_Cet article a été publié le 10 janvier dernier sur le blog etourisme.info. Il a été complété par Mathieu Bruc le « 26 mai »:http://www.etourisme.info/article/1386/je-cure-tu-cures-nous-curation. Pour tout savoir sur la curation…_

Il s’appelle *content curator*, ce qui en américain peut se traduire par « Conservateur de contenu ». Le terme de « curator » est en plein boom sur Internet, comme un nouveau rôle à jouer, entre l’internaute et les producteurs de contenu.
De quoi s’agit-il? Les prévisions des spécialistes laissent à penser que dans un futur proche, le nombre di’nformations sur Internet doublera toutes les 72 heures, comme le dit Rohit Barghava dans son « manifesto for the content curator »:http://www.influentialmarketingblog.com/weblog/2009/09/manifesto-for-the-content-curator-the-next-big-social-media-job-of-the-future-.html.
Il va donc y avoir besoin de trier sacrément cette information!

Pourquoi « content curator »? Dans un musée le *conservateur* va sélectionner parmi toutes les pièces qu’il a en stock celles qui seront intéressantes pour le visiteur, sur un thème donné. Le « content curator », sur le web, fera la même chose avec le contenu. Ce terme de « content curator » n’est pas vraiment adapté en français. A celui de « conservateur de contenu », je préférerais celui *d’organisateur de contenu*. Ou comme a trouvé Philippe Fabry, d’orchestrateur de contenu.


_Le cheminement de l’organisation de contenu selon Rohit Barghava_

*En quoi ce nouveau métier peut-il être intéressant dans le tourisme institutionnel?*
Les informations sur une destination seront de plus en plus nombreuses, notamment dans les contenus publiés sur les plateformes communautaires comme « flickr »:http://www.flickr.com, « youtube »:http://www.youtube.com, ou « everytrail »:http://everytrail, etc. S’ajoute à cela les articles de presse, plus les blogs, twitters, comptes facebook des prestataires touristiques.
L’organisateur de contenu choisira au milieu de toute cette masse d’information, taggera les articles, vidéos, photos, etc et les organisera afin de pouvoir les mettre à disposition des internautes intéressés plus particulièrement par un thème ou une actualité de la destination.
Cette veille organisée servira aussi l’équipe de l’office de tourisme, les prestataires, le territoire dans son ensemble, finalement.

*Quels outils utiliser pour faire de l’organisation de contenu?*
Ce sont peut-être la mise au point d’outils nouveaux d’organisation de la veille qui ont précipité le mouvement. Aujourd’hui, les simples agrégateurs de liens comme « delicious »:http://delicious.com (qui va d’ailleurs disparaître) sont dépassés.
De nouveaux webservices permettent d’aller beaucoup plus loin. Le plus adapté me semble être aujourd’hui « scoop.it »:http://www.scoop.it.

Il permet, une fois un compte créé, de créer des pages web sur des sujets précis, comme par exemple ici, sur « l’actualité du etourisme »:http://www.scoop.it/t/etourisme. Mathieu Bruc, qui a créé ce sujet, utilise une petite extension fournie par le site et qui s’intègre à tous les navigateurs : lorsqu’un article lui semble pertinent, ou un tweet, une page facebook, etc, il suffit de cliquer sur le bookmarlet qui se trouve dans sa barre de favoris, et d’envoyer le lien dans le sujet adéquat. Scoop.it met en forme le sujet dans la page dédiée. En plus, le système pourra proposer des articles en rapport avec le thème de la page.
Vous pouvez suivre cette page en cliquant sur « follow ». Chaque jour, vous recevrez un email indiquant les dernières mises à jour. Vous pouvez également faire des suggestions d’articles à l’auteur pour améliorer le contenu.
Encore mieux, vous pourrez récupérer le flux RSS de cette page pour la mettre sur votre propre site ou blog…

Voici deux autres exemples : j’ai créé une page sur « l’actualité du tourisme en Aquitaine »:http://www.scoop.it/t/aquitaine-tourisme.
Et Nicolas Monseigne, infatigable animateur numérique du Pays Médoc a déjà créé celle de « sa destination »:http://www.scoop.it/t/destination-medoc.

Dernières précisions sur « scoop.it »:http://www.scoop.it. Le site est actuellement en version beta et vous devrez attendre 48 heures pour avoir une invitation afin d’ouvrir votre compte. Ne soyez pas impatients de devenir « content curator »…
Et je vous signale également un excellent « petit tutoriel scoop.it »:http://www.scoop.it/t/outils-de-veille-content-curator-tools/p/2743133/scoop-it-be-the-curator-of-your-favorite-topic-webtribulation de Valentin Pringay.

Il existe d’autres outils d’organisation de contenu. J’avais déjà présenté « Pearltrees »:http://www.etourisme.info/article/1212/pearltrees-la-perle-rare, qui organise le contenu en perles et permet des collaborations. Mais il y a aussi « storify »:http://storify.com, ou « curated.by »:http://www.curated.by qui peuvent être intéressants mais moins adaptés aux destinations touristiques, à mon avis.

Ceci dit, je connais beaucoup de « veilleurs » qui mettaient déjà en ordre tout ce qu’ils collectaient sur la toile. Ils étaient sans doute les Monsieur Jourdain de l’organisation de contenu. Maintenant, ils ont en plus les outils…

Qu’en pensez-vous?

PARTAGER
Article précédentApplications et sites web mobiles : ne pas faire n’importe quoi!
Prochain articlePetit retour sur des ANT débrouillards ou « les fourmis kiffent Mac Gyver »
Jean Luc Boulin est directeur de la Mission OTSI et Pays Touristiques d’Aquitaine (MOPA). Cette structure, unique en France, regroupe les Pays Touristiques et les Offices de Tourisme d’Aquitaine. Elle est soutenue par le Conseil Régional. Trois missions principales lui sont confiées : la structuration touristique des territoires, la qualité et la professionnalisation. Dans ce cadre là, la MOPA assure une veille permanente sur le etourisme et accompagne des expériences dans son réseau. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin dirige la MOPA depuis sa création en 2003. Le manque de source d’information au même endroit sur le etourisme institutionnel et le besoin d‘échanger sur cette formidable mutation du métier des offices de tourisme vers l’Internet ont donné l’idée à Jean Luc Boulin de créer ce blog “etourisme.info”, qui se veut être le creuset de l’etourisme institutionnel sous toutes ses formes. Jean-Luc Boulin est également enseignant en Master Tourisme AGEST (aménagement et gestion des sites et territoires touristiques) à l'université de Bordeaux 3. Le site Internet de la MOPA. |Email : jlboulin at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots). |Twitter : @JeanLucBoulin