Elles fleurissent en ce moment !!
Le 1er juin prochain, c’est la FNOTSI qui organise sa journée Tourisme et Internet, avec quatre tables rondes présentant _”des outils, des conseils, des expériences, pour vous aider à optimiser votre stratégie web”_.
“Programme et inscription”:http://www.fnotsi.net/tourisme-en-france/
Puis le 27 juin, c’est le cabinet Raffour Interactif qui organise sa journée, toujours à Paris, consacrée aux nouvelles tendances de consommation touristique et au e-tourisme.
“Programme et inscription”:http://www.raffour-interactif.fr/site_ri/docs/CONFERENCE_NOUVELLES_TENDANCES_2706.pdf

Enfin, le mardi 28 novembre, ce sera au tour de l’Ardesi Midi-Pyrénées d’organiser ses Rencontres e-tourisme institutionnel à Toulouse, mais j’aurai l’occasion de vous en dire plus d’ici peu…

PARTAGER
Article précédentLe Morbihan réserve en ligne
Prochain articleVoix Nomades : le tourisme à la mode wiki
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis mai 2011, il est Consultant etourisme, intervient sur de nombreux séminaires, manifestations et congrès, accompagne des structures sur leur stratégie, en AMO, ou en formation. Il organise les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel pour le compte d'UNITEC et la Région Nouvelle Aquitaine à Pau, après les avoir initiées à Toulouse. En 2013, il co-fonde avec ses associés et blogueurs Pierre Eloy et François Perroy la société Agitateurs de Destinations Numériques, initiatrice des concepts d'Internet de Séjour, de Secrets Locaux et de Conciergerie de Destination. C’est à partir de ce travail quotidien qu’il se propose d’alimenter ce blog, en livrant ses impressions et commentaires quant au développement des nouvelles technologies au sein des structures publiques de tourisme.

AUCUN COMMENTAIRE