Vous croyez l’email mort ? Un outil de com’ désuet, inutile et boudé par les internautes qui voient chaque jour leur boite aux lettres littéralement déborder chaque jour… Vous n’avez pas tout à fait raison… pour ne pas dire vous avez tort ! 🙂

L’email retargeting, ça vous parle ?

Depuis quelques mois est apparu ce nouveau mode de communication, pour l’instant utilisé exclusivement par les grands e-commerçants… pour l’instant uniquement !

De quoi s’agit-il exactement ? Il s’agit d’envoyer un email publicitaire à un internaute qui a préalablement visité le site de l’annonceur. Jusque là rien de révolutionnaire… détrompez-vous. Car l’internaute visite le site de manière anonyme, il n’est pas connecté d’une quelconque manière sur le site du e-commerçant.

Prenons un exemple, je visite le site d’un marchand, consulte divers produis et m’attarde plus spécifiquement sur certains d’entre eux. Quelques heures plus tard, je recevrai automatiquement un email personnalisé basé sur les produits que j’ai consulté sur le site… produits qui m’intéressent, vu que je les ai consultés ! Il n’y a plus qu’à me donner un peu envie graphiquement et hop c’est gagné, la vente est conclue !

Je reprécise que pour que cela fonctionne je n’ai pas besoin d’être connecté ou d’être déjà client dudit site… Troublant, n’est-ce pas ?

Comment ça marche ?

Le site RafflesMedia.fr nous explique cela très simplement, visuel à l’appui !

 

L’email retargeting – RafflesMedia

 Pour comprendre le processus, ça se passe en 3 étapes :

  1. l’internaute s’enregistre, la plupart du temps sans le savoir, auprès d’une base de données d’emails en participant à un jeu concours, inscription à une newsletter, création d’un compte sur un site marchand… Dès lors, l’internaute va installer sur son ordinateur un cookie anonyme ; [merci Laurent Naigeon pour la précision technique :)]
  2. le comportement en ligne de l’internaute est observé, analysé et les visites sur les sites partenaires sont ainsi traquées afin de connaître les produits qui l’intéressent ;
  3. à partir des informations collectées, l’internaute reçoit un email ciblé vantant les produits qui l’intéressent.

Précision technique : le coockie n’est pas posé à l’ouverture d’email publicitaire, mais juste avant à la saisi du formulaire sur un site web (…).

Pour toi lecteur je me suis prêté au jeu et me suis forcé à visiter des sites de e-commerce afin d’y dénicher pourquoi pas un nouveau smartphone… (message subliminal)

A peine 3h plus tard je recevais ceci !

Email retargeting 3Suisses

 J’ai retenté l’expérience sur d’autres sites… même résultat !

Email retargeting Galeries Lafayette Email retargeting LaRedoute

Au passage vous noterez que via le cookie en plus de connaitre mon email, mes noms et prénoms sont également connus, ce qui permet de personnaliser les emails. Par ailleurs, les objets des emails mentionnent les noms des articles que j’ai regardé, précédés d’un “Faites vite” ou “L’objet xxx en promotion !”.

Comme mentionné précédemment, aujourd’hui seuls les gros e-commerçants peuvent se permettre, sûrement pour des raisons de coût, de telles campagnes de communication, dont on nous annonce un taux d’ouverture de 20% minimum, 30% de clics supplémentaires, un taux de transformation x5 et un ROI de campagne x10 ! (Source : Tedemis)

Sur le plan touristique, je n’ai trouvé qu’un seul site qui utilise cet outil marketing, Air France.

Email retargeting Air France

Ce nouvel outil qui vient s’ajouter à la boite à outils du marketeur et du e-commerçant me semble vraiment génial car contrairement à toute autre campagne classique, ici on pousse des produits déjà consultés, donc à priori qui l’intéresse, à l’internaute. Nul doute que dans quelques temps ce type de campagne se démocratisera et les petits annonceurs y auront également accès.

D’ailleurs, avez-vous déjà monté des campagnes basées sur de l’email retargeting ? Cet outil vous intéresse-t-il ? Vous avez la parole, c’est à vous ! 🙂