La tendance est là, elle est confirmée, elle va bientôt se standardiser : vivre la destination comme un local.

Local, Insider, Expérience, Pas comme un touriste, voilà autant de termes qui ressortent de plus en plus, ils confirment ce qu’on connait déjà depuis longtemps avec le poids des avis clients, le professionnel n’a plus la côte pour promouvoir la destination, pour LA bonne adresse ? Inutile de rappeler ce que les conseillers en séjour rencontrent tous les jours, “Oui, mais vous (le vous = vous qui vivez ici, qui n’êtes pas un touriste), vous iriez où ? “.Cette fameuse question qui crée un stress certain, la peur du test à l’aveugle, le conseil trop engagé, l’énorme frustration de se sentir obligé de donner 3 adresses même si on connait tous l’unique adresse pour vivre la meilleure expérience.

Alors dans ce contexte, les initiatives et bonnes pratiques autour du “Local” ont la patate. Derrière ce local, le client/touriste cherche l’expérience qui se rapproche le plus de la vraie vie locale, nous allons refaire un petit tour d’initiatives qui impliquent…ou pas les DMO, mais dans tous les cas, ces derniers doivent au minimum se questionner sur les lignes éditoriales de leurs sites. Quand on ne parle pas “touriste” à son touristonaute, on ne lui donne aucun argument pour rester sur nos supports, surtout quand les “Locaux” n’ont quasiment aucun effort à faire pour garder une ligne éditoriale “touriste”.

Faisons un petit tour loin d’être exhaustif de quelques expériences liées à notre fameux “Local”.

1/ Le Voyage à Nantes, “Nantes vu par les Nantais et les touristes”

nantes

Initiative simple, mais à mon sens efficace pour valoriser les productions locales (un touriste reste un local pour quelques jours après tout) autour de la photo dans une production dédiée. Mon coup de coeur.

 

2/ Montpellier et sa curation Flipboard

mpl

Lancé en début d’année, le Flipboard de Montpellier est toujours animé et à jour, les derniers éléments curatés (ca existe ? ) n’ont que quelques heures, son contenu vient des productions faites par les locaux et les utilisateurs. 

 

3/ Bordeaux et ses regards bordelais

bordeaux

 Întégrés totalement au site Internet, on donne la parole à des locaux. En tant que touriste, je suis peut être à la limite de la notion de Local indépendant. C’est le souci permanent pour les DMO qui impliquent des locaux dans la production directe de contenus. L’intégration de contenus générés sur des plateformes indépendantes de l’instance de promotion touristique de la destination auront sans doute plus de poids pour le touristonaute.

 

4/ Loire Forez, l’offre sélective et un argumentaire fort

forez

Pas besoin d’être une métropole régionale pour jouer le jeu, ici en Loire Forez, le site propose une rubrique qui ne devrait meme pas exister si on ne pouvait sélectionner que ceux qui le méritent 🙂  

 Et sinon… loin des DMO, on a pu le rappeler souvent dans ce blog sur les sujets liés au collaboratif, les initiatives totalement privées incitent à mettre en relation directe des locaux avec des touristes. Au delà du greeter, on touche à une tendance qui reste à mon sens marginale, mais qui interpelle sur le poids de ce Local dans la découverte de la destination et dans ses bons plans, un petit tour d’horizon (il en existe des dizaines dans nos favoris) pour rappeler ce contexte : 

googlecity

 

spotted

 

viator

 

trip4real

 

Bonne journée à tous,