A l’horizon de la nouvelle année, on peut dire que 2016 est celle de la démocratisation des technologies de réalité virtuelle. Cette dernière est d’ailleurs devenue un réel enjeu pour le secteur du tourisme et cela à tous niveaux.

Il s’agit d’une expérience immersive faisant appel à une dimension sensorielle inédite. L’utilisateur est comme transporté hors de son quotidien. Véritable atout promotionnel, le tourisme virtuel donne un avant-goût du voyage et continue de nous faire rêver même sur place.

 

Quelques exemples

etourismeinfo-crowdfounding

Appréciable sur la plupart de nos supports numériques, il existe aujourd’hui de nombreux outils capables de nous faire vivre cette expérience :

  • les photos et vidéos à 360° permettent de faire du tourisme à distance comme avec tourism australia, l’ascension du mont blanc ou encore la visite de New York.

  • les casques, boitiers de réalité virtuelle et applications… comme les cabines de téléportation des hotels Mariott, Roundme, 360Champagne et bien d’autres encore !

Facebook lui aussi s’y est mis en nous permettant de partager des contenus 360 sur notre fil d’actualité. Le monde de la musique et de l’art en font également usage dans de nombreux clips, publicités ou autres produits dérivés. On n’oublie pas non plus le fameux Pokemon Go qui bien que, sous forme de jeux, a donné aux villes de nouveaux attraits. La liste est bien sûr non exhaustive mais ces différents dispositifs peuvent trouver place sur une destination touristique.

Voyages à travers le temps

C’est pourquoi aujourd’hui j’ai voulu te faire découvrir une nouvelle application. Elle s’appelle VRLib et elle est dédiée aux offices de tourisme.

C’est la start-up Rendr, spécialisée dans les expériences de visites virtuelles et réelles qui l’a mise en place. Outre le passé, la start-up aime aussi donner vie au futur en travaillant sur des projets immobiliers pour des architectes. Tu l’aura compris, VRLib met en scène le patrimoine historique et culturel. Il peut aussi bien s’agir de monuments détruits par le temps ou par les hommes que de lieux non accessibles aux visiteurs. Muni de l’application sur son Smartphone, le visiteur est guidé à travers les rues et peut visionner un contenu augmenté lorsqu’il se trouve devant un point d’intérêt.

L’office de tourisme de la ville d’Alençon est le premier à bénéficier de ce service. De nombreux points de vue inédits et anecdotes sont à y découvrir.

 

Comment ça fonctionne ?

Visit Alençon s’appuie sur la technologie Beacon, qui permet de lancer l’application lorsque le visiteur passe à proximité d’un point d’intérêt. Aussi, pas la peine de se préoccuper du réseau, il suffit juste d’être en bluetooth. Le petit plus c’est que l’application ne consomme pas beaucoup la batterie et que l’on peut se balader 24/7.

Les reconstitutions 3D se visualisent grâce à un masque en carton de type Google Cardboard. Ce qui te permet de faire tomber les murs et ouvrir les portes des édifices de ta ville !