15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

10 conseils à nos amis hôteliers

Publié le 16 septembre 2010
2 min

C’est un article du « journal du net »:http://www.journaldunet.com/ebusiness/tourisme/reservation-d-hotel-sur-internet/ reprenant une étude Médiamétrie qui est à l’origine de ce post. L’étude reprend les motivations des clients lorsqu’il réservent une chambre d’hôtel.

*Cette étude permet de donner 10 conseils aux hoteliers de vos destinations afin qu’ils se vendent beaucoup mieux.*
Avantage de l’argumentaire : il y a une étude derrière, avec des chiffres… Un bon outil pour les animateurs numériques de territoire…

*Alors, voilà les 10 conseils à notre ami hôtelier :*

1 – *Etre présent sur Internet* et répondre au téléphone. Pourquoi? 77,7% des clients utilisent Internet pour réserver un séjour à l’hôtel. 90% d’entre eux trouvent les informations déterminantes sur l’hôtel sur Internet. Raisons suffisantes, non?

2 – *Répondre au téléphone* : il y a malgré tout 33,3% de clients pour qui le téléphone reste le principal moyen de contacter l’hôtel.

3 – *Avoir son propre site web avec possibilité de résa directe* : *69,5% des clients internautes finalisent la réservation sur le site de l’hôtel*.

4 – *Etre affilié* à un ou plusieurs sites spécialisés dans la résa hotelière (booking, hotelclub, etc) car près de 45% des internautes utilisent ces sites pour finaliser leur réservation

5 – *Bien gérer son planning* : au vu des deux derniers points il faut que l’internaute trouve de la disponibilité en priorité sur le site de l’hôtel et ensuite sur le site de résa type booking : du yield management, en somme…
Or j’ai testé il y a peu de temps à Arles l’inverse; Hotels.com proposait une offre promotionnelle -30% sur un hôtel. Et sur le site dudit hôtel, il n’y avait plus de dispo pour cette date. Moralité : l’hotelier a fait 30%de remise et a laissé 30% de commission à hotel.com!

6 – *Adhérer à son office de tourisme* : il y a malgré tout 12% des réservations qui passent par les sites institutionnels des destinations. Et surtout, les sites d’offices de tourisme arrivent en tête des sites d’infomédiation où l’internaute trouve les informations sur l’hôtel (*26,4% des internautes consultent le site de l’ot de la destination*); deux excellents arguments pour l’OT face à ses partenaires hoteliers.

7 – *Etre présent sur Google* et notamment Google Adresses ! 50,4% des internautes utilisent les moteurs de recherche pour avoir les informations sur l’hôtel…

8 – *Utiliser les avis des internautes* : 68,5% des internautes se déclarent influencées par la notation des hôtels (le nombre d’étoiles jaunes sur les moteurs de recherche); et 63% prennent en compte les avis des autres internautes. Autre élément : dans les « éléments influençant la décision finale », les « avis d’internautes » (à 33,2%) dépassent le texte de description de l’hôtel (27,2%)! Donc *ne pas avoir d’avis sur son établissement, c’est aujourd’hui un trés lourd manque de visibilité*.

9 – *Animer une page Facebook* de son établissement : le premier élément influençant la décision finale, est, pour 43% des internautes « les conseils de proches ». Or, à quoi peut servir une page Facebook? A faire du web affinitaire, pour que les proches conseillent leurs amis et familles…

10 – *Faire de belles photos* de son établissement : pour 33,5% des internautes, juste derrière les conseils des proches, les photos sont les éléments déterminants pour la décision finale. Ne pas hésiter à faire appel à un professionnel!

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
759 articles
Jean Luc Boulin est consultant en tourisme : Intervention auprès des élus et des prestataires touristiques, coaching, accompagnement des équipes et des directions sont ses principaux champs d'intervention. Avec deux exigences : se mettre à la place du client et oser l'innovation. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin a dirigé la MONA [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info