Pourquoi intituler un billet sur un moment si convivial et créatif “On n’est pas là pour se faire plaisir, c’est sérieux” ? Tout simplement parce que dans un contexte global de fusions et de regroupements, voilà le type de phrase très concrète qu’on peut entendre de décisionnaires, d’élus quand ils réunissent les collaborateurs pour imaginer au mieux ou imposer le plus souvent le futur quotidien de la structure touristique. 

On a juste un tout petit souci, qui va toujours dans le sens de ce fameux CLIENT INTERNE… comment voulez vous donner la banane aux voyageurs, aux locaux, aux acteurs touristiques si on commence par l’enlever aux experts de destination… Bah si justement, on est là pour se faire plaisir et ce n’est pas antinomique avec “TRAVAILLER”, “PRODUIRE”, “CONCRETISER”. 


Lors des dernières Rencontres Nationales du Etourisme Institutionnel, les #ET12, les participants ont pu entrer dans une bulle de B2P, Banane, Power, Patate. Un atelier original mené par un trio féminin, Agathe, Corinne et Sophie, a permis de voir l’énergie présente dans ces structures touristiques, les compétences qui peuvent être exploitées en créant non pas un cadre, mais une bulle de travail originale. 

ATTENTION, MENTION OBLIGATOIRE : vous allez lire et voir ici des gens heureux, des grands sourires, de la couleur sur des feuilles de papier, peut être même apercevoir un ou deux bonbons… Gardez à l’esprit que c’est un travail “sérieux” dans le sens Concrétisation de vraies actions qui peuvent permettre de changer le quotidien et d’augmenter le bananomètre de votre relation client.

14875411_702833806540960_485691107_n

Le principe de la Creativity Room

Il s’agit d’un world café qui permet d’organiser des conversations engageantes entre les participants et qui permet des échanges de qualité et bien sûr, les règles basiques d’écoute et de non jugement qui permettent une qualité d’échange. Une participante nous a même dit qu’on ne savait pas qui faisait quoi mais que justement c’était top car on n’est tous au même niveau… égaux

 

Pouvez vous nous raconter la naissance de ce trio créatif ?

Sophie : Cela s’est passé en mars dernier lors du campus des ET12, sur un bâteau à Bordeaux ! Corinne nous a fait à Agathe et moi une proposition indécente, celle de co-animer un atelier sur la créativité alors même que nous ne nous connaissions pas 24 heures avant.

14876024_702703209887353_1625655897_o

Et comme nous aimons les challenges et bien on a tout de suite dit oui.

la préparation de cet atelier a été une aventure en soi car nous nous connaissions à peine, nous n’avions jamais bossé ensemble mais il y avait un je ne sais quoi qui nous faisait dire que ça allait le faire 🙂

Après plusieurs échanges via skype, et quelques frayeurs à l’idée de ne pas trouver La solution, nous somme tombées d’accord sur ce concept, nous allions faire travailler les participants sur le thème de “et si on mettait du fun au travail”, tout un programme!

Le principe était que chacun puisse avoir Le déclic pour oser mettre des pointes de fun dans son travail.

 

Quel etait l’objectif de cet atelier ?

Au tout départ l’idée était de créer durant les #ET12 un espace temporaire de créativité avec une 1ère approche rapide des outils, méthodes et techniques de créa pour initier un truc cool à plusieurs..

baseLors de nos différents échanges, en confrontant nos expériences, nos points de vue et en tâtonnant, en cheminant pour étoffer le contenu il y a eût un déclic et on s’est dit “on fait fausse route, il faut centrer cet atelier sur l’humain”, sur ce qui nous permettrait de générer de l’envie d’y aller.

Nous avons imaginé la Creativity Room pour, que chacun ait ensuite envie de dépasser ses propres freins, ses limites bref d’amener les participants à chercher en eux la petite étincelle qui fera que l’on ose y aller.

Avec en toile de fond l’envie furieuse de casser les codes, de sortir du cadre et du format habituel d’où la déco, la musique, les bonbons, le groupe FB pour maintenir le contact, continuer à créer du lien, à co-créer, le mug pour repartir avec petit bout de ce temps fort partagé et s’en souvenir tous les jours quand le quotidien voudra venir reprendre le dessus, le 1er pas pour accompagner encore après la creativity room …

 

Quels sont les éléments qui vous ont surpris ?

La formidable énergie qui aura été le fil conducteur de cette expérience :

  • l’énergie que nous avions toutes les 3 pour co-imaginer, co-créer et co-mettre en oeuvre “le concept” de cette creativity room
  • l’énergie des participants qui étaient à fond en arrivant, qui ont joué le jeu pour co-décorer notre espace commun de quelques heures de créativité,
  • l’énergie qui se dégageait au moment de notre atelier, intense avec beaucoup d’idées qui fusaient de partout sans temps morts.


Les idées géniales et simples des participants qui peuvent être mise en oeuvre dès le retour au bureau au sein des équipes et là en tant que manager, un peu expérimenté et qui pourtant se questionne régulièrement on se dit “mais mince …. pourquoi je n’y ai jamais pensé plus tôt ?”

Comme quoi à plusieurs on peut dans un temps très court générer des choses vraiment étonnantes et pertinentes et avec très peu de moyens. C’est puissant quand même la force du collectif !

 

Quels sont les mots les plus récurrents ?

Partager : repas, apéro, moment de convivialité, anecdote, émotions, craintes, passion, sport, activités …

Plaisir, bien-être, bonheur au travail

Prendre le temps

Sieste aussi 🙂

 

Si demain vous pouviez changer quelque chose dans votre quotidien professionnel ?

  • ramener de la couleur, du fun et du peps dans la déco des bureaux, on a fait tout ce travail pour imaginer un OT accueillant et je trouve qu’on s’est complètement oublié ! il est grand temps de se faire plaisir !!!
  • changer notre salle de réunion en un réel espace de créativité permanent
  • rendre obligatoire la tarte du mois dès l’embauche  dans tous les contrats de travail 😉

 14859458_702746833216324_2112519896_o

14813216_702745743216433_1086700513_o

Et pour finir, une dose de Blondon… c’est bon !

Et ne ratez pas ce 15mn Chrono… de la banane, du fun …et c’est sérieux ! Laurent Blondon parlait de « Business et Happiness » bien avant que le Chief Happiness Officer ne devienne légion dans la Silicon Valley et ne débarque maintenant chez nous. Alors prenez le temps de l’écouter lors de ces #ET12 qui ont été un bel endroit pour cultiver la Banane, la Patate, le Power ! 

Lien direct : https://youtu.be/sLpeBolflHk?t=33m54s