Le confinement actuellement en vigueur a bouleversé nos habitudes et nos pratiques professionnelles. Le télétravail s’est imposé; on en découvre les avantages, les limites et les conditions.
Et si cet éloignement forcé de nos postes de travail et bureaux d’accueil pouvait constituer une opportunité pour enfin consacrer du temps à ce qu’on reporte trop souvent, notamment l’acquisition de nouvelles connaissances et compétences ? On le sait, la période de confinement envisagée initialement, tant en France qu’en Belgique (et dans bien d’autres pays), va inévitablement être prolongée de plusieurs semaines. L’occasion de se pencher sur différentes opportunités que je me propose de partager avec vous.

Management et télétravail

Ah, le télétravail ! Un combat de longue date pour certains, un mythe pour d’autres. Si le mot commençait à être abordé avec moins de froideur, y compris dans la fonction publique, le contexte actuel a forcé nos structures, quelle que fût leur position initiale sur la question, à passer en mode “télétravail à temps plein”, là où ceux qui avait déjà intégré ce mode de travail le limitaient à une ou deux journée par semaine.

Un cauchemar pour les mauvais managers: les adeptes du “contrôle absolu”; les paranoïaques de l’employé “forcément fainéant” si le chef n’est pas là pour le motiver et lui donner le cap à suivre; les apôtres du “diviser pour mieux régner”. Pour ceux-là, la tentation est grande (et ils y cèdent forcément) de passer leurs journées à procéder à un contrôle à distance des collaborateurs qui va très vite tourner au harcèlement numérique; j’espère que vous n’êtes pas trop nombreux à être victimes de type de manager.

Pour les bons managers par contre, au-delà de la nécessité bien compréhensible d’organiser le travail malgré le confinement, de fixer des objectifs clairs et réalistes aux différents collaborateurs, j’encourage à “profiter” de cet éloignement forcé des postes de travail pour laisser du temps aux collaborateurs mais un temps “constructif”; un temps (une heure quotidienne me semble réaliste, durant la plage horaire de travail s’entend) que l’employé consacrera à différentes formes d’auto-formation.

Quelques pistes et outils d’auto-formation

Ce ne sont pas les possibilités qui manquent et ce que je vous soumets, ce ne sont que quelques suggestions; la créativité des managers et des collaborateurs permettra d’identifier encore bien d’autres pistes; n’hésitez d’ailleurs pas à partager vos suggestions en commentant cet article ou via notre page Facebook.
Nous avons en tout cas peut-être “enfin” le temps qui nous manquait pour développer nos compétences en langues étrangères, en montage vidéo, en médias sociaux ou plus simplement pour élargir notre vision du secteur touristique; ce sont les différentes pistes que je vous propose de creuser.

Facebook Blueprint le méconnu…

Certains parmi vous, je n’en doute pas, connaissent déjà la plateforme e-learning de chez Facebook mais je suis souvent surpris aussi du nombre de personne qui l’ignorent encore; il me semblait donc utile de vous présenter Facebook Blueprint, le programme officiel, made in Facebook, de formation à distance permettant de préparer les certifications officielles (comptez 150$ par examen…) mais surtout de vous autoformer aux fonctionnalités et subtilités du réseau social de Mark Z. Bref, vous l’aurez compris, je ne vous invite pas à passer les certifications officielles (payantes) mais bien à suivre les différents modules de cours (tous gratuits) et ainsi développer votre niveau de maîtrise des différents outils de la marque Facebook: Facebook, Messenger, Instagram,…
C’est par ici que ça se passe: Vers Facebook Blueprint 
Et il y en a pour tout le monde, du débutant à l’utilisateur relativement confirmé !

Tu as un iPhone, un Mac ou un iPad ?

Dans ce cas, vous avez accès à l’application Livres qui  ne permet pas seulement de télécharger, moyennant paiement, le dernier roman de votre auteur favori, mais également de bénéficier de tutoriels sous forme d’ebooks sur la plupart des différents logiciels disponibles sur vos appareils tels Garage Band, iMovie et autres Pages pour ne citer que ceux-là. 
Ces ebooks sont gratuits et disponibles la plupart du temps en de nombreuses langues dont le Français (ne vous limitez donc pas aux premiers résultats proposés et consultez les différents résultats). En outre, on retrouve différentes déclinaisons par appareil: tutoriels différents pour iPad ou pour Mac. Ce serait dommage de s’en priver; vous pourriez bien devenir des pros du podcast avec Garage Band ou faire des vidéos bien conçues et montées avec iMovie !

Des MOOC proposés gratuitement pendant le confinement

C’est notamment le cas pour le MOOC Le Tourisme, c’est culturel, proposé par le CNAM et dirigé par notre ami, et contributeur au blog tourisme.info, Brice Duthion avec Julie Faure, Nicolas Monquaut et Philippe Vergain. Bien entendu, comme précisé sur la page d’accueil du MOOC: “ce MOOC est accessible en mode 
« Archivé ouvert », sans forum ni suivi de l’équipe pédagogique, et aucune attestation de suivi avec succès ou de certificat ne sera délivré. ». Ce qui est assez normal et ne boudons certainement pas notre plaisir de pouvoir bénéficier cet excellent MOOC. Merci Brice !

Maintenant qu’on est bien à l’aise avec les solutions de visioconférence…

Le confinement nous a fait tester, les uns et les autres, différentes solutions de visioconférence et autres solutions de conversation à distance.
Ces outils, en cette période particulière, pourraient également contribuer à notre apprentissage des langues étrangères par l’organisation de “tables de conversation” à distance, tables menées par un animateur à l’aise avec la langue choisie pour la conversation. Un groupe de 4 ou 5 personnes est à privilégier, pourquoi pas avec la complicité et/ou le soutien de quelques socio-pros de votre territoire qui seraient d’origine étrangère: britanniques, néerlandais, espagnols,…

On n’oublie pas YouTube, la mine d’or des tutoriels

Pour terminer, difficile d’oublier YouTube qui regorge de tutoriels sur des sujets aussi divers que le montage vidéo, la retouche d’image, la création de podcasts ou le montage de mouches pour la pêche à la truite en rivière. Trouver votre bonheur nécessitera quelques recherches et il faudra faire la distinction entre les bons et les mauvais tutos mais le jeu en vaut la chandelle.

En tout cas, ce confinement est peut-être l’occasion de plus procrastiner en matière d’auto-formation et d’arrêter de dire “je n’ai pas le temps”, surtout si vous avez un bon manager 😉

Allez, courage à toutes et à tous et surtout, restez chez vous !

Bises de Belgique.

PARTAGER
Article précédentLa pension des fuites #1
Prochain articleLes Jo-la-bricole du télétravail
Conférencier, consultant et enseignant en Tourisme, Denis Genevois est également actif dans la sphère e-business et le marketing depuis près de 20 ans. Il forme et accompagne au quotidien les acteurs publics et privés du tourisme en Belgique francophone et en France dans leurs projets d'innovation touristique. Il a fondé en 2018 le Cabinet de conseil stratégique Cogiteur.com avant de créer avec son associée la société Un Tour d'Avance, bureau spécialisé en innovation et ingénierie touristique.