momondoLe site de recherche de voyages momondo.fr vient de nous livrer les résultats d’une étude sur l’utilisation des réseaux sociaux durant le voyage. Plus de 1000 Français ont été interrogés sur leurs habitudes de connexion, et les résultats proposent quelques réflexions pour nos stratégies etouristiques…

Seulement 15% des Français postent des images durant leurs vacances, contre 37% pour les Italiens et 35% pour les Norvégiens. Et pour les vidéos, il n’y a que 4% à les partager en vacances. 
La France est d’ailleurs le pays d’Europe le moins connecté aux réseaux sociaux en vacances avec 49% des touristes qui ne les utilisent pas du tout ! Cliquez sur l’image ou sur ce lien pour voir le résumé de l’étude.

On pourrait évidemment penser aux difficultés liées au prix et à l’accès à Internet notamment à l’étranger pour expliquer ces chiffres assez faibles. Mais d’une part les touristes d’autres pays postent beaucoup plus et l’équipement en Wifi se répand de manière rapide. Non, il faut sans doute y voir là une différence culturelle avec une approche différente de la perception des vacances comme un espace-temps de repli sur son environnement familial, un désir affirmé de “couper les ponts” avec le quotidien et sans doute aussi une volonté de préservation de la vie privée. En plus, seulement 3% des Français déclarent s’inspirer de leurs amis sur les réseaux sociaux dans leur recherche d’une destination de voyage.

En résumé parmi les Français et durant leurs vacances 15% partagent des photos, 4% des vidéos, 13% postent des messages  et 49% sont “muets” !

Ces chiffres paraissent assez étonnants compte tenu de l’activité soutenue sur les réseaux sociaux dans notre petit monde de l’etourisme… D’autant plus que ces chiffres sont peut-être un peu surévalués puisqu’on peut supposer que l’enquête a été menée via Internet, donc les répondants étaient déjà des habitués d’Internet.

Évidemment, cela doit nous donner à réfléchir sur l’investissement, voire le sur-investissement dans les réseaux sociaux. Oui, les propositions de séjours déconnectés répondent à une demande effective, et il faut relativiser l’effet de viralité par les réseaux sociaux (même si cet effet augmente).

N’oublions toutefois pas que 15% des visiteurs qui postent des photos, c’est déjà un segment significatif qu’il convient de valoriser car ils ont un pouvoir d’influence grandissant.

 

PARTAGER
Article précédentAssouplis ta donnée pour parler Touriste grâce au tag
Prochain articleLes tendances de recherches sur Internet en France dans le voyage pour l’été 2014
Paul FABING est directeur du pôle qualité de l'accueil à l'Agence d'Attractivité de l'Alsace (AAA). Architecte de formation, ancien consultant tourisme, chef du service Tourisme de la Région Alsace et directeur de RésOT-Alsace (Réseau des offices de tourisme), il occupe cette fonction depuis 2015. Entre autres missions, l'AAA est propriétaire, gestionnaire et animateur du système d’information touristique alsacien qui consolide l’ensemble des informations recensées par les OTSI et de nombreuses structures partenaires. Plus de 220 sites touristiques institutionnels et publics alsaciens (la totalité en fait), beaucoup de sites nationaux publics et privés, la plupart des éditions papier, les actions de promotion et les outils mobiles s’appuient sur cette base de données pour offrir aux touristes des services fondés sur la même information. Ainsi les OTSI, coordonnés par l'AAA, se sont placés au cœur de la problématique touristique alsacienne et occupent une place prépondérante dans le développement de l’etourisme. Promis, il s’efforcera de ne pas rédiger en Alsacien, et apportera sans doute un petit vent d’est rafraîchissant dans ce blog (les Alsaciens ne sont pas aussi sérieux qu’il n’y paraît…). L’extranet du RésOT-Alsace Alsace. Email : pfabing at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots).