Les étourdissants, c’est ainsi que Michèle Laliberté, chroniqueur du “réseau de veille en tourisme au Québec”:http://veilletourisme.ca qualifie le phénomène *web 2.0* pour l’année à venir dans un “article”:http://veilletourisme.ca/2008/02/18/client-produit-concurrence-web%e2%80%a6-un-joyeux-%c2%abmelting-pot%c2%bb-de-tendances/?tagged=3 consacré aux tendances touristiques pour 2008.

En voici un extrait savoureux :

Le grand parapluie s’appelle Web 2.0. Il modifie radicalement les façons de communiquer et il évolue à une vitesse effarante. Savoir en tirer profit donne une longueur d’avance sur la concurrence.
Il permet au consommateur de s’exprimer et d’échanger…

* *Médias sociaux, blogues*, etc. – l’entreprise et les médias n’ont plus le monopole de l’information; le consommateur s’en mêle (Facebook, YouTube, Travelistic, FlickR, etc.) et une interaction s’installe. Les bons coups comme les mauvais s’y propagent à la vitesse de l’éclair. L’univers virtuel permet même de s’inventer un personnage et une entreprise (SecondLife).
Il garnit le coffre à outils du voyageur branché…
* *e-touriste* – que ce soit pour trouver le plus bas prix pour un billet d’avion (métamoteurs de recherche, Kayak, Farecast), pour se tenir informé des dernières aubaines disponibles (flux RSS), pour connaître l’appréciation des voyageurs sur la qualité d’un hôtel (Tripadvisor, IgoUgo), pour localiser le meilleur siège disponible dans un avion (SeatGuru), pour dénicher le partenaire de voyage idéal (TravBuddy)… tout ce pouvoir se trouve au bout des doigts du voyageur.
Il offre à l’entreprise, petite et grande, des occasions en or de s’annoncer et d’interagir avec le consommateur…
* *Génération Participation* – un dialogue s’installe entre le consommateur et l’entreprise. Elle écoute le point de vue du consommateur, lui fait tester ses produits et crée ses publicités avec son aide.
* *Marketing viral* – type de marketing qui se pratique sur le Web et qui se propage.
* *SMO – Social Media Optimisation* – après le SEO (search engine optimisation), voilà que l’on commence à parler du SMO.
* *Mobile* – tout tourne autour de la mobilité que procurent les appareils portatifs (téléphone cellulaire, Blackberry, iPod, etc.). On y télécharge du contenu multimédia sous toutes ses formes: publicités, cartes routières, podcasts de visites guidées, etc. Après l’écran du téléviseur et de l’ordinateur, l’écran du téléphone cellulaire devient le troisième instrument de communication et de marketing d’importance et ce, grâce, entre autres, aux SMS (short message service).
* *Web 3.0* – S’agit-il du web sémantique, de la technologie devenue intelligente? Pour l’instant, il alimente les discussions.

Si vous vous demandez quelle est la différence entre le web 2.0 et le web 3.0, regarde cette explication graphique, trouvée sur le “blog eVolution”:http://pages.usherbrooke.ca/ncliche/wordpress/?p=24&%2B, consacré au web 3.0.
!http://etourisme.info/images/562.jpg!

PARTAGER
Article précédentLe web écolo des Landes de Gascogne
Prochain articleL’effet ch’ti sur le web
Jean Luc Boulin est directeur de la Mission des Offices de Tourisme Nouvelle-Aquitaine (MONA). Cette structure, unique en France, regroupe les Pays Touristiques et les Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine. Elle est soutenue par le Conseil Régional. Deux missions principales lui sont confiées : la structuration touristique des territoires et la professionnalisation. Dans ce cadre là, la MONA assure une veille permanente sur le etourisme et accompagne des expériences dans son réseau. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin dirige la MONA depuis sa création en 2003. Le manque de source d’information au même endroit sur le etourisme institutionnel et le besoin d‘échanger sur cette formidable mutation du métier des offices de tourisme vers l’Internet ont donné l’idée à Jean Luc Boulin de créer ce blog “etourisme.info”, qui se veut être le creuset de l’etourisme institutionnel sous toutes ses formes. Jean-Luc Boulin est également enseignant en Master Tourisme AGEST (aménagement et gestion des sites et territoires touristiques) à l'université de Bordeaux Montaigne. Le site Internet de la MONA. |Email : jlboulin at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots). |Twitter : @JeanLucBoulin

AUCUN COMMENTAIRE