Ce matin, je vous propose un long billet mais avec peu de textes et surtout beaucoup d’images, pas d’inquiétude, ça ne vous prendra pas plus de 5mn pour le consulter 😉

On nous a beaucoup dit ces dernières années que les envies, pratiques, besoins avaient pris le pas sur les destinations dans le choix des vacances, avec études à l’ppui. On allait plonger, jouer au golf, passer un week-end romantique, se réunir en tribu dans une grande maison avec piscine, et qu’importe le lieu ! Mais ces derniers, j’ai tout de même l’impression que la destination reprend du poil de la bête, comme je vous le propose de le découvrir à travers ces quels exemples.

Voyages-sncf.com, avec des clients experts ou igers et des destinations dedans !

Pour commencer, voici le nouveau voyages-sncf.com qui est de sortie ! Bon alors évidemment, et c’est bien logique pour une toute nouvelle version, il y a des incontournables :

  • Un design plus épuré,
  • Un fond immersif animé,
  • Un accès simplifié au compte client,
  • Une interaction plus forte avec l’intégration notamment d’un flux Instagram pour vos plus belles photos de voyage,
  • la fonctionnalité à venir de personnalisation de sa page d’accueil.

D’ailleurs, on remarquera sur la page qui nous explique ces nouveautés une forte demande d’interactions et de retours de la part des clients/utilisateurs, qui ont été moteurs dans les changements apportés, et donc ceux à venir… un peu comme si on était entré en mode beta, amélioration permanente ? Sur Twitter, VSC annonce ouvrir ses portes le 9/12 pour discuter avec qui le souhaite de ces évolutions, le tout autour d’un hashtag #OpenVSC, qui préfigure une grande rencontre à venir à la #AirbnbOpen ? Et une photo de l’équipe en charge du projet, toujours chouette l’humanisation.

VSC poursuit d’ailleurs son ouverture aux clients à travers l’usage des photos instagram postés par les utilisateurs avec le hashtag #onyva ! Les petits guides TGV dont nous parlaient il y peu François Houste dans ce billet, VSC avait déjà lancé #dansleTGV, en voici donc un de plus. Qui devra par contre susciter pas mal de modération en interne tellement il y a de “bruit” sur #onyva, mais qui a l’avantage d’être vraiment court. De toute façon, la publication de ces photos semble répondre à un processus nécessitant d’une part un commentaire de l’équipe de VSC, puis une acceptation de l’instagramer… Normal, un sacré bloc y est tout de même consacré sur la page d’accueil ! Au-delà de l’aspect esthétique de ce joli diaporama d’image, se pose la question de l’utilité finale de ce bloc important au sein de la nouvelle page : oui, la photo peut être source d’inspiration, mais un clic sur celle-ci ne me donnera pas plus d’infos sur le lieu en question et l’offre VSC qui s’y rattache. Vu de l’extérieur, elle semble donc davantage répondre à une expérimentation, une valorisation de l’égo des contributeurs, qu’à une réelle exploitation commerciale d’Instagram, encore trop sous-utilisé par rapport à son potentiel. Alors allez-y, balancez vos plus jolies photos de destinations, que cela tourne un peu, et que l’on ne voit pas seulement celles des collaborateurs de VSC qui ont bien dû alimenter le flux dans un premier temps (spéciale dédicace à @nicolasbarret et @pascallanoo). Chouette d’ailleurs d’intégrer le nom de l’instagramer, mais encore une fois, on aimerait savoir parfois quelle est la destination mise en avant pour décider grâce à la photo #oùonva avant de dire #onyva 😉

VSC5

Autre poursuite de cette ouverture, la création d’une communauté de voyageurs ! À travers l’outil Howtank, vous pouvez utilisez la désormais classique fenêtre en bas à droite de chat pour échanger avec d’autres clients.

VSC6

J’ai testé, et en quelques minutes, voilà que j’avais quelqu’un répondait à mes questions ! L’expérimentation a dû commencer depuis quelques temps puisque Manon, le “voyageur bénévole qui souhaite partager son expérience” en est déjà à 566 conversations !!! Bon, je n’ai pas pu malheureusement aller jusqu’au bout de notre échange, puisqu’étant…dans un train entre Dijon et Toulouse…sans wifi…avec un partage de connexion depuis l’iPhone, le passage de la faible 3G à l’edge m’a fait perdre la connexion et notre discussion 🙁

VSC3VSC2

On n’en saura pas plus pour l’instant sur les avantages à rejoindre la communauté, qui mériteraient peut-être d’être un peu plus explicités avant que je n’effectue l’engageante démarche de m’y inscrire. En même temps…ça fait le tri en faveur des motivés !

VSC

Et puis évidemment, ce qui nous intéresse aussi, c’est bien évidemment cette large place faite aux destinations, comme le communiquait Nicolas Barret, en charge de ce volet chez VSC, depuis plusieurs mois.

Des suggestions en fonction du moment sont proposés aux internautes dès la page d’accueil, un accès aux présentations de destinations partenaires (Régions et villes), mais aussi et surtout à un tout nouveau portail, clairement dans la séduction ! VSC4

On y retrouve les 4 événements à ne pas rater, des offres City Breaks liées à un événements qui renvoient vers la fiche plus précises de la destination, ainsi que des offres en fonction du moment (marchés de Noël et ski actuellement), par types de clientèles (à deux, en famille et entre amis), même si elles aussi renvoient vers la fiche destination.

Nicolas Barret, de VSC, a témoigné d’ailleurs lors des #ET11 à Pau au sujet de ces partenariats en compagnie d’Olivier Occelli, d’OnlyLyon, je vous remets la présentation si vous nel’avez pas encore vue.

 

Mais si VSC est clairement l’un des acteurs mettant le plus en avant les destinations, on s’aperçoit que d’autres mastodontes les affichent également de façon ostentatoires sur leur site, et mènent un travail intéressant, avec…ou sans les gestionnaires de destinations !

Airbnb toujours aussi inspirant… et intelligent !

Evidemment, on a déjà parlé en long en large et en travers d’Airbnb, qui sous le moteur de recherche, vous propose d’emblée trois destination de week-end selon votre géolocalisation…

Essaie de deviner où je me trouve à partir de la copie d’écran ci-dessous 😉

Airbnbdest

Une clic vers “toutes les destinations” m’envoie sur une page spécifiquement adaptée à mon emplacement actuel, avec des suggestions d’escapades de week-end, jusqu’à 4h de voiture, ou en avion direct (remarquez le petit picto, le temps d’accès, comme tout est bien pensé et réalisé…). Une destination par page écran, qui intègre un joli diaporama photo, un argumentaire de deux phrases, une carte, des offres bien entendu, et comme je suis connecté via Facebook, des amis qui y sont déjà allés. Elle est un peu planquée, mais vous trouverez sur cette page la liste de ces localisations à partir desquelles/vers lesquelles Airbnb vous suggère ces escapades week-ends… ce qui donne à la fois une idée du marché d’Airbnb, associée à une vision des destinations et de leurs connexions. 

Airbnb2

Les guides de quartiers des destinations sont devenus une source d’inspiration de par leur sobriété, la mise en avant des visuels et d’un contenu textuel expérientiel succinct mais “vrai”, le tout agrémenté de tags, et d’offres bien réelles derrière. Mais ils ne sont plus du tout mis en avant, il faut vraiment les chercher pour les trouver

Quand Booking…UBÉRISE l’Office de Tourisme (KAMOULOX) !

Terminons avec Booking ! J’ai réservé en lastminute un hôtel à Paris sur Booking, et ai été surpris de voir à quels point les villes étaient mises en avant sur la home page ! Ci-dessous, une première copie d’écran qui me propose des destinations en fonction de ma géolocalisation. Si je me connecte avec mon compte, Bordeaux, Barcelone et Toulouse sont remplacés par Londres, Amsterdam et Nice, villes sur lesquelles j’ai effectivement effectué des recherches au cours de ces derniers mois sans réserver via Booking.

 Booking1

Ma réservation terminée, je reçois un mail de confirmation, plutôt bien, et découvre que l’on me propose un “guide de voyage personnalisé”…

Booking3

Bon, on se rend vite compte que la personnalisation se limite à l’ajout de mon prénom sur cette loooongue page à scroller, avec du bon conseil éclairé dedans 😉

Sur smartphone comme sur un 27″, super agréable à consulter, vraiment dans la tendance de ce que l’on peut voir en ce moment. J’ai juste fait deux copies de rubriques qui vont forcément vous parler :

  • la première, concerne les “Secrets bien gardés”, rubrique dans laquelle un “habitant” (?) nous donne son plan sympa avec ses mots à lui
  • la deuxième, sur des infos pratiques, effectivement bien pratiques (surtout pour les étrangers tout de même…) ; j’aime particulièrement les petites vignettes “Coutumes locales”. Vous noterez que derrière cette dernière rubrique se trouve une échelle de 1 à 10 recueillant votre propension à recommander cet outil à vos amis (ce que le appelle le NPS : Net Promoter Score), complémentaire de la mesure de la satisfaction, et encore trop peu utilisé par les destinations.
  • bien sûr, on retrouve des éléments concernant les transports, le quartier où se situe l’hôtel, les restaurants aux alentours, les activités ainsi que les quartiers qui méritent le détour. Bref, un vrai accompagnement du voyageur ! Vous pourrez voir derrière ce lien l’ensemble de la page, sans la personnalisation du prénom bien entendu… Regardez, cela pourrait vous inspirer 😉

Booking4

Booking6

booking5

#KESKONFE

Alors pour conclure…cela nous pose quelques questions :

  1. des acteurs comme VSC, jouent la carte de la collaboration, on incite vraiment les destinations à jouer le jeu à fond au vu de l’audience phénoménale du site ! Bon, bien sûr, il y a le préalable de la gare TGV qui compte un peu des fois…
  2. des acteurs comme Airbnb sont prêts à discuter, comme ils le font avec par exemple une commission d’Offices de Tourisme de France ; voyant ce gros porteur s’ouvrir inéluctablement sur d’autres aspects que le seul hébergement, et notamment les activités, un partenariat pourrait être envisageable. Mais dans l’état actuel des choses, les destinations et leurs SITs sont-elles réellement en mesure d’apporter une offre qui corresponde aux canons d’Airbnb, à tout point de vue ?
  3. un grand nombre, comme Booking, mais aussi Accor, conçoivent des guides en totale autonomie.

Des initiatives d’ouverture de données, comme celle réfléchie et raisonnée d’Apidae (ex-SITRA), ou menée depuis peu au niveau national sous Data Tourisme, vont peut-être dans le sens de la mise à disposition de données qui pourraient être utilisées par ces roi de l’audience… Encore faudra-t-il leur fournir des contenus qualifiés, de qualité, dans lesquels ils pourront faire leur propre tri. Alors, prêt pour rendre encore plus visible vos destinations sur les sites des autres ?

PARTAGER
Article précédentAgrégation de contenus #ET11
Prochain article#ET11 Stratégie éditoriale et production de contenus
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis mai 2011, il est Consultant etourisme, intervient sur de nombreux séminaires, manifestations et congrès, accompagne des structures sur leur stratégie, en AMO, ou en formation. Il organise les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel pour le compte d'UNITEC et la Région Nouvelle Aquitaine à Pau, après les avoir initiées à Toulouse. En 2013, il co-fonde avec ses associés et blogueurs Pierre Eloy et François Perroy la société Agitateurs de Destinations Numériques, initiatrice des concepts d'Internet de Séjour, de Secrets Locaux et de Conciergerie de Destination. C’est à partir de ce travail quotidien qu’il se propose d’alimenter ce blog, en livrant ses impressions et commentaires quant au développement des nouvelles technologies au sein des structures publiques de tourisme.