On en parle depuis bientôt deux ans : le nouvel eldorado des plateformes Internet se niche dans la vente additionnelle à l’hébergement : visites guidées, sites touristiques, loisirs, etc. En mars 2016, Ludovic nous parlait de Viator et des premières initiatives d’AirBnB, tandis qu’en juilelt Philippe nous expliquait de façon très claire que la vente des activités sur Internet était une nouvelle opportunité pour le business de ces plateformes. 

Mais il n’y a pas que les géants du web qui s’essayent à l’agrégation des activités et des visites et qui misent sur l’habitude croissante de réserver son billet de musée ou sa descente de rafting en ligne. J’en prendrai deux illustrations dans ce billet. Ce sont des exemples que j’ai récemment découverts, mais ce n’est évidemment pas exhaustif de toutes les initiatives qui se prennent icii et là.

Awoo parie sur l’agrégateur

On connait bien, dans le milieu des institutionnels du tourisme la solution Awoo qui est souvent utilisée en office de tourisme comme outil de vente des activités locales. Récemment Partner Talent (la société qui commercialise Awoo) s’est lancée sur l’agrégation avec Reservons.com. Il s’agît d’une plateforme de réservation en ligne qui propose des offres d’activités de sport, de loisir, et de tourisme. La disponibilité de ces offres est le fruit de partenariats avec les clients d’AwoO. “Grâce au logiciel de gestion AwoO développé par l’entreprise PartnerTalent, les stocks d’offres de reservons.com sont directement liés aux clubs et autre diffuseurs d’offres, explique Patrick Delbar, de Partner Talents. Ainsi, vous êtes donc sûr de la disponibilité : Déjà plus de 2000 offres provenant de 500 professionnels !”

Le moteur est ergonomique, propose une recherche géolocalisée et des filtres par type d’activités. Certes, 2000 offres c’est beaucoup, mais peu à la fois. Ainsi, si je cherche des activités culturelles autour de Bordeaux, reservons.com me propose un stage “écureuil” multi-activités pour les 5-8 ans au centre UCPA du coin… Ah, la qualification des bases de données…

Hobbizer l’agence de voyages tout en ligne…

etourismeinfo-crowdfounding

Hobbizer existe aujourd’hui sur Paris, mais c’est vraiment un nouveau concept : proposer aux clients de construire eux-mêmes leur séjour dans la capitale. Il leur suffit de sélectionner les nombreuses activités proposées. Pour comprendre, voici le mode d’emploi très clair affiché sur le site d’Hobbizer.com.

Le site peut également envoyer une liste d’adresses recommandées et procéder à la réservation d’une table dans un restaurant, moyennant 5 €.

Si le circuit parait incohérent en terme d’activités ou de distance, Hobbizer contacte le client pour lui proposer des aménagements. 

Le roadbook envoyé après la réservation est un vrai carnet de voyage, très agréable à lire.

Selon Tour Hebdo “Hobbizer revendique aujourd’hui une dizaine de clients par jour, avec un panier moyen compris entre 200 et 300 € pour les clients français et aux alentours de 600 € pour les étrangers, qui représentent pour l’heure 40% de la clientèle.

Intéressant comme concept, mais évidemment limité pour l’instant à une ville hyper touristique. Sans doute plus difficile à mettre en oeuvre sur l’ensemble du territoire…

 

 

PARTAGER
Article précédentStart me up !
Prochain articleDégooglisons nos outils de travail !

Jean Luc Boulin est directeur de la Mission des Offices de Tourisme Nouvelle-Aquitaine (MONA). Cette structure, unique en France, regroupe les Pays Touristiques et les Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine. Elle est soutenue par le Conseil Régional.
Deux missions principales lui sont confiées : la structuration touristique des territoires et la professionnalisation. Dans ce cadre là, la MONA assure une veille permanente sur le etourisme et accompagne des expériences dans son réseau.
Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin dirige la MONA depuis sa création en 2003. Le manque de source d’information au même endroit sur le etourisme institutionnel et le besoin d‘échanger sur cette formidable mutation du métier des offices de tourisme vers l’Internet ont donné l’idée à Jean Luc Boulin de créer ce blog “etourisme.info”, qui se veut être le creuset de l’etourisme institutionnel sous toutes ses formes.
Jean-Luc Boulin est également enseignant en Master Tourisme AGEST (aménagement et gestion des sites et territoires touristiques) à l’université de Bordeaux Montaigne.
Le site Internet de la MONA.
|Email
: jlboulin at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots).
|Twitter : @JeanLucBoulin