15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

L’animation numérique de territoire étend sa toile

Publié le 18 avril 2012
3 min

 Lundi matin, c’était en PACA que se lançait une promotion d’Animateurs numériques de territoire. Il y a deux semaines, c’était en Auvergne. En deux ans, ce nouveau métier des offices de tourisme a conquis la majorité des régions françaises : il ne reste plus que quatre régions métropolitaines à ne pas être concernées par le mouvement. Ce sont à ce jour 500 ANT formés ou en cours de formation sur tout le territoire national. Un chiffre qui a doublé depuis le mois d’octobre, comme en témoigne cet article de présentation du cursus « animateur numérique de territoire. »

 Dernière actualité de l’animation numérique de territoire : la sortie depuis quelques jours du fameux site national tant attendu : www.animateurnumeriquedeterritoire.com. Ce site créé par Touristic à l’initiative de Offices de Tourisme de France et INTERPATT (la coordination interrégionale des pays touristiques) a deux objectifs : 

  • expliquer ce qu’est l’animation numérique de territoire, et répondre ainsi aux très nombreuses questions et à l’intérêt suscité par cette fonction radicalement nouvelle. 
  • être un lieu ressources pour les fourmis de l’animation numérique, parce que le site regorge de powerpoints, tutoriaux, liens prompts à alimenter les ateliers locaux.

Le site Animateur Numérique de Territoire

Le résultat (sans fausse modestie) est tout à fait à la hauteur des espérances du réseau des ANT.

Car s’il y a un phénomène qui caractérise bien les ANT, c’est celui du réseau! Sur les 500 animateurs en question, ils sont quasiment 450 à faire partie du groupe Facebook dédié à l’animation numérique de territoire. Par dizaines, les post s’échangent, les conseils fusent, et la veille rebondit. Cet même envie de réseau, on la retrouve localement. Chaque région est dotée d’un coordinateur « ANT » qui a en charge l’animation du réseau : organisaiton de journées, échanges, cartographie de l’animantion numérique, les initiatives sont nombreuses.

L’ANT a aussi permis de dépasser des frontières parfois trop étanches entre pays touristiques et offices de tourisme, ou entre offices et ADT : dans plusieurs départements comme le Lot ou le Rhône, c’est le CDT qui coordonne les opérations! Ci-dessous, la vidéo réalisée par Rhone Tourisme pour annoncer aux prestataires locaux le diagnostic numérique et les ateliers mis en place : elle sera diffusée lors des assemblées générales locales. 

Cependant, il reste du chemin à faire; tout n’est pas gagné dans l’animation numérique de territoire.

La limite des missions de l’ANT (jusqu’où aller dans l’accompagnement d’un rpestataire lorsque l’on est un office de tourisme) pose souvent débat.

L’ANT a aussi une incidence sur l’organisation territoriale, entre les niveaux offices/pays,/CDT. La quesiton du qui fait quoi? est souvent reposée.

Enfin, trop souvent la direction de l’office de tourisme envoie un agent en formation, mais sans prévoir le temps et le budget nécessaire à la mission d’ANT. Résultat : un stagiaire frustré et une formation inutilisée! Il faudrait donc d’abord former présidents et directeurs. C’est ce qui est initié en 2012 dans plusieurs régions avec la formation « Management Numérique de Destinations ». Ce cycle de quatre jours, à destination des managers locaux, a pour objectif de définir la stratégie globale d’un organisme local de tourisme dans le domaine du numérique. Evidemment, nous en reparlerons…

 

Je partage l'article
Voir les commentaires
1
747 articles
Jean Luc Boulin est consultant en tourisme : Intervention auprès des élus et des prestataires touristiques, coaching, accompagnement des équipes et des directions sont ses principaux champs d'intervention. Avec deux exigences : se mettre à la place du client et oser l'innovation. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin a dirigé la MONA [...]
Voir les 1 commentaires
Également sur etourisme.info