the swedish number 1

Les Suédois aiment leur pays et savent bien en parler en tant que destination touristique. Quelques milliers d’entre eux (5000 locaux) ont rejoint la communauté créée par l’Association Suédoise du Tourisme. Elle a ouvert depuis peu un site, The Swedish Number auquel on peut s’adresser pour poser des questions touristiques qui sont traitées par la communauté des volontaires. J’ai fait le test mardi 12 avril après-midi en appelant le 00 46 771 793 336. En réalité, j’ai composé un autre numéro correspondant à un appel à facturation locale en France mais réceptionné en Suède : le 09 74 48 37 37.

the swedish number 2

Un bref message automatique m’informe de la mise en relation et de la possibilité de l’enregistrement de la conversation et après 3 sonneries, Lars de la ville d’Uppsala à quelques dizaines de km au Nord de Stockholm me répond. La conversation est en anglais et Lars a toujours réponse à mes questions qui portent autour d’une vraie intention de voyage, sans cesse repoussée, vers ce pays, au mois de juillet. Il me fournit de vrais conseils pour découvrir les îles, soit en ferries, soit en kayak, m’informe sur le niveau des prix des consommations courantes, “pas spectaculairement plus chères” qu’en France et m’indique que les transports en commun, trains ou bateaux sont une très bonne alternative pour une découverte en huit jours de la région autour de la capitale et de sa bonne ville d’Uppsala. Franchement convaincu et admiratif de la démarche.

uppsala

Qu’en dire ? Que le tourisme “like a local” est une réalité tangible et qu’avoir au téléphone un vrai citoyen ambassadeur de son pays est un plaisir réel. Lors de mon appel, le site indiquait que 55000 appels avaient déjà été passés pour une durée de 124 heures.

Les initiatives d’animation ou d’implication de la population locale ne sont pas récentes. Le concept du “like a local” est déjà bien engagé et repose sur l’implication de citoyens volontaires, voire nouveaux entrepreneurs collaboratifs dans le tourisme. Pour sa part, l’office de tourisme de Bruxelles avait créé en janvier le #callbrussels, système d’appels par cabines téléphoniques, bien malheureusement terni par les derniers attentats et les déjà anciens ambassadeurs des Alpes de Haute Provence confirment la tendance. Olivier Van de Kerchove, Online Media Manager à VisitBrussels, qui vient de livrer son nouveau site web inspirationnel, m’a communiqué les résultats spectaculaires de cette opération conduite entre le 7 et le 11 janvier 2016 :

  • 2379 conversations
  • 12688 appels
  • 143.000 visites sur le site call.brussels
  • Aftermovie de l’action : 2,5 millions de vues au total
  • 154 nationalités différentes qui ont appelé
  • Plus de détails dans ce résumé sur le site VisitBrussels 
#callbrussels
#callbrussels

 

Sans compter des initiatives approchantes dans plusieurs grandes cités américaines, Detroit, ville encalminée dans le déclin de l’industrie automobile qui, déjà dans le passé revendiquait une mise en relation entre visiteurs et habitants. Mais là, c’est certainement une première démarche dans laquelle un site unique pour les voyageurs du monde, couplée à une application dédiée aux Suédois volontaires et un numéro de téléphone unique fonctionne de manière simple et directe. Le local et ses bons tuyaux : il n’y a rien de tel pour partir en voyage gonflé à bloc. La première rencontre touristique a eu lieu, elle convainc. La technique au service de l’humain : le tourisme relationnel a de beaux jours devant lui, avec des volontaires polyglottes. Bravo la Suède !

appli