Dans un pays où l’Internet mobile est relativement cher comparé à la France, les structures publiques comme privées ont su proposer un service wifi accessible et diversifié facilement utilisable.

Se connecter en ville

En Nouvelle-Zélande la majorité des villes proposent des réseaux WIFI publics gratuits. Ce qui n’est pas étonnant pour des grandes villes telles que Auckland ou Wellington mais le WIFI est aussi présent dans la majorité des petites et moyennes villes du pays. Il est également important de noter que ces accès gratuits sont principalement situés dans les grandes artères commerçantes, ainsi en quelques secondes on se connecte au WIFI et ceci sans avoir à communiquer ses coordonnées. En effet, l’utilisateur n’est pas pas obligé d’inscrire ses informations personnelles (tel que son mail qui est souvent réutilisé à des fins commerciales). Il se sent ainsi plus libre et perçoit le service comme étant moins intrusif.

En plus des WIFI de ville, les services publics (mairies, banques, offices de tourisme) proposent quasiment tous un WIFI bien qu’il soit souvent limité dans le temps (en général une trentaine de minutes). Quand ce n’est pas les villes qui vous offrent le service ce sont les magasins. En effet, en plus de quelques commerces du centre-ville qui disposent de leur propre réseau, tous les grands magasins de types supermarchés offrent une connection WIFI gratuite. A noter que les rois de la restauration rapide offre toujours un service WIFI irréprochable et bien pratique.

Au final dans une ville vous trouvez toujours le moyen d’être connecté même quand vous ne captez pas le WIFI public, il vous suffit de vous rendre dans un magasin ou dans une grande surface comme Pack n Save, ce qui peut être utile pour vérifier votre recette en faisant vos courses !

D’un point de vue touristique

La majorité des activités touristiques propose le WIFI en échange d’un partage de contenus. Ainsi au musée Te Papa à Wellington vous avez accès au WIFI et vous êtes encouragés à partager votre expérience et vos photos sur les réseaux sociaux grâce aux hashtags dédiés.

Les restaurants vous invitent aussi à partager votre expérience et surtout votre avis à travers des sites tels que Trip Advisor.
Par exemple, à  Queenstown, le restaurant Caribe Latin Kitchen vous donne en même temps que votre menu, une petite carte sur laquelle est inscrite le mot de passe du WIFI mais aussi leur compte Facebook, Instagram et Trip Advisor vous encourageant ainsi à en profiter pour laisser votre avis.

Le seul bémol est que la grande majorité des hébergements touristiques (campings, hôtels, motels …) proposent souvent un WIFI limité en data, dans le temps (voir même très limité avec seulement 50mo) ou même carrément payant.

 

Du WIFI même sur la route !

A l’heure où la SNCF vient juste de lancer le WIFI dans les TGV, la Nouvelle-Zélande à depuis longtemps déjà proposé un accès WIFI à ces clients. Ainsi à chacun de vos voyages avec la compagnie de bus Intercity vous profiterez d’une connexion illimitée et gratuite tout le long de votre trajet, ce qui peut être utile dans un pays où les routes sont parfois très longues. Il en est de même pour le Ferry reliant l’île du Sud à l’île du Nord. Bien que le débit varie, l’offre est toujours présente, accessible et surtout gratuite.

 

Recycler les vieilles cabines téléphoniques en point WIFI

La dernière option pour profiter du WIFI est de rejoindre l’un des opérateurs téléphoniques historique de Nouvelle Zélande : Spark. En effet, ce dernier a recyclé toutes les anciennes cabines téléphoniques du pays en cabines WIFI. Ainsi si vous prenez un forfait téléphonique chez cet opérateur vous pouvez profiter d’1 GB par jour en vous connectant à ces cabines. Et même si vous ne souhaitez pas prendre de carte sim chez eux, vous pouvez bénéficier d’une offre d’une semaine d’accès gratuite. Le seul petit bémol est qu’il n’y a pas de cabines dans toutes les villes mais leur nombre est quand même relativement important ! Dans certaines villes comme Auckland, vous êtes ainsi toujours connecté alternant entre les différentes cabines Spark, le WIFI de la ville ou encore celui des magasins.

Vous l’aurez compris en Nouvelle-Zélande il est très facile de trouver des spots WIFI pour se connecter avec son ordinateur, téléphone ou tablette. S’équiper d’un forfait avec beaucoup de data n’est pas forcement une nécessité au vue de la diversité des spots WIFI dans tous le pays. Et si vous ne savez pas où trouver tous ces hotspots WIFI vous pouvez toujours utiliser l’application camper mate qui détectera pour vous tous les spots gratuits à proximité.

PARTAGER
Article précédentACCORHOTELS, une ambition mondiale
Prochain articleLes pratiques des touristes sur Internet à Paris et en Ile-de-France
Apprenti blogueur pour etourisme.info et récemment diplômé du Master AGEST (Aménagement et Gestion des Equipements, Sites et Territoires Touristiques) à l’université Bordeaux Montaigne. Son temps libre est consacré à la « Geekerie », il est passionné par l’univers du numérique et des nouvelles technologies mais aussi par la culture Geek. A la recherche de nouvelle aventure il a décidé en novembre dernier de partir en Nouvelle-Zélande pour développer ses "english skills". Mais dans 1 an, il sera de retour pour de nouvelle aventures, alors n'hésitez pas, contactez le !