Nous sommes vendredi, jour du traditionnel Easy Friday dans nos colonnes. Une bonne occasion de saluer l’animation communautaire de la Page Facebook du Berry avec la mise en scène de dessins humoristiques qui a particulièrement retenu mon attention. J’ai le plaisir de m’entretenir avec son community manager Valentin Laebens pour en savoir un peu plus sur cette bonne pratique.

[Mathieu Bruc] Bonjour Valentin. Pour la destination Berry Province (lire l’article sur le Berry) vous animez déjà plusieurs communautés sur les principaux médias sociaux tels que Facebook, Twitter, Pinterest et Youtube. Mais ce qui a retenu mon attention récemment c’est l’animation de votre page Facebook.

[Valentin Laebens] Oui, nous sommes très attentifs aux vertus et évolutions de ces plateformes et notamment celle de Facebook. Nous essayons de suivre certaines recommandations (dont certaines issues d’etourisme.info) afin d’accroître le taux d’engagement, les partages ou échanges sur notre page. Cela nous permet ainsi de pouvoir capitaliser sur une certaine attention et un taux d’affichage plus conséquent sur les « timelines » pour pouvoir mettre en avant quelques atouts et évènements de notre territoire, par le biais de vidéos ou de contenus éditorialisés présents sur notre site Web qui sur le papier semblent moins sexy pour Facebook.
Nous nous sommes donc interrogés sur quelques typologies de publication pouvant emporter une adhésion large. Certes il y a la solution du partage de photos qui rencontre généralement un certain succès, mais nous voulions ajouter le petit truc en plus et nous avons décidé de tenter la carte de l’humour.

Peux-tu m’en dire plus sur vos mises en scènes humoristiques et la façon dont vous vous organisez en interne pour les produire ?

De manière plutôt spontanée et s’appuyant sur la « personnalité » du territoire, l’actualité voire quelques buzz, nous imaginons des mises en scène autour d’un aspect de notre Province. L’idée est à l’origine du dessin (ou montage) et doit être assez forte pour supporter une réalisation plutôt simple car nous ne disposons pas de graphiste dans nos équipes. Ainsi grâce à divers « bricolages » via Photoshop, nous parvenons à proposer ces quelques illustrations soumises au préalable à une partie de notre équipe pour mesurer leur enthousiasme avant publication sur Facebook.
De plus cette action nous permet de renforcer également notre communication de marque en apposant notre logo sur ces dessins où il fait quasiment office de signature. Ainsi ces dessins nous permettent un placement de logo légitime et qui voyage avec l’image à travers partages et divers retweets.
En gros pour schématiser tout cela, on pourrait considérer notre page Facebook comme un magazine traitant de l’actualité touristique du Berry où se mélangeraient infos et articles de fond et choses plus légères et drôles, le tout dans le but de faire rayonner le Berry via ce type de média. Le beau, le fun et le « liké », c’est bien, au service de contenus et d’infos, c’est encore mieux !

Berry Province

On planche dur !

Personnellement je trouve que c’est une belle initiative à l’image de ce que peut produire la marque Oasis mais sans doute avec d’autres moyens bien plus importants. En termes de résultats est-ce que ce type de publication rencontre finalement le succès attendu ?

Ces dessins remportent il faut le dire un gros succès. Le dernier en date a par exemple suscité plus de 10 000 affichages (alors que la page ne compte que 6500 fans), plus de 80 partages, 450 likes ou encore 120 commentaires, images que nous relayons également via Twitter et Pinterest.

11 000 personnes touchées par la publication alors que la Page Fan compte quasiment deux fois moins de fans.

Merci Valentin pour cette interview et bravo à Berry Province pour cette fraîcheur printanière et ce brin d’humour à la faveur du mois de mai !

Un peu de créativité qui me réconcilie personnellement avec mon fil Facebook largement squatté par les Instanweathers bien que “la météo” et les “belles balades à faire dans le coin” restent dramatiquement des sujets porteurs.
Rien de comparable toutefois avec les statuts les plus irritants sur Facebook, à méditer...

Pour conclure et faire écho à Beer Bergman et Nicolas de Dianous, l’opération du Berry illustre bien deux préceptes forts qui ont guidé la présentation de notre atelier Facebook à Tourisme Numérique en début de semaine à Deauville.

“Out of the box” : ce qui est créatif et non conforme.

“Copy the best, invent the rest” : s’inspirer de ce qui marche pour l’adapter.