En écho aux différents billets des Francophonies du Etourisme publiés dans ces colonnes, j’aimerai vous proposer aujourd’hui un retour d’expérience purement personnel sur mon vécu de “touriste” à la Réunion.

Précision importante, j’ai eu la chance de pouvoir séjourner à de nombreuses reprises à la Réunion, y compris y habiter durant plus d’un an. Mais à chaque fois c’est la même chose, j’en prends plein les mirettes.

L’aéroport tout d’abord. Dès votre descente de l’avion, le 1er choc est thermique 🙂, le 2e est visuel, avec de grandes affiches qui illustrent un avant goût de ce qui vous attend sur l’île. Désolé, amis Réunionnais, ce visuel date de 2015, ma photo de cette année n’était pas bonne…

Affiches à la descente de l'avion

Ce petit message de bienvenue, où tout le monde passe, que tout le monde voit, est une tout petit aperçu de ce qui attend le voyageur. Et ça fonctionne, car on sourit, on est content d’être arrivé (11h de vol hein !), on a hâte de tout voir !

Plus loin, dans la zone sous douane, tout proche des tapis bagages, un comptoir tourisme est là pour répondre à vos 1ères demandes, pour vous faire gagner du temps, car il est vrai que la réception des valises peut durer près d’une heure ou plus lorsque 400 à 500 personnes débarquent en même temps. Récupérer de l’info touristique et des conseils à ce moment là est une excellente idée, d’autant qu’à l’extérieur de l’aéroport, un autre comptoir dédié à l’info touristique vous attend. Le hall de l’aéroport est actuellement en travaux, à terme, le comptoir à l’extérieur se trouvera de nouveau dans le hall. Cerise sur le gâteau, le personnel est radieux et souriant…

Le sourire… c’est la clé du succès ! Mais pas que… l’accueil aussi, le sens de l’accueil. Cette quête que nous cherchons tous en tant que visiteur, et que nous espérons insuffler et diffuser en tant que professionnel, les Réunionnais l’ont en eux, c’est dans leur nature. Pour preuve, avec l’ami Paul nous voulions louer une voiture un samedi après-midi à Saint-Pierre… il faut savoir que tous les loueurs ferment dès midi, voire à 15h pour le(s) plus téméraires. Au bout du fil, je réussis à joindre un loueur à 15h30, malgré son horaire de fermeture à 15h et face à notre graaaaande motivation de louer un véhicule, le commerçant nous a attendu jusqu’à environ 16h, le temps que nous arrivions à pieds à l’agence. Est-ce un cas isolé ? Je ne le crois pas. En tout cas nous n’en revenions pas ! Et il nous a accueilli avec un immense sourire, nous avons pas mal discuté avec lui, plaisanté… bref il n’a pas prêté cas de notre horaire d’arrivée tardif, un vrai bonheur !

Là où je veux en venir, c’est que cet accueil, cette chaleur humaine, elle vient du cœur, à aucun moment elle n’est manifestée par une motivation financière ou un quelconque pourboire comme c’est le cas dans certains pays, outre Atlantique par exemple. Là, non, il n’en n’est rien. C’est un mix entre le sens du commerce et la joie d’accueillir.

Autre exemple, à l’issue des Francophonies, j’ai prolongé mon séjour dans les hauts dans un hébergement chez l’habitant, un AirBnb. D’un confort simple, pour un tarif imbattable, 20 € la nuit… franchement, à ce prix là, on s’attend au minimum c’est clair ! Eh bien non… Mickaël, mon hôte, m’a accueilli avec un verre de rhum arrangé, comme il est de tradition à la Réunion. Enfin… quand je dis un verre, c’est façon de parler, car nous avons beaucoup parlé justement, et des verres, nous en avons bu… avec modération 😜. Une générosité dans le sang ! Le lendemain matin, 2e surprise, un petit-déjeuner ultra complet m’attendait ! Là encore, je ne m’y attendais pas du tout, il n’en était pas fait mention dans l’annonce et honnêtement, c’est la 1ère fois que dans un AirBnb on m’offre le petit déj : pain frais, croissants, chouquettes, des produits bio, locaux… je vous rappelle hein, 20 € la nuit !…

Le petit déjeuner de mon AirBnb

Quand on voit ça, quand on le vit… la réaction est sans appel : on est A-MOU-REUX de la Réunion !!!

Cette générosité, elle est partout, jusqu’au restaurant : le rhum arrangé offert à la fin du repas, ok c’est presque inscrit dans la constitution locale ^^.

Mais quand un resto propose plusieurs plats typiques réunionnais (rougail saucisse (le fameux !), cari zourit, cari poulet, poulet dakatine, porc palmiste, bringelle boucané, cari poisson, poulet coco… ) quand on ne connaît pas, il est difficile de faire un choix. Là, ce restaurateur vous propose en guise d’apéro de goûter à tous les plats, j’ai bien dit TOUS, y compris les différents jus de fruits frais, histoire de vous aider à faire votre choix… Elle est pas belle la vie ?

Goûter tous les plats du restaurant

Et… comment vous dire… quand on a tout goûté et tout fini (ben oui, on ne va pas gaspiller !), d’une part le choix est difficile, mais d’autre part on a beaucoup moins faim ! Et dire que le patron en fin de repas, vous propose de vous resservir si vous en voulez encore… Euh… en métropole, à part Flunch (et encore, pour les frites…), qui propose de vous resservir ?

Ces micro-expériences que j’ai vécues, on en trouve bien d’autres sur l’île, on peut certes en vivre aussi en métropole ou ailleurs. Mais la Réunion a ce petit quelque chose de particulier, ce petit plus, qui vous donne envie d’y retourner et vous transforme en ambassadeur. Il est complexe de changer les habitudes, complexe de changer les mentalités, mais prendre exemple peut convaincre et sensibiliser, pour petit à petit arriver à un changement.

Ne vous y méprenez pas, à la Réunion comme ailleurs, on trouve aussi des grincheux, vous en croiserez sûrement au cours de votre séjour, mais dès lors que vous aurez croisé ce spécimen, vous profiterez comme il se doit de l’intensité des rencontres et de la richesse culturelle et humaine de l’île intense, qui, décidément, porte bien son nom. ❤