Bonjour Hélène, Pouvez-vous vous présenter et expliquer quel service propose Shaddl ?

Bonjour, je suis Hélène Padonou, CEO chez Shaddl. C’est une plateforme de réservation de taxi mutualisé dédiée aux aéroports (disponible actuellement qu’en Ile-de-France.) Nous avons actuellement 2 grands segments avec chacun un service dédié :

  • Pour la cible B2C, une application mobile disponible sur les plateformes iPhone et Les applications sont disponibles en français et en anglais ;
  • Pour la cible B2B2C, Shaddl Corporate, avec une interface web dédiée aux professionnels. Pour ce service, l’ouverture est imminente. Chaque voyagiste pourra créer en ligne son compte « Corporate Transfert » en 3 clics ! Nous avons noué un partenariat avec Selectour Vairon Voyages d’affaires.

Notre ambition est d’élargir notre présence sur tout le territoire français, et devenir ainsi la première plateforme de mise en relation entre agence de voyage, passagers et chauffeurs en Europe. Nous visons 500 chauffeurs pour fin 2017 dont 350 en Ile-de-France et 150 chauffeurs présents dans les régions françaises. Shaddl couvre actuellement la région Parisienne et vise à atteindre les 13 grandes métropoles : Bordeaux, Nice, Cannes, Montpellier, Marseille, Lyon, Lille, Toulon, Nantes, Rennes, Avignon, Toulouse et bien d’autres à venir.

Quel est votre cœur de cible et en quoi vous vous différenciez d’autres acteurs du marché ?

etourismeinfo-crowdfounding

Le premier segment de cible touche principalement les consommateurs et en particulier les voyageurs et donc plus particulièrement les touristes. Le deuxième segment, concerne le B2B2C et plus précisément les agences de voyage ou bien les hôtels.

Notre service cherche à permettre aux taxis de perdre moins de temps entre deux courses tout en développant leur activité à leur rythme et en toute liberté. Il s’agit pour les voyageurs de faciliter la réservation et la planification de leurs transferts aux justes prix en laissant la demande de réservation à la charge d’une agence de voyage ou pas. Shaddl s’engage avant tout dans la mobilité durable en travaillant exclusivement avec des taxis hybrides.

Quel est votre modèle économique ?

Tous nos partenaires sont acteurs du flux et perçoivent une rémunération sur chaque trajet planifié (chauffeur taxi, voyagiste, etc.). De notre côté, nous percevons également une commission sur chaque vente.

  • Ludovic Renoult

    L’acteur a oublié son bagage dans le taxi, car il part avec une valise format “cabine” et quitte le taxi avec un tout petit sac 🙂

  • Pingback: A lire - jdodet | Pearltrees()