Au fait, j’ai parlé du “*.travel*” et du “*.eu*”, mais quid des “*.com*” et des “*.fr*” ?

Est-ce que l’un vaut plus que l’autre ? Qu’est-ce qu’un office de tourisme se doit de choisir en priorité ?

Réponse : dans l’absolu, c’est une question qui n’a absolument aucune importance, car ce qui compte c’est ce qu’il y a avant le “*.com*” ou le “*.fr*” et ce qu’il y a dans le site.

Prenez l’office de tourisme de Bordeaux par exemple : son site “Bordeaux-tourisme”:http://www.bordeaux-tourisme.com est en “*.com*”. Un privé a acheté le même nom en “*.fr*”. Et alors ? Alors, rien : le site de l’office sort en premier sur Google et l’autre n’est absolument pas visible.

En pratique, il est souhaitable de privilégier le “*.com*”. Pourquoi ? Parce que le “problème” du “*.fr*” est d’être moins ouvert que le “*.com*” : il faut en effet être enregistré au RCS, à l’INPI, ou un registre quelconque, pour y prétendre. Pour autant, le choix du nom de domaine en “*.fr*” ne doit pas correspondre forcément à un nom statutaire (il laisse le champ libre aux dénominations efficaces !).

Ca ne suffit pas toujours à empêcher les contournements. Tiens, pour s’amuser, tapez donc “mont saint michel”:http://www.google.com/search?q=mont+saint+michel&ie=UTF-8&oe=UTF-8 dans google et voyez qui arrive en premier…

PARTAGER
Article précédentDublin iWalk, le podcast de visite
Prochain articleRéférencement : les balises méta en passe de devenir obsolètes ?
Pierre Croizet est né en 1970, à Issoire. Il vit et travaille à Bordeaux depuis 1998. Il est diplômé de l’Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole (IHEDREA – Paris) et du DESS Aménagement du Territoire et Economie du Développement Local (Bordeaux IV – IERSO). Il a créé, en 2004, avec Benjamin Bastien, une des premières maisons d’édition électroniques de France, spécialisée dans les guides touristiques et les solutions d’information mobiles. Il intervient depuis 10 ans dans le domaine du développement local et touristique. D’abord consultant auprès du cabinet RCT et du Groupe Caisse des Dépôts et Consignations, il rejoint la Délégation Régionale au Tourisme d’Aquitaine en février 1998. Il intervient depuis janvier 2003 comme consultant senior auprès des cabinets RCT, CRITER et Un Air de Vacances, sur des missions de valorisation touristique des territoires. Ses très nombreuses interventions, menées dans un cadre privé et public, lui donnent une vision du tourisme complète et originale : – TIC et tourisme : création du premier audioguide multimédia sur téléphone 3G, mise en place d’une des toutes premières plateformes opérationnelles d’édition numérique appliquée à l’information touristique… ; – Accompagnement des démarches de développement touristiques : 15 territoires mis en réseau entre 1998 et 2002 dans le cadre de la politique de pôles touristiques en Aquitaine, missions variées relatives à la définition de plans marketing, de projets de territoires, d’organisation des acteurs… dans toute la France… ; – Monde du vin : auteur du guide du tourisme viti-vinicole dans le Bordelais (GMT Editions – 2005, avec Emilie Castanier), accompagnement des viticulteurs d’Irouléguy et du Val de Garonne (avec François Perroy), repositionnement marketing de Planète Bordeaux (avec Un Air de Vacances, 2004), définition de la politique régionale de valorisation de l’oenotourisme (avec Un Air de Vacances – 2003/2004)… Il est, par ailleurs, chargé depuis plusieurs années du cours de « Tourisme et culture » au sein de l’Institut du Développement Local d’Agen. Email : pcroizet at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots)

AUCUN COMMENTAIRE