15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Big Google is watching you !

Publié le 4 février 2011
5 min

Décidément, on parle beaucoup de Google en ce moment ! Vous me direz, une simple « recherche dans le moteur du blog »:https://www.etourisme.info/?q=google vous en dira beaucoup sur l’évolution de ce monstre, et les récents billets de fond « Les Schtroumpfs en ont rêvé, Google le fait ! »:https://www.etourisme.info/article/1240/les-schtroumpfs-en-ont-reve-google-le-fait, la sortie de « Places et Hotpot »:https://www.etourisme.info/article/1294/le-cocktail-du-mois-un-google-places-on-the-hotpot-1-3-de-geolocalisation-1-3-d-avis-de-potes-1-3-de-google-adresse nous donnent un aperçu de l’évolution rapide.

Néanmoins, Jean-Luc, notre rédac-chef préféré m’a demandé de conclure sa journée etourisme aquitaine aux « #Eyzies11 »:http://search.twitter.com/search?q=%23eyzies11 par un petit tour d’horizon sobrement intitulé « Big Google is watching you ! ».

Car oui, Google fait de plus en plus peur à certains, et pas seulement à Microsoft (« Bing a d’ailleurs été récemment piégé par Google qui l’accuse de le copier »:http://www.zdnet.fr/actualites/microsoft-piege-google-prouve-que-bing-copie-ses-resultats-de-recherche-39757930.htm). A l’internaute épris de libertés individuelles et de droit à l’oubli, qui s’aperçoit que la publicité provenant d’Adwords qui envahit la multitude de sites qu’il fréquente est de plus en plus adaptée à ses goûts, à ses habitudes, relayant ainsi l’affirmation d’Eric Schmidt selon laquelle Google connaît tout de vos envies, de vos amis…

Google, avant tout l’empereur de la recherche

D’ailleurs, les première lettres à peine tapées dans son moteur, Google nous fait déjà apparaître des résultats selon notre localisation, nos précédentes navigations pour peu que vous soyez connecté avec un compte google ! Google Instant est magique, et n’a pas fini de faire fructifier le référencement payant comme gratuit, les positions s’en trouvant démultipliées…

Google, le prince de la mobilité, le seigneur de la vente en ligne

Le plus magique, c’est encore sur smartphone, où l’économie de la frappe de quelques lettres est un vrai service rendu ! Pas assez bien pourvu sur le sujet, Google a récemment racheté Admob, pour en faire son équivalent Adwords sur mobile, et ne pas laisser tout le marché à Steve Jobs et Apple avec iAd.
Groupon et le couponing sont le grand succès du moment (Pierre Croizet nous le rappelait récemment dans un « billet sur les deals »:https://www.etourisme.info/article/1287/faites-vos-deals-rien-ne-va-plus), Google propose de le racheter pour six milliards de dollars !!! Groupon refuse (?!), et 15 jours plus tard apparaît Google Offers, la même chose en Google, complétant ainsi les Google Shopping, Merchant Center, et autres permettant la recherche, la vente et le paiement en ligne d’objets notamment en proximité, et donc sur mobile.
Car sur mobile aussi, Google vient chatouiller les plates-bandes de la pomme, et une application sous Androïd n’est plus aujourd’hui une option, mais un complément nécessaire.

Google, le chevalier des outils du quotidien

On passera sur les outils quotidiens qui nous simplifient la vie (Google apps), nous permettent d’analyser (Trends, Analytics, Alerts) qui nous aident à mettre des contenus en ligne (Google sites, Groupes, Youtube, Panoramio, Picasa,…)… On retiendra quand même Google TV, pas encore vraiment au point a priori, mais qui a tout simplement la volonté de porter sur le terminal le plus utilisé encore l’ensemble des contenus du web sous forme de chaînes.

Google, un dictateur dans l’etourisme ?

Et puis il y a Google et le Tourisme, l’un de ses meilleurs clients d’Adwords, une véritable vache à lait dont beaucoup affirment depuis quelques temps qu’il pourrait être le terrain d’une vaste offensive, sous le nom de code peu amène de « Troogle » ! Tout s’est emballé l’été dernier avec le rachat pour 700 millions de dollars d’ITA Software, qui gère ni plus ni moins que les 2/3 du marché aérien ! Branle-bas de combat, de nombreux intermédiaires et concurrents (Tripadvisor, Kayak, Microsoft, pour n’en citer que quelques-uns) demandent au Ministère de la Justice d’intervenir et montent un site pour dénoncer ce qui pourrait constituer une main-mise de Google sur ce secteur, aux dépens du touriste (et bien sûr à leur dépens surtout !). Les discussions sont encore en cours, avec un accord proche qui stipulerait que Google s’obligerait à maintenir des licences pour ces acteurs.
Puis cet automne, c’est la dispo en ligne qui apparaît sur Google maps, avec un affichage en direct des tarifs chez les principaux acteurs, ainsi qu’une mise en avant très forte de Google Adresses dans les résultats de recherche.
Dans le même temps, Google investit 25 millions dans Homeaway (une paille évidemment) plus connue chez nous sous les marques Abritel et Homelidays, et les rumeurs enflaient sur un potentiel rachat d’Opodo. Il semble être trop tard, mais ce n’est que partie remise !

Recherche, publicité, mobile (OS, pub, applications maison), multimédia, et donc géolocalisation, vente et ligne, aérien, un zest d’hébergement, et peut-être un acteur majeur du pure player online, la martingale semble complète !
Tellement pertinente d’ailleurs, que bon nombre attendent avec impatience une fonctionnalité d’embarquement pour pouvoir alimenter et reprendre sur leurs sites la base Google Adresses, hop, au revoir les SIT !
Google reste pour l’instant tapi dans son bois en attendant la décision imminente sur le rachat d’ITA.

Google, le roturier du social

Manque tout de même une corde importante à son arc. Google ne parvient pas à avoir la fibre « web social », comme en témoignent les échecs successifs de Google Wave, Buzz, Latitude ou Friends. Il a bien racheté Orkut, un Facebook-like très implanté en Amérique du Sud, et surtout au Brésil, mais n’a pas réussi à l’exporter au-delà. C’est aujourd’hui une lacune majeure, notamment dans le recueil d’avis (où la guerre avec Tripadvisor s’intensifie), bien que les appli Places ou Latitude soit censées développer ce réseau.

Allez, je vous mets la petite présentation en images pour ceux qui préfèrent la BD (vachement moins bien sans les animations, qui rendent le tout encore plus kitsch. mais tout le monde ne pouvait pas venir aux Eyzies hier !), un résumé incomplet en quelques logos de l’univers Google ! Et vous pouvez également vous abonner à mon Scoop.it « Google et le Tourisme »:http://www.scoop.it/t/google-et-le-tourisme pour suivre l’actualité du sujet.

Juste pour finir, les classements de notoriété des marques pullulent en ce moment, au niveau national ou international. En France par exemple, c’est Décathlon le leader, au niveau mondial, on retrouve Nike et Apple. Mais juste derrière, on retrouve toujours Google, l’intrus ! Car Google ne vous vend pas un objet désirable, valorisant, faisant de vous un être à part aux yeux de la société de consommation, Google vous vend juste quelques services qui font de lui le leader du web !! Impressionnant non ?

Les autres présentations de la journée Etourisme des Eyzies sont en « ligne sur le site de la MOPA »:http://www.aquitaine-mopa.fr/spip.php?article684.

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
372 articles
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info