Je parlais dans l’un de mes précédents articles de la stratégie multisensorielle du Tarn et je présentais leur projet de podcast de destination pour le volet « ouïe ». L’autre initiative de Tarn Tourisme qui m’a séduite est la création d’un parfum aux odeurs de la destination.

La recette d’un parfum de destination ?

  • Identifiez les odeurs caractéristiques de votre territoire (dans le Tarn, vous retrouverez des notes de sous-bois, de foin et d’herbe coupée)
  • Associez-vous avec un créateur de parfum

…Et vous obtenez votre parfum de destination !

Un souvenir impérissable

Les odeurs agissent comme des activateurs de souvenirs. En effet, le sens olfactif est directement lié aux émotions et aux souvenirs et la mémoire olfactive peut durer toute une vie ! C’est la fameuse histoire de la Madeleine de Proust. Ainsi, à la différence des autres sens, l’odeur a la capacité de remémorer les sensations. Or l’expérience des vacances, c’est bien la recherche de sensations !

Cela me rappelle une expérience personnelle. Pour mon premier voyage en Inde, qui fut l’expérience la plus marquante et la plus enrichissante de ma vie, j’étais partie avec une petite trousse de produits cosmétiques à la rose que j’utilisais tous les jours. Un an après mon premier départ, je suis tombée sur un fond de gel douche qui me restait : ma douche fût une explosion d’émotions ! Le temps de 10 minutes, j’étais repartie en Inde, je revivais mes sensations de voyageuse novice, qui découvrait avec ivresse un autre monde.

Odeurs de roses

Entrez dans la troisième dimension

Les odeurs sont la troisième dimension du voyage. Avant mon premier voyage en Inde, un co-voitureur m’avait dit :

Vous savez, les gens pensent qu’ils n’ont pas besoin de voyager parce qu’ils ont tout vu dans des documentaires à la télévision. Mais les images ce n’est rien. En Inde, le plus important ce sont les odeurs. Les odeurs sont uniques, elles vous transportent. Sans odeur, vous n’avez pas voyagé. Ça, aucun documentaire télé ne pourra jamais vous le montrer.

Quelques semaines plus tard, je mesurais tout le sens de ses propos. Je découvrais des ambiances et des odeurs (bonnes et mauvaises) qui donnaient toute leur dimension aux lieux et aux moments. J’ai alors compris que les odeurs étaient un élément essentiel du voyage.

Odeurs des épices en Inde
Odeurs d'un marché aux fruits en Inde
Odeurs d'un canal aux ordures en Inde

L’odeur des plantes, source de bien-être

Le chercheur Minh-Xuan Truong montre dans un article les liens entre les plaisirs de la nature et le sens olfactif. Il explique que l’expérience de nature étant multisensorielle, nous apprécions une promenade en forêt un matin de printemps notamment pour les odeurs qu’elle offre. A la différence des autres sens, l’olfactif est inévitable : on peut fermer les yeux ou se boucher les oreilles, mais il est bien difficile de se protéger d’une odeur. Dans ses recherches, où il demande aux visiteurs de décrire des ambiances, il montre que les visiteurs détaillent davantage les souvenirs et émotions liées à leurs expériences olfactives. Il montre également que les expériences de nature sont majoritairement associées à des sentiments positifs, au contraire des expériences urbaines. La proximité des plantes odorantes crée des endroits propices à l’introspection, au repos et au bien-être.

Odeurs du jardin des plantes à Paris

Parfums et tourisme

Dans le monde du tourisme, il y a donc de nombreuses façons de se servir des odeurs. Dans les stratégies d’aménagement et de développement du territoire, on peut favoriser les zones vertes et les plantes odorantes afin d’apporter une expérience positive et relaxante au visiteur. Pour enrichir la promotion touristique, pourquoi ne pas jouer avec les parfums ? A l’ère du monde Instagram, les institutions touristiques ont tout misé sur l’image. Pourtant, les odeurs ont une puissance que les images n’ont pas lorsqu’il s’agit d’éveiller les émotions.

Certains hôtels l’ont compris : ils ont développé leur propre gamme de cosmétiques et en exhalent le parfum dans leur établissement. J’en ai fait l’expérience : ramenez vos cosmétiques à la maison et prolongez le voyage jusqu’au bout du flacon.

Parfum de l'Orient Hotel Jerusalem
PARTAGER
Article précédentVers la fin du tourisme ?
Prochain articleLongtemps, j’ai voyagé de bonheur
Diplômée de l’ESTHUA de l'Université d'Angers en conduite de projets touristiques, Amélie Perrin a d'abord été chargée de promotion pour l'Agence Touristique de la Touraine Côté Sud à Loches. Elle est ensuite partie en Inde s'occuper d'une association humanitaire, et a vécu deux ans en Chine où elle était lectrice de français à la Faculté de Tourisme de l'Université de Ningbo. Après une expérience de directrice d'office de tourisme dans le Tarn-et-Garonne, elle travaille maintenant pour l'Aéroport Toulouse-Blagnac comme chargée de développement de la clientèle loisir.