Pierre nous parlait la semaine dernière de l’Office de Tourisme de Copenhague et de sa nouvelle stratégie autour du “Localhood”. Déjà, une bonne nouvelle, notamment pour ceux qui n’ont pas eu le courage de suivre le lien fourni dans le billet pour approfondir, Bjarke Hjorth, “Head of digital marketing” de Visit Copenhagen sera parmi nous à Pau à l’occasion des 13èmes Rencontres Nationales du etourisme. Révisez votre anglais ! 😉

Ce matin, je voulais illustrer l’un des points saillants de leur stratégie, “Locals are the destination“, à travers la mise en ligne récente de deux sites d’Offices de Tourisme de chez nous. 

Cette incarnation par des tronches locales, on la retrouve bien présente sur le site d’Aunis Marais Poitevin. Tout d’abord, à travers la présentation de l’équipe de l’Office de Tourisme. Vous remarquerez au passage le “tampon” 100% CCL (pour Conseil Certifié Local), que l’on retrouve à plusieurs reprises sur le site.

Et notamment dans celle qui met en avant les locaux, à travers une rubrique dénommée “Les gens d’ici”. Avec une présentation décalée et sympa, on découvre les coups de coeurs, voire les secrets des uns et des autres, à travers une mise en page agréable, et des textes engagés et donc engageants !

etourismeinfo-crowdfounding

C’est plutôt chouette par exemple de savoir où aime se fournir l’un des chefs cuistots du coin quand il veut acheter du bon pain, des fromage de chèvre, …, mais aussi ou il apprécie particulièrement de se balader en vélo !

Vous noterez d’ailleurs que sur les fiches individuelles, “Les gens d’ici” se voient attribuer la mention “Expert local”, qui n’est pas réservée au personnel de l’office, avec le prénom en très grand et le nom en tout petit.

Un petit détail en passant, vous remarquerez qu’à côté du menu, en cliquant sur l’icône cartographique, on arrive sur la carte des lieux à ne pas rater, et ça ratisse large, y compris chez les voisins, du Zoo de la Palmyre au Phare des Baleines de l’Île de Ré !

On file vers le nord maintenant, à Béthune Bruay, ou BB pour les intimes. Passée la première surprise en arrivant sur le site d’une jeune fille à peine vêtue m’invitant à vivre une expérience (?!), on comprend très vite que non, on n’est pas dans le marketing “putaclic” (mais je l’ai quand même choisie pour illustrer l’article, on vous dira si ça a eu un effet !), mais dans le vrai, et là encore, dans le local avec les AmBBassadeurs !

Car après les douze expériences à vivre, ce sont bien ces 9 locaux, prestataires choisis pour être les têtes d’affiche, qui sont les stars de ce site extrêmement visuel.

Les pages présentant chacun de ces amBBassadeurs, à travers eux, leurs prestations, sont extrêmement bien conçues, avec des textes là aussi rédigés au cordeau et créant une vraie proximité, des vidéos léchées, une belle alternance entre les visuels, de formats différents, et le texte, une cartographie pour finir avec une invitation à aller voir trois autres lieux à proximité. Bref, un contenant pensé comme un magazine, et un contenu travaillé comme pour un magazine, avec des tronches souriantes, et très bien mises en valeur ! On pourrait presque se croire sur Airbnb !

Et pour continuer sur cette mise en avant des gueules et des tronches locales, Stéphanie et Antoine nous propose des portraits autour du thème “La vie des gens d’ici” dans le BBlog, qui ne compte que trois billets pour l’instant.

Dernière bricole, sur l’un comme sur l’autre site, en vous baladant dans l’arborescence du menu, vous verrez qu’en Aunis Marais Poitevin, on peut “Ne rien faire”, “S’occuper quand il pleut”, “Occuper les enfants”, tandis qu’à Béthune Bruay, on nous propose dans le À voir, à faire un “Chic il pleut”, et “Avec les gamins” ou encore “En ce moment”.

Ca fait plaisir de voir des sites, bien ici, bien de chez nous, et qui sans être des mastodontes aux grands moyens, mettent en oeuvre les bonnes recettes, avec une sémantique et des illustrations enfin renouvelées !

 

PARTAGER
Article précédentL’printemps avance, on fait le ménage dans ses idées !
Prochain articleVoyager en Nouvelle-Zélande avec Campermate

Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence Régionale pour le Développement de la Société de l’Information) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C’est dans ce cadre qu’il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis mai 2011, il est Consultant etourisme & Web social, intervient sur de nombreux séminaires, manifestations et congrès, accompagne des structures sur leur stratégie, en AMO, ou en formation. Il organise les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel pour le compte de l’AEC et la Région Aquitaine à Pau, après les avoir initiées à Toulouse. En 2013, il co-fonde avec ses associés et blogueurs Pierre Eloy et François Perroy la société Agitateurs de Destinations Numériques. C’est à partir de ce travail quotidien qu’il se propose d’alimenter ce blog, en livrant ses impressions et commentaires quant au développement des nouvelles technologies au sein des structures publiques de tourisme.