15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

2020, une forte progression des usages numériques

Publié le 13 octobre 2021
4 min

Alors que se déroulent les ET17 à Pau, en pleine actualités numériques pour le tourisme, le dernier rapport du Baromètre du Numérique 2021 réalisé par le Credoc (voir source en note de bas de page) confirme l’ancrage des équipements et des usages numériques en France. En 2020, année de la crise sanitaire, les Français connectés ont consacré en moyenne 22 h par semaine à Internet, pour 16 h en 2012. 92% des Français sont désormais connectés et 84% sont équipés d’un smartphone.

Inédite, l’année 2020 a bouleversé en profondeur les usages numériques, fortement influencés par les mesures prises pour endiguer l’épidémie : télétravail, école à distance, courses en ligne, développement du click and collect, consultations médicales en visio, loisirs à domicile… Les pratiques digitales sont devenues la norme du jour au lendemain. Les équipements et les usages ont connu une nouvelle jeunesse au cours de cette période inattendue. 

Aujourd’hui, 84% des Français sont équipés d’un smartphone. Plus curieux, l’équipement en tablettes qui stagnait, a bondi de +14%. Plus d’une personne sur deux est aujourd’hui équipée. Moins coûteuses et plus faciles à utiliser qu’un ordinateur, les tablettes ont démultiplié les points d’accès à Internet. Le nombre d’internautes (92% à +4 points) et celui des internautes quotidiens (83% à +5 points) est reparti à la hausse.

Regain d’interet pour les ordinateurs

Au sein des foyers équipés d’internet à domicile (85%), la progression des connexions à très haut débit est notable (+10% en un an, +21 points en trois ans). Pendant les confinements, l’ordinateur a repris du poil de la bête sur les terminaux mobiles en raison du temps long et du confort d’usage devant l’écran. Ainsi, l’usage déclaré de l’ordinateur à un rythme quotidien a fortement augmenté (66% à +19 points par rapport à 2019). Cependant, le smartphone demeure en tête à 78%, mais à -4 points. Et l’ordinateur repasse même devant le smartphone pour se connecter à Internet : 43% contre 41%.

Après une stagnation au cours des années précédentes, les achats en ligne, l’e-administration et les réseaux sociaux ont augmenté sensiblement. La fermeture des lieux d’achat et la protection générale des personnes ont contribué a attirer de nombreux acheteurs en ligne. 76% des personnes de douze ans et plus ont effectué au moins un achat en ligne : +14% sur un an. La fréquence des achats a augmenté : 11% d’acheteurs se font livrer une à deux fois par semaine contre 6% en 2018. 82% des Français ont acheté sur internet au cours des 12 mois passés. Cependant, la France fait toujours partie des pays où le goût pour les réseaux sociaux est le moins développé : de 42 à 53% des particuliers les utilisent, comme en Italie, pour une fourchette de 72 à 92% en Europe du Nord. Cela doit interroger quand même sur des stratégies sociales dominantes dans le tourisme.

UNE VISIO, SINON RIEN

Evidemment les applications de visio ont connu une envolée de leur utilisation. 45% des Français y ont eu recours en 2020. D’abord professionnelles, les sessions ont aussi décollé à des fins privées. Les messageries ont également progressé (70% d’envois de messages instantanés à +8 points), mais moins au quotidien. 6 personnes sur 10 téléphonent désormais depuis une application (+9 points).

La frontière entre les lieux et les temps de vie, auparavant bien nette et moins franche au cours des dernières années, a connu un profond bouleversement. Un tiers des Français de 18 ans et plus ont expérimenté le télétravail. 58% l’ont apprécié et souhaitent voir son adoption. L’appréciation générale indique que pour une part croissante d’actifs en emploi, Internet permet de mieux concilier vie privée et vie professionnelle.

Tout cet essor ne masque pas l’exclusion numérique qui persiste : 9% des personnes n’ont toujours pas à domicile d’accès à internet. Les plus équipés ont poursuivi dans le développement de leurs usages, les exclus sont restés à l’arrêt sur le sujet.

ENVIRONNEMENT ET NUMERIQUE

Si les préoccupations environnementales n’ont jamais été aussi hautes, elles ne se traduisent pas encore dans les faits au sein des foyers dès lors qu’il s’agit du numérique. Les résultats de l’enquête de 2020 mettent en avant la préférence des possesseurs de smartphone pour des produits neufs (83%) qu’ils renouvellent très régulièrement. Dans 84% des cas, le smartphone est détenu depuis moins de trois ans. Plus d’une personne sur deux conserve son ancien appareil, au motif qu’il peut encore servir. L’appétence pour acheter un smartphone éco-responsable est importante mais conditionnée. 60% des répondants sont intéressés, mais 28% conditionnent l’achat au prix, 12% ne veulent pas de performance dégradée et 8% souhaitent que la marque préférée le propose.

27% des Français ont consulté des données publiques ouvertes. 30% en connaissent l’existence sans les avoir consultées. La confiance aux applications téléchargées est intéressante : on se fie d’abord aux recommandations, puis aux avis et enfin aux algorithmes.

Source : Le Baromètre du numérique 2021. Rapport réalisé par le CREDOC pour le Conseil Général de l’Economie (CGE), l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep) et l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT).

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
268 articles
François Perroy est aujourd’hui cofondateur d'Agitateurs de Destinations Numériques et directeur de l’agence Emotio Tourisme, spécialisée en marketing et en éditorial touristiques. Il a créé et animé de 1999 à 2005 l’agence un Air de Vacances.  Précédemment, il a occupé des fonctions de directeur marketing au sein de l’agence Haute Saison (DDB) et de journaliste en presse professionnelle du tourisme à L’Officiel des Terrains de Camping et pour l'Echo Touristique. Il [...]
Voir les 0 commentaires
Également sur etourisme.info