_Top ten des vacances : article publié la première fois le 25 juillet 2008_

Comme “l’annonçait”:http://etourisme.info/article/604/conference-etourisme-a-la-cite-des-sciences dernièrement Eric, Joël de Rosnay est intervenu le 11 juin dernier, à la Cité des Sciences et de l’Industrie, sur le thème de l’e-tourisme. J’étais présente, je vous fais donc part de ses réflexions au travers d’un compte-rendu synthétique.

Joël de Rosnay a abordé des thématiques évoquées régulièrement sur ce blog. De part son éloquence et la qualité de son discours, j’ai pris un réel plaisir à l’écouter.

M. de Rosnay a débuté sa conférence en rappelant l’importance du développement du tourisme sur Internet, le passage de l’ère de la possession vers celle du partage (d’expériences, d’émotions…) Cette “possession s’est ainsi complémentée par le plaisir de l’émotion partagée : le voyage, le plaisir de l’expérience”.

Son discours s’est structuré autour de 5 parties :

*1/ Quels sont les outils permettant cette révolution dans le tourisme ?*

L’outil essentiel est Internet que Joël de Rosnay qualifie d’”ecosysteme informationnel” nous englobant mondialement. Internet n’est plus une TIC : Technologie de l’Information et de la Communication mais une TR : Technologie de la Relation.
Le mail, les forums, les tchats, Facebook,… constituent des médias de liaison. Ils ont toute leur importance dans le domaine du tourisme où il est fondamental d’être en groupe, en relation, de discuter avec son agence de voyage…

*2/ Ces outils créent de nouveaux voyageurs*

Ces nouveaux voyageurs deviennent plus exigeants.
Le cycle de vie du voyageurs auparavant classique via la situation linéaire : client > agence de voyages > hôtellerie > ligne aérienne > location de voiture > tour opérateur n’est plus le seul schéma. Désormais, le client a accès à tout, et se situe au centre de tous ces prestataires, services, outils.
Ces voyageurs deviennent créateurs de contenus, consommateurs de services, contrôleurs de leur environnement, la plupart de ces services étant gratuits au départ. Les voyageurs sont des accélérateurs de communication, de bouche à oreille, ils suscitent du « buzz ». Ils veulent pouvoir consommer tout de suite ce qu’ils veulent où ils veulent et visualiser en permanence leur futur cadre de vacances.
Ces voyageurs sont informés, documentés, compétents pour utiliser des services tels que Google Maps, Flickr, You Tube…
Les agences utilisent ce marketing intelligent qui ne coûte rien : par exemple, un e-touriste poste sur You Tube une vidéo de ses vacances qui va donner envie à d’autres voyageurs de partir assurant un effet boule de neige, d’amplification. Le voyage devient partagé et incite d’autre internautes à aller plutôt à tel endroit qu’à un autre. Ce phénomène incite les professionnels à effectuer “une publicité indirecte par l’utilisation de ses voyageurs qui deviennent leur représentant de commerce”.

*3 / Le tourisme ce sont aussi des sports incitant au voyage*

M. de Rosnay (“pionnier du surf”:http://fr.wikipedia.org/wiki/Joel_de_Rosnay) s’est servi de l’exemple des sports de glisse pour illustrer cette partie. On ne peut nier que le surf est un sport incitant au voyage de part sa pratique. Un site comme “viewsurf.com”:http://viewsurf.com/ donne des renseignements très utiles pour préparer son séjour. Il renseigne sur les prévisions de surf dans le monde entier, sur les simulations des vagues (les prévisions des vagues en hauteur), il est possible d’interroger des bouées dans l’Atlantique en temps réel pour connaître le courant, la direction du vent, les conditions météo…

*4/ Le futur : quels sont tendance du tourisme de demain (le tourisme en 2012) ?*

* _L’eco-tourisme ou le tourisme vert_ : des sites permettent de calculer sa dépense en carbone et la compenser.
* _Un voyage moins “égoiste”_ : des touristes cherchent à ce que leur voyage dans un pays ne soit pas seulement “‘égoïste” mais devienne aussi un voyage où l’on donne, où l’on rend quelque chose au pays où l’on va.
* _Le tourisme en P2P “pear to pear”_ : les surfeurs s’échangent des informations sur “surfshelter.com”:http://surfshelter.com/, des internautes s’échangent leur maison le temps des vacances…
* _Les Medias sociaux_ : les marques ont compris que, sur ces espaces, il y a resserrement du lien entre elles et leur clientèle. Une statistique intéressante montre d’ailleurs que les utilisateurs de médias sociaux achètent plus de voyages en ligne. Les grandes agences acquièrent donc une présence sur les médias sociaux.
* …

*5/ Quels nouveaux services les gens vont demander de plus en plus ?*

* Des systèmes d’avertissement des dangers et des risques (les tsunamis).
* “Ne plus bronzer idiot” mais apprendre sur le pays. : utiliser les écrans présents dans l’avion pour proposer des atlas des pays que l’on survole.
* La mise en relation de personnes partageant les mêmes valeurs, idées : le “social networking”.
* Davantage de prestations en libre service : le billet électronique, la réservation sur Internet, choisir ou changer son siège dans l’avion…
* …

En conclusion, Joël de Rosnay a rappelé l’importance de la socialisation en regard de la présence croissante des technologies dans notre vie.
Le lien social, le contact humain, la discussion sont aussi très importants : il est nécessaire de conserver l’équilibre entre le réel et le virtuel. Le voyage de demain doit rester un plaisir partagé entre humains et pas seulement entre “zombies électroniques”.

Le podcast et la vidéo de la conférence sont disponibles “sur le site de la Cité des Sciences et de l’Industrie”:http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/college/v2/html/2007_2008/conferences/conference_373.htm.

PARTAGER
Article précédentLes Grands Sites de Midi-Pyrénées en vidéo !
Prochain articleCréer des itinéraires touristiques avec Google Maps
Stéphanie a 34 ans, elle assura, entre juin 2007 et décembre 2011, la fonction de webmaster éditorial pour le site de l’agence de voyages pour célibataires à Paris CpourNous.com. Elle a suivi le master professionnel web éditorial de l’université de Poitiers, après une maîtrise des sciences de l’information et de la documentation à Bordeaux. Depuis mai 2012, Stéphanie est Community Manager pour Belambra Clubs. Passionnée d’Internet, Stéphanie avait mis à profit un stage au Comité régional du tourisme d’Aquitaine en 2006 pour revenir dans sa région. Elle a lancé son blog personnel dès sa rentrée universitaire en octobre 2005. C’est grâce à ce blog que les rédacteurs d’etourisme.info l’ont rencontré. De 2010 à 2012, et en parallèle de son activité professionnelle, elle était Chargé d'enseignement en Communication et E-tourisme dans le cadre du Master 2 Pro "Tourisme Culturel et Territoires: Ingenierie de projets" à l'Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle. Twitter : @Opaline82 Instagram : @opaline Email : sgiraud at etourisme.info CVhttp://www.doyoubuzz.com/stephanie-giraud

1 commentaire

  1. […] Preuve que les agents de voyages et les professionnels du tourisme en général s’approprient les nouvelles technologies et se mettent au diapason des usages de leurs clients. 1. 2. Sur internet, la concurrence est exacerbée surtout sur en matière de prix. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Nouvelles technologies, voyage et tourisme. […]

Comments are closed.