Cerveau Vecteurs par Vecteezy

En 2004, le PDG de TF1, Patrick Le Lay affirmait “Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible”.
Quel tollé général ! Le magnat de la télévision dévoilait pourtant avec franchise la raison d’être de son entreprise.

C’est peut-être à cet instant que nous prîmes conscience de la montée en puissance de l’économie de l’attention. Dans un monde foisonnant d’informations, de messages et de sollicitations diverses, l’attention constitue une ressource rare et donc porte intrinsèquement une valeur importante. 

Les géants d’Internet ont construit leur succès sur cette capacité de capturer et d’emprisonner l’attention de leurs clients. Je vous conseille vivement la lecture de cet article passionnant qui a inspiré ce billet, “Les algorithmes nous volent notre hasard et nous nous laissons faire.” paru sur le site maisouvaleweb.fr
On y apprend par exemple que 75% de ce que nous regardons sur Netflix a été prévu par des algorithmes à notre insu… C’est assez vertigineux !

L’outil, le service, la technologie accaparent notre “temps de cerveau disponible” au détriment du hasard et finalement le numérique enferme bien davantage qu’il ne libère. L’utilisation par la Russie des médias sociaux pour manipuler les élections américaines représente l’illustration des dérives potentielles de cette économie de l’attention.

Conscients de ce danger certains veulent réinventer les services web pour le bien commun plutôt que la marchandisation de l’attention. Ils militent pour des interfaces éthiques qui ne visent pas à retenir l’internaute comme par exemple avec le scroll infini de nos chers réseaux sociaux. 
Je vous invite à utiliser un peu de ce qui reste de votre temps de cerveau disponible en parcourant le site du mouvement Time Well Spent. Vous y découvrirez une démarche passionnante aux enjeux déterminants.

Et nous dans nos chers OGD, ne sommes nous pas aussi dans une logique similaire ?  Capturer l’attention par nos messages si doux, prolonger le visite de nos sites en recueillant les données-visiteurs pour alimenter des algorithmes pseudo-prédictifs, offrir un séjour clef en main pour une expérience totalement “personnalisée” sous-tendent la plupart de nos actions… La technologie nous y engage par ses promesses de déclinaisons infinies d’expériences parfaitement adaptées aux goûts de chaque individu.

Mais c’est oublier que la vie se nourrit de hasards qui forgent souvent nos meilleurs souvenirs de voyages. À trop pousser les feux de la technologie, nos visiteurs risqueraient peut-être de s’ennuyer… J’en vois déjà qui se disent “on a de la marge” 😉

Peut-être faudrait-il reconsidérer notre approche :  au lieu de s’échiner à construire le séjour du visiteur à sa place, fournissons du temps de cerveau disponible pour favoriser une joyeuse sérendipité touristique, voilà peut-être un nouveau challenge passionnant !

PARTAGER
Article précédent(re)trouver le goût du voyage
Prochain articleLe Booking du tourisme éco-responsable est-il né ?
Paul FABING est directeur du pôle qualité de l'accueil à l'Agence d'Attractivité de l'Alsace (AAA). Architecte de formation, ancien consultant tourisme, chef du service Tourisme de la Région Alsace et directeur de RésOT-Alsace (Réseau des offices de tourisme), il occupe cette fonction depuis 2015. Entre autres missions, l'AAA est propriétaire, gestionnaire et animateur du système d’information touristique alsacien qui consolide l’ensemble des informations recensées par les OTSI et de nombreuses structures partenaires. Plus de 220 sites touristiques institutionnels et publics alsaciens (la totalité en fait), beaucoup de sites nationaux publics et privés, la plupart des éditions papier, les actions de promotion et les outils mobiles s’appuient sur cette base de données pour offrir aux touristes des services fondés sur la même information. Ainsi les OTSI, coordonnés par l'AAA, se sont placés au cœur de la problématique touristique alsacienne et occupent une place prépondérante dans le développement de l’etourisme. Promis, il s’efforcera de ne pas rédiger en Alsacien, et apportera sans doute un petit vent d’est rafraîchissant dans ce blog (les Alsaciens ne sont pas aussi sérieux qu’il n’y paraît…). L’extranet du RésOT-Alsace Alsace. Email : pfabing at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots).