WeChat, le couteau suisse des Chinois

Après un an et demi passés en Chine, me voilà assez culturellement et linguistiquement aguerrie pour vous livrer quelques articles sur les principales applications et les réseaux sociaux chinois. Je tiens à remercier et à féliciter mes étudiants en tourisme pour leur travail de recherche préalable à la rédaction de cette série d’articles ! Je commence aujourd’hui avec l’une des applications chinoises les plus importantes, et clairement la plus utilisée au quotidien, j’ai dénommé : WeChat (ou Weixin sous son nom chinois).

Créé en 2011, WeChat est aujourd’hui l’application sociale la plus utilisée en Chine, avec 650 millions d’utilisateurs, majoritairement âgés de 18 à 35 ans. WeChat est avant tout une application mobile de messagerie instantanée, à l’instar de What’s App. Outre quelques fonctionnalités additionnelles (« autocollants » animés, appels vidéos, envoi instantané de courtes vidéos,…) WeChat s’apparente apriori beaucoup à son homologue américain What’s App, doté en plus d’une fonctionnalité à la « Facebook » avec un système de publications sur un mur, uniquement visible par ses amis. Mais ses fonctionnalités sont en fait bien plus nombreuses.

WeChat_interfaceL’une des fonctionnalités très populaires de WeChat est la « recherche de personnes à proximité », qui permet de voir qui sont les personnes connectées à cette même option autour de vous. Les utilisateurs sont classés par distance croissante. Autant dire que l’utilisation principale de cette option est semblable à celle des applis de rencontre. WeChat va encore plus loin en offrant une utilisation gestuelle du téléphone avec son option « agiter » : secouez votre téléphone et WeChat vous proposera le profil d’une personne qui a agité son portable au même moment que vous… 

 

WeChat_walletPar ailleurs, WeChat s’est doté de fonctions additionnelles et assez éloignées de la messagerie instantanée : système de « porte-feuille » (paiement en ligne sur le modèle de Paypal) et accès à de nombreux services complémentaires. Les utilisateurs peuvent relier leur compte à leur carte bancaire. En un clic, ils peuvent ainsi « recharger » leur portefeuille sur l’application. Une fois leur crédit disponible, ils n’ont que l’embarras du choix pour dépenser leur argent. Ils peuvent envoyer une « enveloppe rouge » (fameuse enveloppe utilisée pour offrir de l’argent en Chine) à leurs amis, ce qui revient à leur faire un versement. Ils peuvent également utiliser les autres applications intégrées à WeChat : commander un taxi, acheter un billet de cinéma, d’avion ou de train, payer leur facture d’eau ou d’électricité, etc. Enfin, l’application peut aussi être utilisée comme moyen de paiement dans un grand nombre de boutiques, comme des restaurants, supermarchés, etc.

WeChat collabore notamment avec l’OTA TongCheng et propose ainsi de nombreuses prestations touristiques à l’achat directement au sein de l’application. Un autre partenaire important de WeChat est l’application DaZhongDianPing qui délivre des réductions dans les restaurants. Cette application est particulièrement populaire en Chine.

Quelles sont les autres utilisations de WeChat dans le tourisme ?

WeChat_comptes-officielsUne première fonction importante est celle des « comptes officiels ». WeChat propose un service d’abonnements à des comptes officiels : ces comptes sont tous regroupés dans une même fenêtre de conversation sous le nom de « comptes officiels ». Dès qu’une nouvelle publication est envoyée par l’un des comptes, cela est signalé dans la fenêtre de la même façon que lorsque l’on reçoit un message. Entreprises, institutions, particuliers : tout le monde peut posséder un compte officiel. La communication est semblable à celle pratiquée sur les pages Facebook : actualités, anecdotes et autres informations liées au thème du compte. 

Par ailleurs, les comptes officiels proposent d’autres options qui peuvent s’avérer particulièrement utiles pour les entreprises touristiques. Outre la fonction de base de publication d’actualités, d’offres promotionnelles, etc semblables à celles disponibles sur Facebook, les fonctions en ligne d’achat et de réservation peuvent être intéressantes. Les hôtels peuvent mettre un système de réservation de chambres en ligne, les compagnies aériennes peuvent vendre directement des billets ou d’autres prestations.

Les destinations touristiques bénéficient aussi d’options intéressantes. Sur les photos ci-dessous, vous voyez l’exemple du parc du Lac de l’Est de Ningbo, qui publie sur son compte WeChat un grand nombre d’informations et outils touristiques, incluant : liste des activités, audioguide, GPS, actualités, billetterie en ligne, services, système de points de fidélité, etc. Toutes les options d’une application mobile sont regroupées au sein même du compte WeChat du site touristique. 

WeChat_dongqianlake3-trad

WeChat_audioguide2

WeChat_guide-touristique

 

 

 

 

 

 

Je vous réserve le meilleur pour la fin. L’une des fonctions les plus utiles de WeChat, et qui peut s’avérer particulièrement intéressante pour nos métiers d’accueil, c’est la traduction automatique des messages. En Chine, tout problème de communication se règle par WeChat : on ajoute son interlocuteur dans la liste de contacts et on converse chacun dans notre langue. Il suffit d’un simple appui long sur le texte, de choisir l’option “traduire” et on obtient instantanément une traduction dans la langue de son système 🙂

WeChat_traduction

WeChat_traduction2

 

… mais parfois la traduction reste un peu du chinois : la technologie a encore ses limites !

 

 

 

 

 

Pour avoir davantage de détails sur WeChat, je vous invite à consulter le travail de mes étudiants :

La présentation Prezi pour Windows complète sur le fonctionnement de WeChat (visible en format exécutable : télécharger le fichier, le décompresser, puis lancer le fichier “Prezi.exe”)

La présentation centrée sur l’utilisation de WeChat dans le tourisme

PARTAGER
Article précédentTrouver un pseudo disponible sur les réseaux sociaux
Prochain articleSomeone really picks up the “Swedish Number” phone
Diplômée de l’ESTHUA de l'Université d'Angers en conduite de projets touristiques, Amélie Perrin a d'abord été chargée de promotion et Animatrice Numérique de Territoire à l'Agence Touristique de la Touraine Côté Sud à Loches. Elle est ensuite partie en Inde, gérer une association humanitaire, et a vécu deux ans en Chine où elle était lectrice de français à la Faculté de Tourisme de l'Université de Ningbo. Après une expérience de directrice d'office de tourisme dans le Tarn-et-Garonne, elle travaille maintenant pour l'Aéroport Toulouse-Blagnac au sein de la direction du développement aéronautique.