15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

C’est vendredi, ce n’est pas encore très easy mais on reste veilleur happy

Publié le 9 janvier 2015
5 min

Bon, nous sommes vendredi et en général le vendredi, on fait court, une veille rapide et utile avant de se plonger dans le weekend. Aujourd’hui, j’ai la digne charge de passer avec notre Oncle Perroy à nous qui a les mots pour exprimer ce que tous ressentent, après tout c’est normal 🙂 c’est lui qui a la carte de presse et qui est l’expert de l’éditorial :). On devrait se remettre dans l’écriture à 200% mais je crois que je vais vous la faire courte en attendant que lundi arrive.

Je vais commencer par un « Je » peut être avant d’embarquer toute l’équipe dans cette réputation :). Vous me connaissez comme, d’autres ici, Grande Gueule dans nos partages passionnés, lors de conférences ou dans nos billets à rallonge. On doit sans doute être aussi Grande Gueule quand tout va bien que pudique et discret face à cette gueule de bois pour chercher mes mots sur mon clavier aujourd’hui.

Mais bon, on ne va pas se plaindre, on a la chance de ne prendre aucun risque en écrivant, nous n’avons pas non plus la prétention de se revendiquer professionnels de l’écriture (sauf pour l’Oncle Perroy qui en est pour de vrai, lui) alors on y va, on va s’faire un peu violence pour écrire, vous avez intérêt à faire de même pour lire :), nous avons un système de stats secret performant qui traque chaque lecteur pour savoir s’il va au bout du billet, ca fait flipper hein (vous me croyez vraiment là ? )

Alors si on jouait au rédacteur du vendredi easy, on vous parlerait d’un sujet qui m’est cher en ce moment :

Et si le « Quoi Faire » échappait demain aux DMO ? 

Nous sommes presque tous d’accord pour admettre que la rubrique Où Dormir doit disparaître de l’arborescence principale des sites des promoteurs de destination, les DMO car ces pages ne sont plus les plus consultées même si vos principaux adhérents, partenaires sont des hébergeurs. L’immense valeur ajoutée qu’il reste aux DMO est le sujet de base qu’un conseiller en séjour observe tous les jours : « Bonjour, que pouvons nous faire ? ». Le Quoi Faire, Quoi Voir est le coeur de la demande touristique, les sites web des DMO évoluent quasiment tous dans ce sens en valorisant les rubriques liées aux ACTIVITES dans leurs futures arborescences et c’est une bonne nouvelle. 

Le Quoi Faire ou les Activités sont donc un argument de poids pour garder les DMO dans l’ère de jeu numérique des touristonautes. Mais… bah oui, il fallait bien un Mais… là où les OTA ont pris le marché des hôtels, là où les Airbnb/Homeaway ont pris le marché des meublés, les offices de tourisme vont devoir passer la vitesse supérieure pour inciter leurs prestataires d’activités de loisirs à aller jusqu’à la commercialisation en ligne … en collaboration avec les DMO.

Pourquoi ? Parce que le secteur des « Activités » touristiques est en train d’être organisé et intégré par les plus grands acteurs touristiques.

 

Airbnb Activités

Airbnb : 2015 sera-t-elle l’année du lancement à grande échelle de la réservation d’activités de loisirs ? 

Viator de Tripadvisor

Tripadvisor qui continue à créer sa nébuleuse touristique avec l’acquisition en 2014 de Viator.com. (Il annonce hier le rachat de SeatMe (un LaFourchette hollandais)

 

Il va donc falloir prendre conscience qu’il y a du travail à faire sur les éditoriaux de ces activités, sur la possibilité de réserver en ligne les activités  et sur le modèle même des SIT actuels. Et c’est peut être cela qui est le plus important pour les DMO français qui travaillent sur des modèles de SIT ui doivent au plus vite évoluer s’ils ne l’ont pas encore fait. Je m’explique… 

Un office de tourisme insère, met à jour et exploite des données touristiques stockées dans son SIT. Prenons l’exemple d’un prestataire de loisirs multi-activités, un club d’activités nautiques. Vous allez constater avec moi que les DMO gèrent des fiches de personnes morales et non des fiches d’activités segmentées de cette personne morale. Hein ? Quoi ? Oui, si je reprends mon club d’activités nautiques, dans mon OT, j’ai inséré une fiche Club RouxClub Surf/Voile/Paddle/Beach Volley. Je lui associe tous les champs que le SIT m’offre, dont la case de description, c’est à cet endroit que je vais détailler chaque type d’activités proposées par ce club.

Dans ce contexte, le touristonaute qui a le plaisir de surfer sur le site web de l’OT et qui souhaite tester le Paddle va avoir la joie de tomber sur une fiche générique du RouxClub dans laquelle j’aurai 2 lignes sur le paddle mais aussi un joli texte commun sur le surf, la voile, le beachvolley.

Face aux initiatives d’Airbnb, de Tripadvisor et consorts, il va falloir en 2015 repenser la structuration des fiches de SIT peut être non ? Je vais me faire incendier quand tout le monde va réaliser le travail que cela demande de passer de fiches de prestataires touristiques à des fiches dissociées par activités de ces mêmes prestataires touristiques mais j’assume 🙂 , persuadé que c’est le seul moyen d’intéresser au moins aussi bien que les grandes plateformes internationales nos chers touristonautes quand ils tomberont sur des fiches qui valorisent par le texte, la photo, l’avis, la logistique et la réservation chaque activité touristique, première demande des touristes dans un office de tourisme 🙂 

Sur ce, j’espère que vous m’aurez suivi jusqu’au bout, si on y va, oui il y aura beaucoup de travail de qualification des SIT mais nous pourrons valoriser chaque activité de vos prestataires, chers promoteurs de destination. Et pour rassurer ceux qui n’ont pas encore pris ce virage, je tiens à les rassurer, vous ne partez pas de zéro, plusieurs DMO commercialisent des activités de loisirs en ligne, des sessions de surf, des visites guidées à heure fixe, etc. Des solutions techniques existent, je suis persuadé que pour cette partie commercialisation, vous pourrez trouver les références de prestataires dans les divers groupes d’échanges que vous avez en ligne. Pour le scindage des fiches Entreprises en fiches Activités, nous sommes preneurs d’expériences, n’ayant pas de vision exhaustive du secteur. 

Je partage l'article
Voir les commentaires
2
148 articles
Pierre Eloy est le fondateur de Touristic et le co-fondateur d'Agitateurs de Destinations Numériques, entreprises bordelaises dédiées aux solutions numériques pour les professionnels du tourisme. Les interventions de Pierre, son cœur lorrain et sa vie dans le Sud Ouest en font un personnage incontournable du tourisme digital et relationnel ! Ne vous étonnez pas si un jour vous le croisez dans une boulangerie californienne, il a promis qu'un jour il serait boulanger [...]
Voir les 2 commentaires
Également sur etourisme.info