On en parle depuis un moment, et ça y est : les premiers « offices de tourisme du futur » font leur apparition en cette saison 2011.
Entendez lorsque l’on parle d’office de tourisme du futur, la partie accueil de l’office de tourisme. Elle est réfléchie pour intégrer des technologies numériques dans l’espace d’accueil et présenter l’offre de façon différente.

*Un musée de la tomate ou un office de tourisme ?*
L’office de Tourisme “Val de Garonne”:http://www.valdegaronne.com/tourisme/, à Marmande en Lot-et-Garonne est un office communautaire, sur 33 communes et 54000 habitants. La communauté a acquis un immeuble de caractère au cœur de Marmande dans une rue piétonne. Objectif : y implanter non pas un musée (c’était la première idée) mais l’office de tourisme afin qu’il devienne une vitrine, un totem du territoire.
L’équipe de l’office de tourisme et deux scénographes ont bâti un concept pour le moins original. Il s’organise autour des trois pièces de la maison, et du patio de l’immeuble. Chaque pièce présente des éléments d’attractivité du territoire, dans une mise en scène savamment désordonnée. L’aménagement intègre bien sur des outils numériques, à peu près tout ce qui peut exister aujourd’hui. En vitrine, le visiteur a droit à une borne interactive en vitrine. A l’intérieur, on trouve deux écrans plats dynamiques avec une « timeline », c’est-à-dire l’actualité en boucle du territoire : météo, évènements, fils de la page facebook ou du compte twitter. Une carte interactive très réusie avec undeux écrans (un horizontal, un vertical) présente les points forts du territoire. Trois Ipad sont à disposition des usagers.

*Une nouvelle déambulation dans l’espace d’accueil*
Le « plus de l’office de tourisme » se trouve pour moi dans la réalisation de vidéos de qualité sur les acteurs du territoire. Ici, pas de patrimoine sensationnel, ce sont les hommes et les femmes, agriculteurs, pêcheurs professionnels, passionnés, raconteurs de pays qui font le positionnement de la destination. En réalisant 10 portraits d’acteurs, l’office de tourisme a vu juste. Ces petits films de deux minutes sont visualisés sur des écrans indépendants (de petits écrans d’ordinateurs habillés) et on utilise un combiné de téléphone vintage pour suivre l’interview. Les scénographes ont mis en scène la décoration de chaque « stand » en lien avec le thème : ils ont utilisé un mobilier de maison qui est détourné de ses fonctions initiales. Et on y trouve la documentation appropriée, plus des « invitations » à consommer telle ou telle activité en rapport avec le thème.

Un autre film projeté sur grand écran dans une des pièces présente les différents modes d’itinérance sur le territoire.
Ainsi, la déambulation dans l’espace d’accueil est nouvelle. On passe d’un « mur de dépliants « exhaustif à une possibilité de « picorer » l’offre touristique, stand par stand. Le visiteur, surpris au départ, se laisse prendre au jeu, notamment si les conseillères en séjour l’accompagnent dans sa découverte, et concrétisent la consommation, en proposant un produit lié au thème. Dans cet office de tourisme nouvelle génération, la nécessité de la médiation par les conseillers en séjour est primordiale ; Ce qui demande aussi une formation et une motivation nouvelle de l’équipe.


_la carte interactive_

*Les habitants s’approprient le lieu d’accueil*
Enfin, quelques instants plaisirs sont proposés aux visiteurs : une boutique reprenant les produits du territoire, des jeux autour des odeurs, textures, paysages du Val de Garonne. Et l’ensemble s’ouvre sur un patio fleuri avec pieds de tabac, tournesols et pieds de tomates (les plantes du territoire). Là le visiteur peut profiter de la connexion wifi, se détendre et écrire des cartes postales.

Après un mois d’ouverture, le bilan est largement satisfaisant : les visites ont été multipliées par trois par rapport à l’ancien local. Les visiteurs passent plus de temps dans l’office de tourisme, et surtout reviennent. Les habitants, touristes locaux, sont très nombreux à venir découvrir l’équipement, ce qui est aussi un objectif affiché du projet.
Une surprise : les iPad sont finalement moins utilisés qu’ailleurs, sans doute parce que tout l’espace regorge d’autres écrans.

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter Marion Oudenot, chargée de développement : developpement@valdegaronne.com

Un diaporama complet :

PARTAGER
Article précédent17,7 millions de mobinautes… et moi, et moi, et moi !
Prochain articleOffice de tourisme du futur ? La convivialité avant tout !
Jean Luc Boulin est directeur de la Mission des Offices de Tourisme Nouvelle-Aquitaine (MONA). Cette structure, unique en France, regroupe les Pays Touristiques et les Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine. Elle est soutenue par le Conseil Régional. Deux missions principales lui sont confiées : la structuration touristique des territoires et la professionnalisation. Dans ce cadre là, la MONA assure une veille permanente sur le etourisme et accompagne des expériences dans son réseau. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin dirige la MONA depuis sa création en 2003. Le manque de source d’information au même endroit sur le etourisme institutionnel et le besoin d‘échanger sur cette formidable mutation du métier des offices de tourisme vers l’Internet ont donné l’idée à Jean Luc Boulin de créer ce blog “etourisme.info”, qui se veut être le creuset de l’etourisme institutionnel sous toutes ses formes. Jean-Luc Boulin est également enseignant en Master Tourisme AGEST (aménagement et gestion des sites et territoires touristiques) à l'université de Bordeaux Montaigne. Le site Internet de la MONA. |Email : jlboulin at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots). |Twitter : @JeanLucBoulin

2 COMMENTAIRES

  1. […] Office de tourisme Val de Garonne : Retour vers le futur. On en parle depuis un moment, et ça y est : les premiers « offices de tourisme du futur » font leur apparition en cette saison 2011. Entendez lorsque l’on parle d’office de tourisme du futur, la partie accueil de l’office de tourisme. Elle est réfléchie pour intégrer des technologies numériques dans l’espace d’accueil et présenter l’offre de façon différente. *Un musée de la tomate ou un office de tourisme ? […]

Comments are closed.