La formation Reporter de territoire est une nouveauté cette année, proposée par la Mopa. Quatre Reporters en herbe de la 1ère promotion en Aquitaine (Beñat Ayçaguer de Terre et Côte Basques, Benoit Laubegue de l’Office de tourisme Lacq Cœur de Béarn, Claire Orabe de l’Office de tourisme de Saint-Palais et Carine Couerbe de l’Office de tourisme de l’Agglo de Mont-de-Marsan) filmaient, photographiaient, interviewaient lors des #et9… Peut-être les avez-vous aperçu alors œuvrer expérimentant, sur le terrain, leur apprentissage ?  Ils avaient réalisé les 3/4 de la formation qui s’étale sur 12 journées. L’occasion de revenir sur leur parcours et retour d’expérience !

 Reporter de territoireReporter de territoire
Photos Claire Orabe

La Formation en quelques mots

Selon Beñat, il s’agit essentiellement d’une formation sur l’image comme outil au service de la stratégie de valorisation de son territoire. On y découvre les grandes étapes qui permettent d’aller d’un axe de positionnement de son territoire à la livraison finale d’un contenu multimédia (photo, vidéo, son, écrit) mais dès le départ, l’accent est mis sur l’intégration de cette production dans un projet global : la stratégie de sa structure. Une fois cette stratégie définie, rédaction d’un scénario, identification des plans et images clés, planification de la production, prise de vue, montage, diffusion, toutes les étapes techniques de la production sont abordés. « C’est une formation très intéressante pour ceux qui souhaitent produire ou faire produire du contenu. Elle permet d’avoir des clefs pour rédiger des appels d’offre sur ces thématiques ou échanger avec des professionnels ».

Pour Claire la formation de reporter va lui permettre de valoriser sa destination via des supports de communication de qualité : la photo (que l’on croit tous connaître mais qui en fait est régie par des règles et des astuces de prises de vue, focus etc…) mais aussi  la vidéo car elle permet de raconter une histoire avec un angle de vue, une teinte, une atmosphère. Le but étant d’acquérir des techniques et des compétences dans la production de médias à destination du web et donc de se démarquer car les internautes veulent de l’authentique, qu’on parle “vrai” comme le souligne, à juste titre, Benoit.

Reporter de territoire
Photo Carine Couerbe

Des bénéfices multiples

Claire constate une nette amélioration de son « œil » pour la prise de vue et une orientation de ses réflexions sur ce qu’elle souhaite mettre en avant / sur comment faire parler la photo. C’est un enseignement qui permet de désacraliser la vidéo, qui pour elle, était obligatoirement faite par un professionnel. La formation ne donne pas seulement de outils mais les valorise aussi au sein de leur structure et leur permet de faire évoluer leur métier.

Pour Beñat et Carine, les échanges avec les prestataires sont facilités par l’acquisition de notions techniques, de références communes et en parallèle.  Terre et Côte Basques  souhaite donner la parole à des personnalités du territoire, qu’elles soient connues ou non pour raconter une autre histoire du territoire, un éclairage plus intimiste, plus personnel qui viendra étayer la communication déjà en place sur leurs axes de positionnement. Cela entre en résonance avec les objectifs fixés 2013 et ceux en cours d’élaboration dans la stratégie numérique territoriale du plan d’actions 2014.

Carine mettra ses connaissances techniques au service de ses échanges avec ses interlocuteurs lorsqu’il s’agira de réaliser des vues 360 pour les hôteliers de Mont de Marsan, des reportages photos pour les meublés et chambres d’hôtes.

La mise en pratique

Benoît a déjà saisi l’opportunité de réaliser une vidéo de promotion de la formation “Animateur numérique de territoire” (tournage et montage réalisés juin de cette année) et se trouve actuellement en plein tournage d’une vidéo pour promouvoir les “Assiettes de pays” :  interview, gros plan… sont au programme !

Claire est aussi Raconteur de Pays et cette qualification est mise en application à l’accueil de l’office de tourisme, dans l’accompagnement de groupes à la journée ou à l’occasion des randonnées accompagnées l’été. « Nous avons une qualité d’accueil des prestations originales et des prestataires qui méritent un coup de projecteur. Le but serait notamment, pour les randos, de monter une vidéo avec la voix du raconteur en fil conducteur à l’appui des différents plans sur la montagne. Donc la production de contenus, vidéo essentiellement, permettra de communiquer en amont et de donner envie à nos futurs visiteurs. »

Reporter de territoireReporter de territoire
Photos Claire Orabe

Les ET9

La commande passée était des photos et vidéos pour capter l’adrénaline d’avant le lancement, les intervenants et le public (interview des participants, des intervenants et vues sur les stands, photos de différentes situations. L’aspect reporter du reporter qui se prend en photo dans des situations d’interview, dans les coulisses aussi !)

Très marrant mais assez difficile résume Beñat !  « Difficile à cause du manque d’expérience dans la conduite d’interview et la prise de vue, difficile à cause des conditions de prise de son dans un environnement très bruyant et/ou très fréquenté et d’image dans un cadre soit trop lumineux ou trop sombre. Difficile car nous ne disposions pas du matériel adéquat notamment des micros ou lumière et enfin difficile car on était également là pour écouter, échanger et apprendre. Il fallait donc concilier plusieurs objectifs lors de ces rencontres. Mais c’était surtout très fun de découvrir ces rencontres depuis les backstages, très fun également car les intervenants ont joué le jeu ». 

Claire a mis du temps à rentrer dans mon costume de reporter car le but n’était pas de mitrailler ces deux jours mais de capter des moments, des situations, des atmosphères. La réalisation de vidéos a été le plus difficile : pas aisé d’être « partout » et en même temps concentrée sur des sujets d’ateliers. « Il y a une foultitude d’infos à saisir, de personnes ressources à identifier et interviewer donc assez prenant mais très intéressant et vraiment riche ».

Être sur le terrain c’est comprendre la nécessité d’anticiper sur certains points comme connaître le lieu, caler les interviews avec les intervenants à l’avance, réfléchir aux questions à poser, et donc mieux appréhender ces aspects d’organisation.

Benoit s’est quant à lui vu vite limité par le même cadre, décor, principe d’interview, toujours le même thème (une scène, 1 intervenant et une assemblée). Carine a apprécié les contacts privilégiés qu’ont permis les interviews filmées, grande nouveauté pour elle.

 

Au final, le but serait de monter 1 ou deux vidéo(s) en partant du meilleur de chacun des rush, cela pourrait être le sujet de travail des prochaines journées de formations de reporter de décembre qui consiste en l’apprentissage du montage vidéo. Une dizaine de photos doivent aussi être pré sélectionnées et retenues pour valoriser la formation.

PARTAGER
Article précédentL’OT et les OTAs : Le cul entre deux chaises (épisode 2)
Prochain articleL’OT et les OTAs : Le cul entre deux chaises (épisode 3)
Stéphanie a 34 ans, elle assura, entre juin 2007 et décembre 2011, la fonction de webmaster éditorial pour le site de l’agence de voyages pour célibataires à Paris CpourNous.com. Elle a suivi le master professionnel web éditorial de l’université de Poitiers, après une maîtrise des sciences de l’information et de la documentation à Bordeaux. Depuis mai 2012, Stéphanie est Community Manager pour Belambra Clubs. Passionnée d’Internet, Stéphanie avait mis à profit un stage au Comité régional du tourisme d’Aquitaine en 2006 pour revenir dans sa région. Elle a lancé son blog personnel dès sa rentrée universitaire en octobre 2005. C’est grâce à ce blog que les rédacteurs d’etourisme.info l’ont rencontré. De 2010 à 2012, et en parallèle de son activité professionnelle, elle était Chargé d'enseignement en Communication et E-tourisme dans le cadre du Master 2 Pro "Tourisme Culturel et Territoires: Ingenierie de projets" à l'Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle. Twitter : @Opaline82 Instagram : @opaline Email : sgiraud at etourisme.info CVhttp://www.doyoubuzz.com/stephanie-giraud