mai
16
2013

Google Maps 2013… toujours plus touristique

Un article court aujourd'hui car il n'y a pas besoin de longues explications quand vous découvrez la vidéo de présentation du nouveau Google Maps, dévoilé hier lors du show annuel de plus en plus SteeveJobesque de Google. C'est sans doute l'annonce la plus marquante pour le monde touristique, tous les signaux montrent que Google "kiffe" le tourisme, des transports à l'hébergement, des contenus Zagat aux nouvelles mises en page annoncées également de Google+.

Google Maps version 2013 que vous allez découvrir en détail sur sa page de présentation est un condensé de tourisme, tous les exemples illustrant le potentiel de cette mise à jour de l'outil cartographique tournent autour de notre activité, pas un scoop, juste une confirmation. Je vous laisse apprécier la vidéo de démonstration :

 

Nous retiendrons parmi ces évolutions : 

  • la consultation en pleine page, enfin. Fini les 33% d'écran à gauche sur un écran d'ordinateur consacré au moteur de recherche et la liste des résultats
  • une ergonomie très rafraîchissante, on peut clairement imaginer une table tactile uniquement dédiée à Gmaps dans son accueil physique
  • une intégration des contenus photos, vidéos dans une barre horizontale en pied de page très agréable
  • et Surtout, pour moi, une innovation majeure si elle fonctionne réellement, l'arrivée de l'itinéraire multi-modal intégrant (aux USA pour l'instant) les trajets en train et en avion. Google Flights va trouver ici son exploitation par le grand public. C'est très intéressant de voir la stratégie de Google depuis quelques semaines avec la montée en puissante de Google Hotels, l'intégration ici de Google Flights, tout celà dans un environnement très Google Now (on prépare doucement les utilisateurs à vivre avec son assistant personnel Google prédictif, dans un environnement ergonomique cohérent entre tous les supports)... avec en teasing implicite, les lunettes de Google... enfin, c'est juste une interprétation personnelle :)

 

Pour aller plus loin :

Article précédent [Compte-rendu] Atelier sur la « Relation Blogueur » Concours photo, l’exemple du Poitou-Charentes avec Sharypic et Instagram Article suivant

Articles similaires

A propos de l'auteur : Pierre Eloy

Pierre Eloy est le fondateur de Touristic, entreprise bordelaise dédiée aux solutions numériques pour les professionnels du tourisme. Avec son équipe internationale, Sébastien Gonzalez (quasi espagnol :) et Vanina Holgado (plus que quasi argentine), il a à coeur de privilégier la stratégie touristique au jargon numérique. Les interventions de Pierre, son cœur lorrain, et sa vie dans le Sud Ouest en font un personnage incontournable de l’e-tourisme 2.0 !

  • http://www.facebook.com/evelyne.lehalle Evelyne Lehalle

    Oulà, j’entends déjà les Agences et les Offices de Tourisme : « Mais arrêtez de faire de la pub pour Google! ». Plutôt que de se lamenter, développer de nouveaux services, avec de l’ imagination, de la générosité, de l’humour ?

    • http://fr-fr.facebook.com/touristic Pierre Eloy

      On est dans le monde des Happynautes (copyright Fsoussin) par ici Evelyne, on a le meme discours au quotidien… à titre personnel (touristic) , on s’amuse avec quelques clients de renommée touristique sympa sur des arbo de sites proches des usages simples des touristes avec la touche de fun, on verra ce qu’on peut pondre :)

  • http://www.nuitdunjour.com Thomas – Nuit d’un Jour

    Que nenni! Google Maps 2013… toujours plus BUSINESS!
    L’e-tourisme représente 33% des parts de marché du e-commerce. Ce sont ces 33% que Google et quelques autres cherchent à s’accaparer avec parfois des méthodes dignes du Far-West…
    L’intérêt pour le tourisme n’est qu’un moyen d’y arriver.
    Donc, Oui, des outils fabuleux. Mais soyons conscients…

  • Florian

    Ayant accès au nouveau google map, il subsiste quelques questions :

    - lien pour intégrer les cartes dans nos sites (iframe)

    - lien de streetview vers les visites virtuelles pour les pros qui ne sont plus reliées mais on espere qu’il travaille dessus