Sympathique poisson d’avril de la société “InterPC” qui préconise à sa présidente de Conseil Régional, de militer pour *la création d’une nouvelle extension de nom de domaine pour la région Poitou-Charentes : le « .pc ».*
Partant du principe que d’autres régions ont déjà leur extension, comme les départements d’outre mer avec par exemple le « .gp » pour la Guadeloupe, le « .mq » pour la Martinique, ou le « .gf » pour la Guyane, l’auteur de ce projet demande le même avantage pour sa région sur “son blog créé pour l’occasion”:http://www.poitou-charentes.net.
Il argue que les bretons luttent actuellement pour la création d’un « .bzh » et qu’en Espagne, les catalans viennent d’obtenir leur « .cat ».
Si on en arrive là, je vais militer, en tant qu’aquitain, pour que l’Antarctique nous rende le « .aq » puisqu’il leur est dévolu aujourdhui, comme on peut s’en rendre compte en consultant “la liste complète des extensions de nom de domaine”:http://www.correspondance-fr.org/articles/noms-de-domaines.php?lang=fr. Les alsaciens pourraient demander de récupérer l’extension de l’Albanie, « .al », et les bourguignons celle de la Bolivie « .bo ».
Mais dans tous les cas, toutes ces demandes n’aboutiront pas, puisque nous apprend le blog suscité, _il est strictement impossible d’obtenir une extension de nom de domaine à 2 lettres qui ne soit pas celle prévue pour la codification des pays dans la norme ISO 3166. Seules les extensions “génériques” de 3 lettres ou plus (.com, .net, .biz, .info, etc…), que l’on désigne par “gTLDs”, sont théoriquement possibles._ Il propose donc de réserver l’extension « .pc » pour relancer les caisses du parti communiste français…
En attendant, nous apprend le site “Domaines Infos”:http://www.domainesinfo.fr/, plus de 16500 demandes ont été faites pour l’extension en « .eu » au niveau de l’Europe. Et ce n’est pas un poisson d’avril, on s’attend à un raz de marée de demande le 7 avril prochain, date à laquelle cette extension sera accessible à tous.

PARTAGER
Article précédentLes podcasts appliqués au tourisme
Prochain articleBouquet garni au Maroc
Jean Luc Boulin est directeur de la Mission des Offices de Tourisme Nouvelle-Aquitaine (MONA). Cette structure, unique en France, regroupe les Pays Touristiques et les Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine. Elle est soutenue par le Conseil Régional. Deux missions principales lui sont confiées : la structuration touristique des territoires et la professionnalisation. Dans ce cadre là, la MONA assure une veille permanente sur le etourisme et accompagne des expériences dans son réseau. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin dirige la MONA depuis sa création en 2003. Le manque de source d’information au même endroit sur le etourisme institutionnel et le besoin d‘échanger sur cette formidable mutation du métier des offices de tourisme vers l’Internet ont donné l’idée à Jean Luc Boulin de créer ce blog “etourisme.info”, qui se veut être le creuset de l’etourisme institutionnel sous toutes ses formes. Jean-Luc Boulin est également enseignant en Master Tourisme AGEST (aménagement et gestion des sites et territoires touristiques) à l'université de Bordeaux Montaigne. Le site Internet de la MONA. |Email : jlboulin at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots). |Twitter : @JeanLucBoulin

AUCUN COMMENTAIRE