas si sûr finalement…
Rappelez-vous, le projet présentera trois “entrées” pour l’internaute  :

  • l’entrée « information » ? « je sais ou je veux aller et j’ai besoin d’info »
  • l’entrée « motivations » ? « je sais ce que j’aime, proposez moi les destinations où je peux trouver ça »
  • l’entrée « recommandations » ? « je veux un bon plan, une bonne affaire ou une destination très appréciée de mes collègues touristes, voire de mes amis »

Cela nécessite de disposer des informations sur l’offre touristique française et des suggestions de visites, bons plans, idées de séjours, avis des touristes, etc.
On sait les difficultés inhérentes à la remontée des infos à partir des SIT (Système d’Information Touristique) existants compte tenu de la diversité des outils en place et du nombre de gestionnaires de ces systèmes.
On sait aussi qu’il est impossible de demander aux offices de tourisme de re-saisir les informations dans une base nationale. Il y a donc nécessité de remonter les infos à partir des SIT existants.
Il sera donc incontournable de créer et de gérer un système d’information pour la gestion du site.

Pour y parvenir dans de bonnes conditions, il est nécessaire de simplifier au maximum la base de données à construire pour faciliter le plus possible la remontée des infos des SIT locaux.

Pour ce faire, nous devons réfléchir et innover sur 4 axes :

  1. Quel est le SIT le plus simple pour répondre aux besoins du site ?
  2. Quelle gestion du SIT tourisme.fr faut-il prévoir ?
  3. Quel système de remontée simple et robuste mettre en place ?
  4. Comment convaincre les différents partenaires pour remonter les infos ?
J’aimerais ici concentrer l’exposé sur le point 1 car il conditionne sans doute les solutions possibles pour les 3 autres points.

 

Quel est le SIT le plus simple à construire et alimenter pour répondre aux besoins du site ?

Après un premier balayage rapide des fonctionnalités attendues sur le site, on peut estimer le besoin “minimum” d’info pour un objet touristique comme suit :

  • Identification :
    • identifiant du SIT source
    • identifiant dans le SIT source
    • coordonnées GPS
    • adresse : la commune et le code postal doivent être utilisables pour déterminer des territoires pour servir par exemple au critère “type d’espace” (voir plus bas)
  • Contact :
    • nom de l’OT référent
    • coordonnées mail et téléphone de l’OT référent 
  • Typologie :
    • type d’objet : Hôtel, restaurant, évènement, etc. (on pourrait évidemment se rapprocher des standards type TourinFrance)
    • dates pour les évènements
    • labels (pour pouvoir les mettre en valeur)
  • Thématisation :
    • critères thématiques pour le moteur de “motivations” : un critère “thème” et un critère “type d’espace” 
  • Descriptif :
    • un champ “présentation”
    • un seul champ avec tous les éléments techniques du descriptif (on évite ainsi d’avoir à construire une nomenclature tentaculaire… il faudra bien sûr prévoir quelques règles simples de formatage…) 
  • Liens
    • dispo-résa (la nature de cette info dépendra de la réflexion sur la commercialisation ou non, sur le site lui-même… on l’évoquera dans un article prochain)
    • photos et rich media (on ne remonte pas les contenus, pas la peine de transférer et stocker des milliers de photos…) 
    • associations : suggestions associées/recommandations, séjours, autres
    • fiche détail (à voir si on peut espérer que chaque SIT propose une fiche détaillée pour chaque objet…) 

Voilà une ossature simple. Avec quelques critères techniques d’organisation interne à la base, on peut penser que le besoin se situe entre 20 et 40 informations par objet.
Pour schématiser, on demanderait à chaque gestionnaire de SIT de transmettre pour chaque objet un tableau modèle avec 20 à 40 infos… Cette remontée fera l’objet d’un autre article. 

Cette approche volontairement schématique paraît réaliste. Elle permet toutefois d’imaginer un système d’information simple et semble-t-il suffisant pour répondre aux besoins. Rappelons que le site tourisme.fr aura pour vocation d’engager l’accueil des futurs séjournants, les sites locaux devant prendre le relais pour les demandes les plus fines.

Qu’en pensez-vous ? Je vous remercie de vos remarques et suggestions pour faire avancer le schmilblic 🙂

Je partage l'article
Voir les commentaires
9
199 articles
Paul FABING était directeur de la Mission Attractivité chez Alsace Destination Tourisme.  Architecte de formation, ancien consultant tourisme, chef du service Tourisme de la Région Alsace, directeur de RésOT-Alsace (Réseau des offices de tourisme), directeur du pôle Qualité de l'accueil à l'Agence d'Attractivité de l'Alsace (AAA), il occupe cette fonction depuis 2020. Entre autres missions, la Mission Attractivité gère et anime le système d’information touristique alsacien qui consolide l’ensemble des [...]
Voir les 9 commentaires
Également sur etourisme.info